Changer d'édition

Onze cas de contaminations au lycée
Luxembourg 3 min. 29.06.2020

Onze cas de contaminations au lycée

Deux enseignants en activité ont été contrôlés positifs. Le covid-19 devient alors une maladie professionnelle s'il a des conséquences sur la santé.

Onze cas de contaminations au lycée

Deux enseignants en activité ont été contrôlés positifs. Le covid-19 devient alors une maladie professionnelle s'il a des conséquences sur la santé.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 29.06.2020

Onze cas de contaminations au lycée

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Depuis la reprise du secondaire, neuf élèves et deux enseignants ont été testés positifs au covid-19. Un lycée de la capitale a même vu trois élèves d'une même classe détectés infectés au même moment. La ministre de la Santé a évoqué, lundi, les dispositifs activés pour éviter toute contamination supplémentaire.

Depuis ce lundi matin, finie la répartition en deux groupes des écoliers du fondamental. Et alors que certains craignent que ce rapprochement des élèves soit à l'origine d'un possible rebond des contaminations au covid-19, Paulette Lenert (LSAP) vient de préciser qu'en deux mois, depuis le 4 mai exactement, onze cas positifs ont été repérés au sein de l'institution scolaire dans le secondaire. A deux reprises même, les autorités sanitaires ont fait le constat qu'au moins deux élèves d'une même classe étaient contaminés au même moment.

Infection simultanée certes, mais «sans qu'il soit possible de conclure à une contamination intra-classe», a tenu à préciser la ministre de la Santé à une question parlementaire signée des députés d'opposition Martine Hansen et Georges Mischo (CSV). Deux enseignants et neuf élèves atteints par le coronavirus, pas de quoi alarmer toutefois la ministre qui affirme, au vu de ce bilan : «L'école ne constitue pas un foyer de contagion («cluster») dans notre société» . 


Pourquoi le virus devrait se tenir éloigné des écoles
Les enfants sont moins infectés par le covid-19 et moins infectieux. C'est, notamment, ce constat soutenu par des chercheurs luxembourgeois qui a conforté le ministre Claude Meisch pour rouvrir crèches et écoles le 25 mai.

Afin de rassurer les parlementaires et surtout les familles et les élèves, Paulette Lenert rappelle d'ailleurs qu'en cas de pareille découverte de cas positif dans le milieu scolaire (4.224 en tout au Luxembourg), des procédures à suivre ont été instaurées en collaboration avec le ministère de l'Éducation nationale.

Ainsi, chaque cas détecté fait l'objet d'un signalement de la Direction de la Santé à la Direction générale de l'enseignement secondaire en même temps que la direction de l'établissement concerné. A charge pour celle-ci d'en informer les membres de la communauté scolaire, à savoir les élèves, l'équipe des enseignants ainsi que les parents d'élèves.

Du point de vue médical, le garçon ou la fille testé positif au covid-19 se retrouve placé à l'isolement par la Direction de la Santé. Celle-ci effectue dans la foulée un retraçage des contacts (contact tracing) entre la personne malade et des tiers (condisciples, enseignants, contacts extrascolaires, membres de la famille).

«Dès lors, les personnes ayant eu un contact étroit avec la personne testée positive sont placées en quarantaine : elles sont isolées pendant la durée d'une semaine et testées au covid-19 à l'issue du cinquième jour», précise la ministre Lenert.

En cas de résultat négatif, les élèves peuvent retourner à l'école à l'issue du septième jour; si le résultat est positif, la mesure d'isolement se poursuit. Quant aux personnes dont le contact n'est pas considéré comme étroit, elles peuvent continuer à fréquenter les salles de classe ou à se rendre sur leur lieu de travail, mais sont tenues à une auto-surveillance. Celle-ci prendra la forme d'une prise de température deux fois par jour et d'une surveillance accrue d'éventuels symptômes. «Elles se voient proposer un test qui n'est toutefois pas obligatoire», ajoute Paulette Lenert. 

Et la ministre de conclure en rappelant que le gouvernement a organisé une stratégie de dépistage précise pour l'ensemble des élèves et des enseignants des classes du secondaire : chaque semaine, 20% de cet effectif se voit proposer un test. Cela devant permettre de détecter au plus vite tout début de contamination.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les cas de covid-19 dans les écoles en baisse
Les services du ministère de l'Education nationale annoncent que 83 élèves ont contracté le virus durant la première semaine du mois d'octobre. Une tendance à la baisse par rapport à la dernière publication.
07.09.2020, Spanien, Madrid: Kinder mit Mundschutz gehen mit sozialer Distanzierung durch einen Gang in der Privatschule Alameda de Osuna am ersten Tag des Schuljahres 2020-2021. In fünf spanischen Regionen nahem Schulen nach sechs Monaten Corona-bedingter Auszeit den Präsenzunterricht wieder auf. Foto: Jesús Hellín/EUROPA PRESS/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'Inspection du Travail toujours plus sévère
L'ITM aura réalisé 5.682 contrôles sur le terrain en 2019. Un record qui se traduit aussi par le nombre exceptionnel d'amendes dressées (1.274) et donc du montant des pénalités ordonnées aux entreprises (de l'ordre de 5,3 millions d'euros.
Le «buff» sème le doute
Les foulards en tissu distribués aux élèves des lycées la semaine dernière ne font pas l'unanimité. La société qui les produit a d'ailleurs rappelé qu'il ne s'agit pas de dispositifs médicaux contre le virus. Car il existe des critères à prendre en compte pour se protéger efficacement.
Lokales,  Schule, Erneuter,  Fieldgen, Schüler, Schülkinder, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Dispensé de masques jusqu'à 6 ans
A l'heure d'évoquer la reprise du fondamental et la réouverture des crèches, le 25 mai, le ministre de l'Education a limité l'obligation du port de la protection buccale dans le cadre scolaire. Et Claude Meisch d'annoncer aussi la réouverture de l'accueil en maison relais.
Stichwörter: Kind, Kinder, Betreuung, Kinderbetreuung, Crèche, Maison relais, Kindertagesstätte Chèques-Service, Sprachförderung / Foto: © Getty Images
Les partis politiques adhèrent à la reprise des cours
Ce jeudi matin, les ministres de l'Education nationale et de la Santé recevront l'auteure de la pétition à succès contre la réouverture des écoles. Mais l'issue de la discussion est connue. L'école reprendra bien, tous les partis politiques y sont favorables.
Près de 6.000 élèves de terminale ont repris ce lundi le chemin des classes de cours.
Les vacances d’été se dérouleront bien en Grande Région
Alors que l’Allemagne, la Belgique et la France organisent progressivement le retour à l’école se pose désormais la question des prochaines vacances scolaires et de la rentrée de septembre. Tour d’horizon des décisions prises au Luxembourg et chez nos voisins.