Changer d'édition

Où dorment les étudiants au Luxembourg?
Luxembourg 6 5 min. 08.08.2014 Cet article est archivé
Logement

Où dorment les étudiants au Luxembourg?

Luxembourg 6 5 min. 08.08.2014 Cet article est archivé
Logement

Où dorment les étudiants au Luxembourg?

Trouver un logement pour un étudiant fait partie de ses priorités après s'être inscrit à l'université, à moins qu'il ne reste chez ses parents. Si dans d'autres villes, les panneaux "Chambre d'étudiant à louer" fleurissent un peu partout dès le mois de mars, à Luxembourg-ville, il n'en est rien. Question: où dorment les étudiants au Luxembourg? Eléments de réponse.
La résidence Streckeisen située sur le boulevard de la Pétrusse
La résidence Streckeisen située sur le boulevard de la Pétrusse
Photo: Guy Jallay

Contrairement à d'autres villes estudiantines typiques telles que Bruxelles, Strasbourg ou encore Cologne, Luxembourg est novice en la matière. Les étudiants se fondent dans la masse et ne "colonisent" pas vraiment l'un ou l'autre quartier de la ville.

"Luxembourg-ville ne sera jamais une ville estudiantine traditionnelle", souligne Marc Rousseau en charge des logements pour étudiants au service des études et de la vie étudiante (SEVE) de l'université du Luxembourg, "la capitale est trop petite pour cela".

Quant au fait que Luxembourg-ville ne dispose pas vraiment de culture estudiantine, cela se ressent notamment au niveau des logements pour étudiants. Où se situent-ils? Comment les étudiants font-ils pour trouver une chambre ou un appartement vu qu'aucun signe distinctif n'est mis en évidence lorsque l'on se balade dans les rues de la capitale?

Pas de culture de location au Luxembourg

"Il faut passer par l'université", explique Marc Rousseau. "Au Luxembourg, nous n'avons pas cette culture de la location", renchérit Viviane Loschetter, échevine à la Ville de Luxembourg, en charge entre autres du logement, qui s'occupe met à disposition des résidences rénovées pour l'université, qui les reloue aux étudiants.

En règle générale, les étudiants qui désirent se loger au Luxembourg, passent par le site Internet de l'université pour s'informer sur les possibilités de logements et pour réserver une chambre.

L'université du Luxembourg centralise toutes les demandes et répartit les étudiants en fonction des places disponibles et en essayant de tenir compte de leurs préférences. "Nous louons des maisons à des propriétaires privés", souligne le responsable logement au SEVE, "ces habitations doivent être mises aux normes et équipées d'une cuisine et de sanitaires". L'université, quant à elle, se charge de meubler les chambres.

Les places sont comptées

L'institution compte un peu plus de 6.000 étudiants dont la moitié fréquentent les campus situés à Luxembourg-ville. Pour 3.500 élèves environ, l'université disposent de 18 maisons sur le territoire de la ville de Luxembourg, soit 310 chambres.

Au mois de septembre 2015, une nouvelle maison se rajoutera et d'ici 2017, l'uni devrait être locataire de 21 résidences. Autant dire que les places sont comptées. De plus, un certain nombre de chambres sont "pré-réservées" à des groupes d'étudiants ciblés comme ceux qui rentrent d'Erasmus ou qui ceux viennent en Erasmus au Luxembourg ainsi qu'à ceux qui suivent des cursus multinationaux.

"Dans ce chiffre, il faut éliminer les étudiants luxembourgeois, qui restent chez leurs parents et ceux qui font la navette", tempère Marc Rousseau. Sans compter qu'une fois que l'université s'établira entièrement à Belval, il ne restera plus qu'une ou deux facultés à Luxembourg-ville et le gros des étudiants s'installera là-bas.

Pas là pour faire du business

Au niveau du coût d'une location, il faut compter, en moyenne, 350 euros toutes charges comprises pour une chambre de 15 m2 avec sanitaire et cuisine en commun, 430 euros pour une chambre de 19m2 avec douche privative et environ 600 euros pour un studio de 22 m2.

L'accès à Internet est compris dans le prix de la location et une femme de ménage s'occupe des communs. Les étudiants ont également un aspirateur à disposition pour nettoyer leur chambre, une machine à laver et un sèche-linge. En revanche, ils sont priés de faire leur vaisselle et à la main car les cuisines ne sont pas équipées d'un lave-vaisselle. Le bail est signé pour un semestre et doit être renouvelé à chaque fois.

"Ces prix pratiqués sont corrects et avantageux comparés à ceux pratiqués en règle générale à Luxembourg-ville", explique Marc Rousseau, "nous ne sommes pas là pour faire du business".

Premiers arrivés, premiers servis

Puisque les places sont restreintes, le SEVE procède à un tri dans le sens où la priorité est donnée aux étudiants étrangers et aux premières années. Sans aller jusqu'à compter les kilomètres qui séparent la maison familiale d'un étudiant de sa faculté, le SEVE regarde si elle se trouve plus ou moins près d'un grand axe ferroviaire ou pas pour éviter les abus du style "un pied à terre dans la capitale pour sortir le week-end".

"Si la demande est en ordre et que l'étudiant a payé sa caution, la chambre est à lui", précise Marc Rousseau, "cela peut aller très vite. En revanche si la caution n'est pas payée endéans les quinze jours, la chambre est promise à un autre".

En cas de réponse négative, l'université tente de rediriger l'étudiant déchu vers des privés ou vers des sites tels que athome.lu ou appartager.lu. "Si un étudiant cherche une chambre pour la rentrée, on lui conseille aussi de reprendre contact en octobre ou alors de réessayer en février", souligne le responsable logement du SEVE, "il existe une offre du côté des privés, mais elle est minime de sorte qu'aucune publicité n'est nécessaire car les chambres partent d'elles-mêmes par le bouche à oreille".

"L'agence immobilière sociale avec laquelle la Ville de Luxembourg a un partenariat peut également être une alternative pour les étudiants qui cherchent à se loger", conclut Viviane Loschetter.

Charline Lebrun

Plus d'infos

- université du Luxembourg

Les maisons d'étudiants en images à Luxembourg-ville