Changer d'édition

Nouvelle démission au CHdN
Luxembourg 12.10.2022
Santé

Nouvelle démission au CHdN

Le Dr Thill-Heusbourg continuera d'exercer en tant que neurologue au sein de l'établissement hospitalier.
Santé

Nouvelle démission au CHdN

Le Dr Thill-Heusbourg continuera d'exercer en tant que neurologue au sein de l'établissement hospitalier.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 12.10.2022
Santé

Nouvelle démission au CHdN

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Alors que l'hôpital fait face à une vague de départs, Robert Thill-Heusbourg, directeur médical du centre hospitalier, quitte à son tour ses fonctions pour «raisons personnelles».

Les départs s'enchaînent au Centre hospitalier du Nord (CHdN). Après la démission de six cardiologues, c'est au tour du directeur médical de l'hôpital de quitter son poste «pour raisons personnelles», précise le conseil d'administration dans un communiqué publié en début de semaine. 


Des échanges ont eu lieu entre la direction de l'établissement et les médecins concernés afin d'aboutir à un accord sur l'indemnisation des gardes.
Le service cardiologie du CHdN ferme ses portes
Avec l'annonce du départ des deux tiers de ses effectifs, le service dédié aux maladies du cœur craint de ne pouvoir maintenir une prise en charge de qualité de ses patients, et préfère tomber le rideau.

Le Dr Thill-Heusbourg laisse donc la place vide dès ce lundi. Il continuera toutefois d'exercer en tant que neurologue au sein de l'établissement. Une campagne de recrutement est d'ailleurs en cours pour lui trouver un remplaçant, précise l'hôpital sur son site. 

A noter que le CHdN n'est pas le seul établissement du pays à se chercher un directeur médical. Si le poste est inoccupé depuis près de deux ans, il devrait prochainement être à nouveau pourvu. La question a du moins été abordée à plusieurs reprises lors de réunions du conseil d'administration bien que cette vacance de poste ne serait «pas un problème».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Avec l'annonce du départ des deux tiers de ses effectifs, le service dédié aux maladies du cœur craint de ne pouvoir maintenir une prise en charge de qualité de ses patients, et préfère tomber le rideau.
Des échanges ont eu lieu entre la direction de l'établissement et les médecins concernés afin d'aboutir à un accord sur l'indemnisation des gardes.