Changer d'édition

Nora Back, présidente de la Chambre des salariés
Luxembourg 2 min. 06.06.2019

Nora Back, présidente de la Chambre des salariés

Nora Back incarne la nouvelle génération de l'OGBL. Le 3 juillet 2018, elle était devenue la première secrétaire générale de l'OGBL.

Nora Back, présidente de la Chambre des salariés

Nora Back incarne la nouvelle génération de l'OGBL. Le 3 juillet 2018, elle était devenue la première secrétaire générale de l'OGBL.
Photo: Maurice Fick
Luxembourg 2 min. 06.06.2019

Nora Back, présidente de la Chambre des salariés

Maurice FICK
Maurice FICK
Elle poursuit son ascension fulgurante. Elue numéro 2 du puissant syndicat OGBL en juillet dernier, Nora Back, 39 ans, a été élue à la tête de la Chambre des salariés ce jeudi.

Doucement mais sûrement, Nora Back s'est fait un nom sur le terrain, au milieu des salariés des hôpitaux et des maisons de soins notamment. Au tableau de ses victoires syndicales est accrochée une saga inédite au Luxembourg. Onze jours de grève dans plusieurs maisons de soins  au Luxembourg qui ont finalement débouché sur un accord revalorisant les carrières des salariés du secteur aides et soins.


Nora Back wird als Nachfolgerin von André Roeltgen an der Spitze des OGBL aufgebaut
Nora Back devient secrétaire générale de l'OGBL
Environ 90% des voix du Comité national de l'OBGL ont élu Nora Back au poste de secrétaire générale du syndicat, ce mardi 3 juillet.

C'était en juin 2018. Depuis la roue tourne vite pour la jeune femme au tempérament trempé qui ne lâche rien quand elle est assise à la table des négociations.

En juillet 2018, celle qui fut longtemps secrétaire centrale du Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs, a été élue secrétaire générale, devenant la première femme au sein de l'OGBL à occuper ce poste. Se plaçant du coup en position de favorite pour succéder à André Roeltgen, 59 ans, à la tête du plus puissant syndicat du Luxembourg.

Elue à l'unanimité

Moins d'un an plus tard, Nora Back a été élue ce jeudi 6 juin 2019, première présidente de la Chambre des salariés (CSL). Elle succède à l'ancien président de l'OGBL, Jean-Claude Reding qui tire sa révérence après deux mandats successifs à la tête de l'organe représentatif des salariés et des pensionnés.


Interview avec le président OGBL, André Roeltgen - Esch/Alzette -  - 31/01/2019 - photo: claude piscitelli
André Roeltgen ne rempilera pas à la tête de l'OGBL
Après la perte de trois sièges à la Chambre des salariés, l'actuel président du syndicat a annoncé mardi qu'il ne briguera pas un second mandat. Une annonce qui ouvre la voie à Nora Back, secrétaire générale depuis juillet dernier.

La donne avait été chamboulée au sein de l'OGBL suite aux élections sociales du 12 mars 2019. L'OGBL avait bien conservé sa mainmise sur la Chambre des salariés mais avait perdu trois sièges. La bataille profitant cette fois davantage au LCGB qui, a contrario, a gagné trois sièges.

Elus suite aux élections sociales, les 60 membres de la nouvelle assemblée plénière de la CSL (OGBL: 35, LCGB: 18, Alebas: 4, FNCTTFEL: 2, Syprolux: 1) ont élu Nora Back à l'unanimité.




Sur le même sujet

«Je serai candidate à la présidence de l'OGBL»
Membre de l'OGBL depuis 2004, Nora Back devient la première femme à présider la Chambre des salariés mais elle ne s'arrêtera pas là. Elle veut devenir la première présidente du plus puissant syndicat du pays. Interview.
André Roeltgen ne rempilera pas à la tête de l'OGBL
Après la perte de trois sièges à la Chambre des salariés, l'actuel président du syndicat a annoncé mardi qu'il ne briguera pas un second mandat. Une annonce qui ouvre la voie à Nora Back, secrétaire générale depuis juillet dernier.
Interview avec le président OGBL, André Roeltgen - Esch/Alzette -  - 31/01/2019 - photo: claude piscitelli
Les enjeux des élections sociales
Ce 12 mars marque une double élection au Luxembourg. Plus de 520.000 salariés et retraités sont appelés à élire leurs représentants en entreprises, mais aussi à la Chambre des salariés. Explications.
A quoi servent les élections sociales?
Dans un mois jour pour jour, les salariés éliront leurs représentants à la Chambre des salariés. Son président, Jean-Claude Reding, nous parle de l'importance de ces élections sociales et du «parlement des salariés». Ses explications en vidéo.
13.11.13 Elections Sociales,Sozialwahlen,hier:Briefeinwurf im Arbeitsministerium.Foto:Gerry Huberty
L'OGBL exhorte les salariés: «Renforcez le parlement du travail !»
A un peu plus de deux mois des élections sociales, l'OGBL entre en campagne et appelle les 525.000 salariés -frontaliers compris- et retraités, à «utiliser leur droit de vote» pour «lancer un signal politique fort» le 12 mars. L'OGBL déballe son programme et revendique, entre autres, la 6e semaine de congé payé et un salaire minimum rehaussé de 10%.
André Roeltgen, président de l'OGBL.