Changer d'édition

Neuf sentiers de randonnée thématiques pour le weekend
Luxembourg 22 7 min. 12.02.2022 Cet article est archivé
Idées de sorties

Neuf sentiers de randonnée thématiques pour le weekend

Idées de sorties

Neuf sentiers de randonnée thématiques pour le weekend

Photo: Diane Lecorsais
Luxembourg 22 7 min. 12.02.2022 Cet article est archivé
Idées de sorties

Neuf sentiers de randonnée thématiques pour le weekend

Que ce soit sur le crémant, les planètes ou les Romains, ces circuits permettent non seulement de faire une belle promenade, mais aussi d'apprendre des choses.

Pas de randonnées de plusieurs dizaines de kilomètres, mais plutôt des circuits plus courts avec un petit plus, c'est ce que vous propose la rédaction de LW ce week-end. Que ce soit au sud, au nord, au centre ou à l'est du pays, le Luxembourg offre une multitude de sentiers de randonnée à thème qui ne satisferont pas seulement les passionnés d'histoire et les amoureux de la nature. Choisissez-en un!

1) Des variétés de crémant et des vignobles à admirer sur la Moselle 

(if) - Le circuit de randonnée du Crémant dans la vallée de la Moselle, long d'environ 4,8 kilomètres, permet d'apprendre des choses intéressantes sur la vie et le travail dans les vignes. Le sentier éducatif relie les trois villages de Wellenstein, Bech-Kleinmacher et Schwebsingen. Les randonneurs découvrent à l'aide de nombreux panneaux de nombreux détails sur la viticulture en différentes saisons, les cépages de la Moselle luxembourgeoise ainsi que les villages viticoles eux-mêmes.  

Pour couronner l'itinéraire, les visiteurs peuvent profiter d'une vue panoramique depuis la chambre funéraire de Bech-Kleinmacher ou grimper le Scheuerberg jusqu'à la plateforme panoramique. De là, une vue à couper le souffle s'ouvre sur toute la région de la Moselle. Si vous avez besoin de reprendre votre souffle, vous pouvez vous arrêter à la cave coopérative "Domaines Vinsmoselle", située à Wellenstein. Plus de 300 viticulteurs sont aujourd'hui membres de la coopérative.

2) Aperçu de l'histoire de Vianden

(SH) - Pour beaucoup, Vianden est surtout connue pour son château. Mais celui-ci n'est pas le seul témoin d'une époque révolue. Des portes, des tours et de hauts murs racontent également l'histoire de la ville. Le sentier de randonnée «Intra muros - extra muros», assez court avec son 1,4 kilomètre, longe les remparts de la fin du Moyen Âge. Les murs, y compris les tours, ont été conservés jusqu'à aujourd'hui sur une longueur de 1.150 mètres. En cours de route, le randonneur reçoit des explications sur les tours à écharpe, qui constituent une caractéristique particulière des remparts de Vianden, sur la tour ronde du Huesebur, mais aussi sur la vie d'autrefois à l'intérieur et à l'extérieur des remparts.

En raison d'un chantier, la première partie du circuit n'est actuellement pas praticable. Les randonneurs peuvent emprunter la Grand-Rue jusqu'à la maison communale, où ils accèdent au sentier par un escalier. Il est en outre recommandé de porter des chaussures qui peuvent se salir.

3) Sur les traces des Romains à Dalheim

(vb) - Ricciacum, l'actuelle Dalheim, était une petite ville respectable au deuxième siècle après Jésus-Christ. Une promenade à travers le village permet aujourd'hui encore de découvrir de nombreuses traces des colons gallo-romains, il suffit de bien regarder - et d'écouter. Le guide de cette randonnée de 1,3 kilomètre est une application. Les explications vocales permettent de comprendre, au fil des 24 stations, pourquoi la route commerciale entre Trèves et Metz a connu un boom de la construction au deuxième siècle et pourquoi les Romains devaient creuser des puits de sept mètres de profondeur à Ricciacum.

À l'époque romaine, le théâtre pouvait accueillir 3.500 visiteurs.
À l'époque romaine, le théâtre pouvait accueillir 3.500 visiteurs.
Photo: Volker Bingenheimer

Les auditeurs peuvent se replonger dans l'époque romaine grâce aux bruits de fond, y compris le grincement des chars et le hennissement des chevaux. Les fichiers relatifs à la randonnée peuvent être téléchargés gratuitement via "Die Lauschtour-App". L'explication démarre automatiquement lorsque le téléphone portable détecte par GPS que le randonneur a atteint la prochaine station. Le "Römertour in Dalheim" dans l'une des quatre langues dure environ 30 minutes, le point de départ est le théâtre gallo-romain du Neie Wee.

4) Sentier didactique dans la réserve naturelle de Dumontshaff à Schifflange

(ela) - La réserve naturelle du Dumontshaff à Schifflange invite les amoureux de la nature à découvrir la vallée de l'Alzette sur un peu plus de quatre kilomètres. Sur ce sentier didactique, où l'on suit les petits panneaux avec la cigogne, on peut tout apprendre par station sur les inondations et les nombreuses espèces d'oiseaux protégées qui vivent aussi en partie ici. Ici, des chaussures imperméables sont indispensables, surtout s'il a plu quelques jours avant la promenade.

