Changer d'édition

Jean-Lou Siweck prend la tête de «100,7»
Luxembourg 2 min. 23.07.2021
Nomination officielle

Jean-Lou Siweck prend la tête de «100,7»

Après avoir dirigé le Luxemburger Wort et le Tageblatt, Jean-Lou Siweck prend désormais la tête de la Radio 100,7.
Nomination officielle

Jean-Lou Siweck prend la tête de «100,7»

Après avoir dirigé le Luxemburger Wort et le Tageblatt, Jean-Lou Siweck prend désormais la tête de la Radio 100,7.
Photo: Pierre Matgé/archive
Luxembourg 2 min. 23.07.2021
Nomination officielle

Jean-Lou Siweck prend la tête de «100,7»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Trois mois après le limogeage de Marc Gerges, le conseil d'administration de la radio socio-culturelle a validé vendredi le choix de l'actuel directeur général du groupe Editpress et rédacteur en chef du Tageblatt pour prendre les rênes de l'établissement public. Ce dernier entrera en fonction à la rentrée.

A compter du 16 septembre prochain, la Radio 100,7 sera officiellement dirigée par Jean-Lou Siweck. Annoncée officiellement ce vendredi par le conseil d'administration de l'établissement public, cette nomination au poste de directeur intervient trois mois après le limogeage de Marc Gerges, poussé vers la sortie en raison de nombreux conflits survenus avec la rédaction. Ce dernier sera resté en poste un peu moins de deux ans.


Marc Gerges ( ‎Independent Media & Communication Expert ) kommentiert am Newsdesk des Luxemburger Wort die Rede des Premierministers zur Lage der Nation. Photo Guy Wolff
Marc Gerges destitué de la direction de «100,7»
Le directeur de la radio publique aurait été démis de ses fonctions par le conseil d'administration, suite à «un conflit avec la rédaction». Des tensions qui duraient déjà depuis 2019, année de sa prise de fonction.

Actuel président du conseil de presse et directeur général du groupe Editpress, ainsi que rédacteur en chef du Tageblatt depuis janvier 2018, Jean-Lou Siweck est, selon Véronique Faber, «le candidat idéal pour asseoir davantage la Radio 100,7 comme média de référence». Pour la présidente du conseil d'administration de l'établissement public, qui assure la fonction de directeur par intérim depuis avril dernier, l'ancien rédacteur en chef du Luxemburger Wort doit permettre «de positionner le média à l'ère numérique».

Cette nomination intervient quelques semaines après le vote de la loi qui réorganise les missions et la gouvernance de la radio. Le nouveau texte prévoit que cette dernière diffuse sur ses ondes «un programme généraliste d'information, de culture et de divertissement» qui devra s'adresser «à l'ensemble de la population (...) par une couverture médiatique objective, indépendante, pluraliste». Et surtout la radio devra «garantir son autonomie et indépendance des différentes entités sociales, économiques et politiques». 


100,7 mise sur la digitalisation pour élargir son public
Dans leurs travaux préparatoires en vue d'un débat sur l'avenir de la radio du service public, les députés ont rencontré la présidente du conseil d'administration Véronique Faber ainsi que son directeur Marc Gerges.

A noter que Jean-Lou Siweck avait été officiellement nommé administrateur de la Radio 100,7, en janvier 2018, lors de son retour au ministère d'Etat suite à son départ du Luxemburger Wort. Une nomination qui n'avait été que théorique puisque très peu de temps après ce dernier succédait à Danièle Fonck à la tête d'Editpress. A ce jour, aucune information n'a été donnée quant aux conséquences de ce départ au sein du groupe médiatique basé dans le sud du pays. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le directeur de la radio publique aurait été démis de ses fonctions par le conseil d'administration, suite à «un conflit avec la rédaction». Des tensions qui duraient déjà depuis 2019, année de sa prise de fonction.
Marc Gerges ( ‎Independent Media & Communication Expert ) kommentiert am Newsdesk des Luxemburger Wort die Rede des Premierministers zur Lage der Nation. Photo Guy Wolff
Le projet de loi visant à redéfinir les objectifs de la radio socio-culturelle a été adopté, vendredi, en Conseil de gouvernement. Ce dernier prévoit notamment de «moderniser la gouvernance» et «pérenniser le financement de la radio».
Comme dans beaucoup de secteurs, les problèmes endémiques de la presse ont été mis en exergue par la pandémie qui en a accéléré la transformation. Le nouveau régime d'aide doit répondre à cette évolution. Explication avec Jean-Lou Siweck, président du Conseil de presse.