Changer d'édition

Nouveau démarrage attendu pour l'appli CoPilote
Luxembourg 3 min. 09.12.2019

Nouveau démarrage attendu pour l'appli CoPilote

1.675 trajets proposés par semaine : le bilan de CoPilote pourrait bientôt passer à la vitesse supérieure.

Nouveau démarrage attendu pour l'appli CoPilote

1.675 trajets proposés par semaine : le bilan de CoPilote pourrait bientôt passer à la vitesse supérieure.
Photo : Christelle Raineri
Luxembourg 3 min. 09.12.2019

Nouveau démarrage attendu pour l'appli CoPilote

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le portail de covoiturage, lancé en mai 2018, a calé au démarrage et n'a pas atteint le seuil des utilisateurs espéré. Mais d'ici peu, plus de fonctionnalités vont être mises en place pour relancer ce service.

Sur le papier, c'était une bonne idée. Dans la réalité, le portail CoPilote n'a jamais trouvé son rythme de croisière en un an et demi de fonctionnement. Certes, 5.405 utilisateurs sont référencés mais, trop rares sont ceux réellement actifs sur le site luxembourgeois dédié au covoiturage entre résidents, frontaliers, collègues de travail, copains ou voisins. 

Dernièrement, la députée CSV Diane Adehm a d'ailleurs interpellé le ministre de la Mobilité au sujet de ce service. Et François Bausch (Déi Gréng) de révéler par exemple que, depuis le début de l'année, l'application CoPilote avait été téléchargée à 948 reprises : 682 fois dans le PlayStore d'Android et 266 fois dans iTunes pour iOS. Sachant que le dispositif peut aussi être vu en ligne, sur le site www.copilote.lu.


CoPilote: plus de 4.200 utilisateurs
Depuis son lancement en septembre 2018, l'application de covoiturage "CoPilote" compte 4.239 utilisateurs inscrits, selon le ministre de la Mobilité, François Bausch, interrogé à ce sujet dans une question parlementaire du parti Pirates.

En novembre 2019, en moyenne, environ 1.675 trajets par semaine ont été proposés par les utilisateurs. L'efficacité serait que la plupart aient trouvé soit passager(s), soit conducteur, mais aucune information ne filtre à ce sujet.

Pas d'ailleurs plus que le ministère n'est en mesure de différencier, parmi les inscrits à ce service -gratuit- de mise en relation, les résidents des frontaliers.

Un droit au retour

Une chose est sûre en revanche: le portail qui avait été confié aux bons soins d'IDVROOM (une filiale de la SNCF) va connaître une seconde jeunesse. François Bausch l'annonce : le prestataire de service du portail de covoiturage ayant été racheté par Klaxit, start-up française prestataire d'applications de covoiturage, les utilisateurs «seront prochainement contactés afin de leur expliquer les modifications et les nouvelles fonctionnalités».

La semaine passée, le jeune patron de Klaxit était justement au Grand-Duché,  invité par la Fondation Idéa pour un débat sur la mobilité de demain. Sans trop en dévoiler, Julien Honnart avait notamment évoqué l'utilité d'un «droit au retour» pour les covoitureurs. Chacun devant pouvoir être assuré de retourner à son point de départ, y compris en taxi. Formule que la start-up a déjà mise en service à Bordeaux notamment.

Un test en 2021

Le Luxembourg, préoccupé par les problèmes de mobilité de ses habitants et des frontaliers, mise beaucoup sur les formules de covoiturage pour réduire à l'avenir les engorgements routiers. Le plan Modu 2.0 envisage d'ailleurs que le nombre d'«auto-solistes» diminue de 9% d'ici 2025.

Tout comme le pays entend offrir une voie de circulation dédiée aux covoitureurs, sur l'A6. Un test devrait être mené en 2021, en relation avec ce qui se fait déjà côté belge. Même si sur l'E411, la formule ne semble guère séduire.


Sur le même sujet

La bande de covoiturage s'avère être un fiasco
Opérationnels depuis le 7 mai, les onze kilomètres de couloir réservés au «car-sharing» sur l'autoroute E411 entre Arlon et la frontière grand-ducale ne recueillent pas le succès escompté auprès des navetteurs. Pour le moment, en tout cas...
Le couloir de covoiturage sur l'autoroute E411 entre Arlon et Sterpenich reste désespérément vide depuis sa mise en service le 7 mai dernier