Le départ se fait dans la rue Denis Netgen à Schifflange, derrière le centre sportif. Sur le circuit, on passe aussi devant le centre de recyclage SIVEC, ce qui pourrait être trop urbain pour l'un ou l'autre randonneur. Toutefois, le reste du sentier est très bien aménagé et entretenu et vaut vraiment la peine. 

Il longe en grande partie des pâturages protégés par une clôture, mais il arrive aussi que le sentier traverse aussi des champs. Il est possible d'apercevoir l'une ou l'autre cigogne. En tout cas, c'est une aventure pour petits et grands.

5) De planète en planète à Schifflange

(DL) - «Mon père m'explique chaque dimanche nos neuf planètes» - c'est avec ce moyen mnémotechnique qu'étaient enseignées à l'école les neuf planètes. Aujourd'hui, il n'y en a plus que huit, Pluton ayant été «rétrogradée», mais elle occupe toujours une place d'honneur sur le ''Planéitewee'' de Schifflange.

Le circuit de 3,9 kilomètres débute au stade Jacoby à Schifflange. Le chemin mène le promeneur de planète en planète, chaque corps céleste étant représenté proportionnellement à sa taille. La distance entre les différentes planètes est également représentée de manière proportionnelle, de sorte qu'il faut parfois marcher un bon moment avant d'atteindre la planète suivante. Mais tout au long du parcours, il y a des paysages spectaculaires à admirer.

6)  L'art dans la forêt près de la Stafelter Haus

(j-ps) - Il y a dix ans, la première galerie forestière du Luxembourg a ouvert ses portes dans la forêt à côté de la Stafelter Haus. Une douzaine d'artistes s'étaient alors réunis pour réaliser des objets d'art. La plupart des œuvres ont été réalisées à partir de matériaux provenant directement de la forêt. Le chemin n'est pas indiqué, les visiteurs doivent découvrir les œuvres d'art par eux-mêmes. Toutes les installations n'ont pas bien vieilli. Plus les matériaux choisis étaient proches de la nature, plus l'art a vieilli en beauté.

Le projet n'est pas limité dans le temps et n'est pas encore terminé. Si un promeneur se sent inspiré par une nouvelle œuvre d'art, il peut poser sa candidature auprès de l'administration de la nature. Si les conditions de participation sont respectées, l'œuvre d'art personnelle peut enrichir celles qui existent déjà.  

7) Patrimoine mondial et 1.000 ans d'histoire

(j-ps) - L'un des circuits thématiques les plus connus et les plus visités du pays est sans doute le circuit Wenzel. Dans le hit-parade des 139 meilleures activités à faire lors d'un séjour au Luxembourg, le circuit Wenzel arrive en troisième position. «Un lieu incontournable pour tout visiteur de la ville de Luxembourg», selon certains.

Le circuit Wenzel fait partie des plus belles promenades urbaines d'Europe et sa réputation dépasse les frontières.
Le circuit Wenzel fait partie des plus belles promenades urbaines d'Europe et sa réputation dépasse les frontières.
Photo: Shutterstock

Sur ce chemin d'environ cinq kilomètres, les promeneurs se plongent dans les 1000 ans d'histoire de l'ancienne ville fortifiée. Le nom rappelle Venceslas II, duc de Luxembourg entre 1383 et 1419, sous le règne duquel la forteresse a été agrandie. Les randonneurs longeront les casemates, le rocher du Bock et le plateau du Rham. Mais ils arrivent aussi sur le «chemin de la corniche», un endroit qui vaut le détour. 

8) Un parcours musical à Hoscheid

(MaH)  - Pour ceux qui souhaitent se promener en pleine nature ce week-end tout en découvrant des sons musicaux, le sentier de randonnée sonore de Hoscheid est une alternative. Sur une longueur d'environ six kilomètres et à 17 stations, il est possible de faire soi-même de la musique ou simplement d'en écouter. 

Au point de départ, sur le parking près de l'église de Hoscheid, se trouve une table sonore où il convient toutefois de ne pas faire trop de bruit par respect pour les riverains.
Au point de départ, sur le parking près de l'église de Hoscheid, se trouve une table sonore où il convient toutefois de ne pas faire trop de bruit par respect pour les riverains.
Photo: Marc Hoscheid

En raison de sa longueur, il n'est pas recommandé aux enfants de moins de huit ans. Le point de départ est le parking près de l'église ou de l'ancienne mairie.

9) Sur les traces de ceux qui ont aidé à fuir

(MaH) - De la gare d'Ulflingen au point de départ en passant par la frontière belge et Biwisch. Le sentier des passeurs permet de suivre, au moins géographiquement, les aventures des passeurs dans le grand nord du Luxembourg pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ce pont discret constitue le passage de la frontière entre la Belgique et le Luxembourg.
Ce pont discret constitue le passage de la frontière entre la Belgique et le Luxembourg.
Photo: Marc Hoscheid

Il existe deux itinéraires, l'un de neuf kilomètres, l'autre de douze, et plusieurs stations permettent d'accéder à des informations via l'application Eislek. A cela s'ajoutent des panneaux d'information. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'automne est idéal pour profiter encore une fois des derniers rayons de soleil avant l'hiver. La rédaction du Wort a réuni les plus belles randonnées pour cette saison dorée.