Changer d'édition

On a testé Metz-Luxembourg pendant les travaux CFL
Luxembourg 11 3 min. 12.02.2018 Cet article est archivé

On a testé Metz-Luxembourg pendant les travaux CFL

Luxembourg 11 3 min. 12.02.2018 Cet article est archivé

On a testé Metz-Luxembourg pendant les travaux CFL

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Ce lundi matin marquait l'ouverture des "festivités" pour les 12.000 frontaliers empruntant la ligne ferroviaire entre Metz et Luxembourg. Nous avons testé un trajet entre la ville messine et le Grand-Duché: au final, plus de peur que de mal!

Les travaux de réaménagement des voies entre Bettembourg et la capitale luxembourgeoise ont en effet démarré ce samedi 10 février, pour une semaine: des bus acheminent les voyageurs jusqu'à Luxembourg.

Nous avons testé un trajet entre la ville messine et le Grand-Duché: au final, plus de peur que de mal!

Départ de Metz: 07h33

Entre 6 et 8 heures, sept trains font la navette entre Metz et Bettembourg ce lundi matin. Notre choix se porte sur celui de 07h33. En temps normal, c'est le train de la ligne le plus fréquenté en heures de pointe (le fameux 07h57 de Thionville).

L'arrivée est prévue à Bettembourg à 08h19 précisément. Là-bas, des centaines de bus sont prévus en rotation devant la gare de Bettembourg pour acheminer tout le monde vers Luxembourg.

Au départ de Metz, le train arrive à l'heure. Il vient de Nancy. Quelques passagers descendent de bord mais le quai est déjà bien rempli, les voyageurs se pressant aux portes pour monter.

Tout le monde s'engouffre dans les trois rames qui composent ce train: c'est un "unité simple" (trois rames au lieu de six), il ne fallait pas trop rêver non plus.

Une fois à bord, il reste déjà très peu de places. Les voyageurs qui monteront depuis les gares de Hagondange, Uckange, Thionville et Hettange vont devoir se serrer un petit peu.

Et effectivement, dès le premier arrêt, plusieurs personnes se retrouvent assises sur les marches des escaliers, ou dans le sas d'entrée des portes. Mais l'ambiance reste calme. Tout le monde savait à quoi s'attendre cette semaine et se montre plutôt compréhensif.

Beaucoup moins de monde à Thionville

A Thionville, nous craignions le pire: c'est en général à cet arrêt qu'il y a le plus de monde qui embarque d'ordinaire. Mais de nombreux bus de substitution ont été mis en place devant la gare pour justement inviter les frontaliers à les emprunter plutôt qu'à prendre le train.

Et il y a effectivement beaucoup moins de monde sur le quai! Le flux de voyageurs n'est pas au rendez-vous.

Il faut dire que beaucoup de frontaliers ont pris leurs dispositions pour cette semaine tendue. Depuis plusieurs semaines, des offres de covoiturage sont régulièrement postées sur les réseaux sociaux et quelques-uns ont profité de la période de Carnaval pour poser des jours de congé.

Arrivée à 08h19 à Bettembourg

Nous arrivons finalement à l'heure prévue à Bettembourg. Aucun souci sur le chemin, hormis peut-être un micro-arrêt d'à peine une minute avant la gare de terminus. La plus grande partie du chemin a été réalisée.

Devant la gare, une bonne dizaine de bus prennent en charge les voyageurs. La dynamique est bonne: dès qu'un bus est rempli, il part et laisse sa place au suivant.

En moins de cinq minutes, nous sommes à bord d'un bus direction la capitale. Il faudra moins de vingt minutes pour rejoindre la gare de Luxembourg. 

Quelques petits ralentissements habituels au niveau de la station essence de Berchem sur l'A3, mais rien de bien grave!

Fin du périple à Luxembourg: 08h50

Il aura donc fallu 1h20 pour faire le trajet entre Metz et Luxembourg avec cette option TER + bus de substitution. Même si quelques passagers ont manqué de places en montant depuis les "petites" gares, le trajet s'est déroulé sans encombre et dans les temps.

Attention toutefois à ne pas crier victoire trop vite. Il reste toujours le trajet du retour le soir et surtout, la semaine a été très bien choisie. Nous sommes en période de vacances scolaires au Luxembourg, et beaucoup de frontaliers ont anticipé cette semaine de travaux.

Les trains "spéciaux" passant par Longwy et Pétange reflètent également ce constat. Ils étaient à moitié vides ce lundi matin. «Le premier train depuis Metz ce lundi matin à 05h30  comptait 40 personnes à bord sur 720 places assises. Le second train lui, 180 personnes», a souligné Didier Wallerich, en charge de la communication SNCF. Idem sur l'autoroute: l'A31 et l'A3 n'étaient pas plus saturée que d'ordinaire.

A suivre tout au long de cette semaine!

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Du 10 au 18 février prochain, des travaux auront lieu sur les voies ferroviaires entre Bettembourg et Luxembourg, entraînant la fermeture totale de cette portion pour la semaine. Quelles alternatives s'offrent pour les voyageurs afin de rejoindre la capitale? Nous avons fait le point.
Les voyageurs ne disposent que de très peu de trains entre Metz et Luxembourg depuis maintenant une semaine.
Suite à l'accident de trains survenu mardi, le trafic ferroviaire reste suspendu entre le Luxembourg et Thionville. Aucun train ne circule et cette situation risque de perdurer jusqu'à ce week-end. Voici les différentes possibilités pour les frontaliers français qui doivent rentrer chez eux.
Des cars de substitution ont été mis en place mercredi afin d'acheminer les usagers des TER vers Thionville.
Le trafic est totalement interrompu vers la France, sur la ligne 90, Luxembourg-Bettembourg-Thionville-Metz, et ce, pour au moins 48 heures. Alors que les frontaliers s'organisaient avec les bus et les quelques trains qui circulaient mardi soir, la SNCF annonce deux trains et des cars pour mercredi matin.
La SNCF annonce avoir mis en place 22 bus de substitution entre Thionville et Luxembourg depuis ce mardi matin.
Pas de trains entre la France et le Luxembourg
Scénario catastrophe pour les milliers de frontaliers français ce mardi matin. Aucun train n'a circulé entre Thionville et le Luxembourg. Les bus de substitution, cherchant les routes non congestionnées, sont arrivés au compte-gouttes. Les CFL promettent de gros renforts pour 16 heures.
Tous les voyageurs venant de France et qui veulent rejoindre le Luxembourg sont gentiment priés de prendre un bus de substitution à la gare de Thionville. A l'intérieur il faut patienter. Le bus ne partira qu'une fois plein.
Rien ne va plus sur le rail entre Luxembourg et Thionville ce lundi soir. La circulation de tous les trains est interrompue. En cause: «une salle technique inondée à Bettembourg, ce qui provoque des courts-circuits», indiquent les CFL.
L'incident s'est produit juste avant le grand rush de l'heure de pointe, ce lundi, en gare de Luxembourg.
Un premier jour mitigé pour les frontaliers
Depuis dimanche, de nouveaux horaires et davantage de trains font la navette entre Nancy et Luxembourg. Premier essai ce lundi matin pour les frontaliers, dont l'avis était déjà très mitigé face à ce nouveau dispositif.