Nouveauté dans les gares du pays

Du Wifi dans les gares et les trains pour cette année

Photo: Vee_Kay

(SW) - François Bausch souhaite plus que jamais renforcer son offre digitale pour les usagers des trains: «aujourd'hui il faut être présent sur les smartphones, offrir de l'information en temps réel, et utiliser au maximum la digitalisation pour nos usagers», expliquait-il il y a quelques jours lors d'une entrevue.

Et cela va commencer dès le premier semestre de cette année 2017 avec la mise en place d'une offre Wifi dans différentes gares du pays. 

«En gare de Luxembourg, l'offre Wifi déjà existante dans le hall de la gare et dans la verrière depuis mi-2015 sera étendue aux quais dans les semaines à venir. De même, les gares de Mersch, Ettelbruck, Bettembourg, Esch-sur-Alzette, Belval-Université, Differdange, Pétange, Rodange et Dudelange-Ville seront dotées de Wifi au courant du premier semestre 2017.»

Mieux encore, l'équipement Wifi sera intégré d'office aux nouveaux arrêts de Pfaffenthal-Kirchberg et Howald dont l'ouverture est prévue le 10 décembre 2017. Il en sera de même pour les projets de réaménagement ou de reconstruction d'arrêts existants.

«D'ici trois ans, je souhaite que cette offre soit étendue dans toutes les gares du pays», insiste le ministre des Transports.

Et dans les trains?

Beaucoup de voyageurs aimeraient aussi pouvoir se connecter à bord des trains. Une offre qui existe déjà en France, sur certains parcours, comme entre Lyon et Paris, et qui doit être étendue à toutes les lignes TGV d'ici la fin 2017.

Au Luxembourg, c'est également un projet en cours. «Les CFL attendent une réponse pour la fin janvier, pour travailler sur ce point», souligne François Bausch.

Mais le ministre explique également qu'une «nouvelle automotrice est sur le point d'être livrée aux CFL». En clair: un train équipé d'une connexion internet Wifi mais aussi de répétiteurs 3G/4G afin d'acquérir, pendant une phase d'essai qui s'étendra sur plusieurs mois, des expériences à bord des trains sur le réseau luxembourgeois.

Sur base des résultats de ces essais, une décision sur l'équipement des dix autres automotrices KISS - qui doivent être livrées aux CFL durant l'année - en Wifi et/ou répétiteurs 3G/4G sera prise. 

Le déploiement d'un des deux systèmes sur l'ensemble du matériel roulant des CFL ne pourra être décidé qu'après avoir «accumulé les expériences nécessaires relatives à la fonctionnalité, la performance et la fiabilité à long terme du système.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.