Changer d'édition

Nuée d'artisans sur le tarmac du Findel
Luxembourg 7 2 min. 17.04.2020 Cet article est archivé

Nuée d'artisans sur le tarmac du Findel

Pas moins de 5.000 entreprises sont attendues au parking E de l'aéroport d'ici dimanche.

Nuée d'artisans sur le tarmac du Findel

Pas moins de 5.000 entreprises sont attendues au parking E de l'aéroport d'ici dimanche.
Photo : DR
Luxembourg 7 2 min. 17.04.2020 Cet article est archivé

Nuée d'artisans sur le tarmac du Findel

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La Chambre des métiers a débuté une large distribution de 600.000 masques ce vendredi. Trois jours durant, les entreprises membres, passeront à l'aéroport récupérer les protections à donner à leurs salariés.

«C'est une opération incroyable.» Tom Wirion, directeur général de la Chambre des métiers, n'en revient pas lui-même. Depuis ce vendredi matin, voilà que son organisme (en collaboration avec l'armée) fait face à la première vague d'entrepreneurs attendus pour recevoir les protections buccales indispensables à la reprise de certaines activités lundi 20 avril. Et, dès les premières heures de la matinée, les chefs d'entreprise font la queue à l'entrée du parking E du Findel.

Jusqu'à dimanche inclus, cela va ainsi être un ballet incessant de véhicules. Le temps de distribuer les 600.000 masques (offerts par le gouvernement). Mais déjà une troisième ligne dans le drive-in mis en place doit se mettre en place... «L'afflux est grand mais l'organisation tient», souffle Tom Wirion alors que le ministre de la Défense arrive. François Bausch (Déi Gréng) est venu vérifier la bonne coordination entre "ses" militaires et les troupes de la Chambre des métiers. 


A Japan Post employee opens a box of face masks, known as "Abenomasks" (Abe's masks), which will be distributed among residents to help against the spread of the COVID-19 coronavirus, after their delivery to a post office in Tokyo on April 16, 2020. - A pledge earlier this month by Japan's Prime Minister Shinzo Abe to send two reusable cloth face masks to every household as the country battles the coronavirus outbreak was met online with derision and humour. (Photo by Behrouz MEHRI / AFP)
3,5 millions de masques à distribuer dans tout le pays
A compter de la semaine prochaine, les 102 communes du Luxembourg disposeront toutes d'un kit à allouer à leurs employés et chacun de leurs habitants. A charge pour le CGDIS de ravitailler l'ensemble du territoire.

Chacun a un rôle dans cette opération inédite : aux administratifs le soin de vérifier si l'entreprise présente fait bien partie de la liste des bénéficiaires du jour, aux soldats de délivrer le nombre exact de protections : cinq par salariés. Le même nombre que le quota attribué par l'Etat aux habitants des 102 communes du pays.

La Chambre des métiers a divisé la liste de ses adhérents par ordre alphabétique. Vendredi, seront servies les enseignes de A à J; suivront samedi les firmes de K à P et, enfin, dimanche pour celles identifiées de Q à Z. Ensuite, il sera temps pour l'économie de redémarrer. Evidemment, nous sommes conscients que cinq masques, ça ne suffira pas à tenir des semaines. Mais, il faut prendre cela comme un kit de départ, assure le responsable consulaire. Cela rassurera chacun, et cela soulagera les entreprises et leurs employés qui reprennent leur activité.

Aussi, passé ce premier ravitaillement massif, Tom Wirion insiste bien auprès des artisans et chefs d'entreprise qu'il reste toujours de leur responsabilité de veiller à la santé de leurs salariés. Que ce soit via la mise en place de mesures sanitaires (sur les chantiers, en atelier, dans les vestiaires, réfectoires ou camionnettes) ou via la distribution de protections. «Là, nous avons organisé vite une opération coup de poing. Nous discutons maintenant pour savoir s'il est utile pour ses affiliés que la Chambre des métiers mette en place une centrale d'achats groupés. Ce n'est pas exclu, mais pas décidé non plus», assure Tom Wirion.

Mais pour l'heure, «il faut réussir ce challenge», commente le directeur général. Le parking E ne désemplit pas, ce n'est pas le moment d'avoir l'esprit ailleurs. Au fait, pour les entrepreneurs invités, pas la peine de se précipiter dès l'aube. «Il y a suffisamment de masques en stock pour chacun, et l'idée n'est vraiment pas : premiers arrivés, premiers servis », indiquent les représentants de la Chambre pour parer à toute précipitation inutile.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La nuit s'est refermée sur Christophe
Il criait «Aline» pour «qu'elle revienne», aimait la vie la nuit, le jeu et les voitures rapides: dandy décalé de la chanson française, le chanteur est décédé jeudi à 74 ans des suites d'une maladie pulmonaire, selon sa famille.
(FILES) In this file photo taken on December 11, 2019 French singer Christophe poses during a photo session in Paris. - Christophe died on April 16, 2020, aged 74. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
«L'école ne sera plus la même»
Le ministre de l'Education nationale a livré, ce jeudi, les premiers détails de la réouverture annoncée des établissements d'enseignement. Elle se fera par étapes entre le 4 et le 25 mai et les élèves iront en classe une semaine sur deux en portant obligatoirement un masque dans l'enceinte de l'école.
Scepticisme face à une éventuelle «application corona»
Soucieux de la protection des données personnelles, le gouvernement pose un regard critique sur les programmes destinés au traçage et à la surveillance du covid-19. Quand bien même ce genre d'outil pourrait s'avérer très utile dans une stratégie de sortie de crise graduelle.
Chaque commune reste libre de distribuer des masques
Si le ministère de la Santé organise des distributions de masques auprès des professionnels de santé pour éviter la propagation du covid-19, les bourgmestres peuvent prendre pareille initiative pour leurs habitants.