Changer d'édition

Nouveau round d'échanges dès ce mercredi soir
Luxembourg 30.03.2022 Cet article est archivé
Tripartite

Nouveau round d'échanges dès ce mercredi soir

En cas d'échec de la tripartite, le gouvernement fera cavalier seul.
Tripartite

Nouveau round d'échanges dès ce mercredi soir

En cas d'échec de la tripartite, le gouvernement fera cavalier seul.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 30.03.2022 Cet article est archivé
Tripartite

Nouveau round d'échanges dès ce mercredi soir

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Les syndicats rejettent les propositions avancées la semaine dernière. Les négociations s'annoncent difficiles.

Ils devaient se réunir ce jeudi. La réunion a finalement été avancée à ce mercredi en début de soirée, présageant des négociations difficiles... Le gouvernement et les partenaires sociaux devaient en effet se revoir demain pour trouver un accord sur les propositions annoncées lors de la réunion du comité de coordination tripartite la semaine dernière. Un paquet de mesures a été discuté afin de protéger le pouvoir d'achat des ménages en cette période de crise, et également d'aider les entreprises.


Politik, Pressekonferenz OGBL Nationalcomité, Nora Back, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«On ne peut pas s’arrêter à des mesures d’allocation vie chère»
Le gouvernement, les partenaires sociaux et le patronat se sont réunis ces mardi et mercredi et se sont accordés sur des points clés concernant l’indexation. Les prix de l'énergie et l'inflation restent toutefois au cœur des prochaines discussions.

Si, comme cela avait été annoncé la semaine dernière, l'index d'avril a été maintenu, les mesures de compensation proposées pour contrebalancer le report de la seconde tranche indiciaire qui devait tomber durant l'été passent mal auprès des syndicats.

Ainsi, le comité national de l'OGBL, qui s'est réuni mardi, a rejeté les mesures décidées, tout comme le comité national de la CGFP, rapportent nos confrères de RTL

Des concessions à faire

Pour les organisations syndicales, de trop nombreuses inconnues subsistent. Un accord n'interviendra que si le gouvernement est prêt à faire des concessions en ce qui concerne les compensations. Et à mettre plus d'argent sur la table.

Ces annonces, et une nouvelle entrevue entre le gouvernement et les partenaires sociaux qui a eu lieu ce mercredi matin, a poussé le Premier ministre à réunir le comité de coordination tripartite pour une nouvelle ronde d'échanges ce mercredi à 18 heures.

Inévitablement, le spectre d'un échec de la tripartite planera sur le château de Senningen. Les prochaines heures seront donc cruciales. Xavier Bettel avait prévenu la semaine dernière: en cas d'échec, le gouvernement se passera des partenaires sociaux et prendra unilatéralement ses responsabilités. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Premier ministre Xavier Bettel a rencontré, tour à tour, syndicats et patronat ce mercredi après-midi, avant la tripartite qui doit démarrer dimanche et durer trois jours.
(de g. à dr.) Claude Turmes, ministre de l’Énergie ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d’État ; Yuriko Backes, ministre des Finances ; Bob Kieffer, premier conseiller de gouvernement / coordinateur général, secrétariat général, ministère des Finances ; Serge Allegrezza, directeur du STATEC, chargé de la Direction Luxembourg Stratégie, ministère de l’Économie ; Tom Oswald, premier conseiller de gouvernement, ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire ; Frank Genot, conseiller économique du Premier ministre ; Olaf Münichsdorfer, premier conseiller de gouvernement, ministère de l'Energie ;Nicolas Simons, conseiller économique de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) ; Alain Rix, président de la fédération Horesca ; Tom Oberweis, président de la Chambre des métiers ; Marc Lauer, président du Comité de direction, Association des compagnies d'assurance et de réassurance (ACA) / membre du conseil d'administration de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) ; Guy Hoffmann, président de l'Association des banques et banquiers Luxembourg (ABBL) ; Michel Reckinger, président de l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) ; Carole Muller, présidente de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC) ; René Winkin, directeur, Fédération des industriels luxembourgeois (FEDIL) ; Camille Thommes, Association luxembourgeoise des fonds d'investissement (ALFI)