Changer d'édition

Nouvelle stratégie: Le laboratoire national de santé attend son nouveau directeur

Nouvelle stratégie: Le laboratoire national de santé attend son nouveau directeur

Photo: Chris Karaba
Luxembourg 20.09.2016

Nouvelle stratégie: Le laboratoire national de santé attend son nouveau directeur

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Être un centre d'excellence, tel est le but du LNS avec une nouvelle stratégie et des objectifs ambitieux. La nouvelle équipe de direction veut changer les choses.

(BB / CR) - Être un centre d'excellence, tel est le but du Laboratoire national de Santé avec une nouvelle stratégie et des objectifs ambitieux. La nouvelle équipe de direction veut changer les choses.

Dans l'opinion publique, le laboratoire avait mauvaise réputation ces dernières années, en particulier par rapport aux délais parfois longs pour obtenir les résultats.

Objectif: un diagnostic en 5 jours

"Dans le passé, il y a eu des lacunes, et nous voulons les résoudre ensemble. Désormais, tous les trois mois, nous fournissons nos résultats au ministère de la Santé", explique le directeur par intérim Philippe Hartemann.

L'objectif du laboratoire est de parvenir plus rapidement aux diagnostics. "Pour le moment, les médecins obtiennent les résultats des biopsies classiques au bout de neuf jours en moyenne. Bientôt, les résultats seront disponibles dans les cinq jours. 

La présidente du conseil d’administration, Simone Niclou, est très claire: "Le LNS reçoit des fonds publics et doit donc être performant. Nous voulons relever le défi."

Dans sa stratégie pour les années 2016-2018, le laboratoire prévoit de s'ouvrir à de nouvelles activités:

  • la création d'un centre pour la génétique,
  • l'utilisation d'un système "télépathologie" dans tous les hôpitaux en vue d'analyser les échantillons de tissus pendant une procédure chirurgicale plus rapidement et à distance,
  • la coopération avec les hôpitaux dans le domaine biologique, y compris en termes de résistance aux antibiotiques,
  • la participation à un projet de recherche sur les maladies neurodégénératives (par exemple la maladie de Parkinson) et le cancer du cerveau. 

Friedrich Mühlschlegel, nouvel homme fort du LNS

L'ensemble de ce nouveau processus sera accompagné par un nouveau directeur recruté en externe. Le Prof. Friedrich Mühlschlegel arrivera au LNS dès février 2017. Ce professeur et microbiologiste allemand travaille actuellement à l'Université de Kent en Angleterre et a travaillé comme directeur clinique à l'hôpital universitaire East Kent. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.