Changer d'édition

Nicolas Schmit certain d'être à la Commission
Luxembourg 2 min. 03.09.2019 Cet article est archivé

Nicolas Schmit certain d'être à la Commission

Nicolas Schmit certain d'être à la Commission

Photo: Guy Wolff
Luxembourg 2 min. 03.09.2019 Cet article est archivé

Nicolas Schmit certain d'être à la Commission

Le seul candidat luxembourgeois au poste de commissaire européen se veut confiant et assure qu'il sera nommé dans les prochaines semaines à la Commission européenne aux côtés d'Ursula von der Leyen.

Par Kate Oglesby et Heledd Pritchard, traduction SW

Alors que la première présidente de l'exécutif européen travaille à la composition de sa future équipe, qu'elle peine à former, le seul candidat luxembourgeois au poste de commissaire européen semble très sûr de lui, notamment dans une interview accordée à nos confrères du Luxembourg Times.

«L'impression que j'ai eue après mes rencontres avec Ursula von der Leyen, c'est qu'il ne fait aucun doute que la commission voudrait de moi comme candidat», a ainsi déclaré Nicolas Schmit (LSAP). Von der Leyen devrait annoncer sa sélection pour les commissaires de chaque Etat membre dans les prochaines semaines.

Un candidat socialiste

Le Parlement européen se prononcera ensuite sur la sélection de Madame von der Leyen entre le 22 et le 24 octobre, la nouvelle commission devant entrer en fonction le 1er novembre. «Il n'y a eu aucune discussion à ce sujet au cours des dernières semaines», a déclaré M. Schmit.

Âgé de 65 ans, il n'a pas assumé de poste ministériel au sein du gouvernement de 2018 et a cédé son siège au Parlement en vue d'une prise de fonction à Bruxelles. Dans le cadre des discussions de coalition qui ont suivi les élections luxembourgeoises d'octobre 2018, il a été convenu que le candidat du pays au poste de commissaire européen serait membre du parti socialiste.

Ursula von der Leyen peine à former une équipe.
Ursula von der Leyen peine à former une équipe.
Photo: AFP

En raison de ces discussions, «Nicolas Schmit est donc susceptible de rester le seul candidat pour le Grand-Duché», a déclaré Anna-Lena Högenauer, un chercheur en sciences politiques à l'Université du Luxembourg.

«Il est très difficile pour le Luxembourg de retirer cette offre, cela signifierait une trahison de cette promesse», a-t-il poursuivi. Von der Leyen attribuera également un portefeuille à chaque commissaire de l'UE, par exemple dans les domaines de l'environnement, du commerce ou des transports, ce sur quoi l'ancien ministre du Travail a refusé de se prononcer.

Bataille des portefeuilles

Certains des grands portefeuilles, comme ceux qui concernent le secteur financier, sont probablement plus facilement attribués à «des pays d'Europe de l'Est en raison du déséquilibre des rôles», pense également Mme. Högenauer, «bien que le Luxembourg souhaite également un portefeuille en matière fiscale, financière ou sociale».

«La politique sociale est peut-être plus faisable parce qu'elle est moins importante que les portefeuilles directement économiques et c'est la spécialisation de Schmit», a-t-il appuyé.

L'Europe de l'Est pour l'instant délaissée

Les postes les plus élevés de l'UE ont été attribués à l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie et à l'Espagne avec la nomination des dirigeants de la Commission européenne, du Conseil, de la Banque centrale européenne, du Parlement et du haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

«Jusqu'ici, les pays d'Europe de l'Est ne connaissent aucune répartition des postes», a expliqué le chercheur de l'Uni. «Elle (von der Leyen) est donc susceptible de donner beaucoup de portefeuilles importants aux pays d'Europe de l'Est». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Commission von der Leyen proche du but
La première Commission européenne présidée par une femme devrait, sauf surprise, obtenir le feu vert des eurodéputés mercredi. Mais que le parcours fut chahuté pour celle qui succède à Jean-Claude Juncker.
Ursula von der Leyen va pouvoir évaluer le poids de ses soutiens au début de son mandat de cinq ans.
Nicolas Schmit attend les autres commissaires
Si pour le futur commissaire européen à l'Emploi, «l'examen de passage» s'est bien déroulé au Parlement européen, d'autres prétendants pour de hautes fonctions auprès d'Ursula von der Leyen ont déjà été retoqués. Les candidats roumains et hongrois doivent ainsi être remplacés.
La nouvelle Commission européenne révélée
La présidente Ursula von der Leyen a présenté son équipe ce mardi midi. Les 26 membres de son équipe ont chacun hérité d'un portefeuille précis, au terme de négociations difficiles.
Ursula von der Leyen peine à former sa Commission
Confirmée de justesse par le Parlement européen, la première présidente de l'exécutif européen travaille à la composition de sa future équipe, un exercice «délicat» au vu de la nécessité de composer avec les exigences des partis politiques pour obtenir leur investiture en octobre.
(FILES) In this file photo taken on July 23, 2019 outgoing president of the European Commission Jean-Claude Juncker (L) welcomes German Defence Minister and newly-appointed EU Commission Chief Ursula von der Leyen, in Brussels. - While others spend August on the beach, EU president-elect Ursula von der Leyen works on the "delicate" task of building a team to run the bloc's executive for the next five years. After she was only narrowly approved by the European Parliament, the former German defence minister faces a tricky balancing act. She is trying to accommodate the competing demands of different political parties to make sure her team survives a confirmation vote by MEPs in October. (Photo by JOHN THYS / AFP)
La France propose sa commissaire européenne
Emmanuel Macron a désigné mercredi l'ancienne ministre Sylvie Goulard pour siéger au sein de la prochaine Commission européenne. Dans l'UE, seule l'Italie n'a pas encore fait connaître son choix.
ARCHIV - 01.06.2017, Berlin: Sylvie Goulard, damalige französische Verteidigungsministerin, spricht während einer Pressekonferenz mit ihrer deutschen Amtskollegin. (zu dpa «Frankreich nominiert Ex-Ministerin Goulard als EU-Kommissarin») Foto: Britta Pedersen/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++