Changer d'édition

Négociations de coalition à Esch-sur-Alzette: ça coince chez Les Verts
Luxembourg 13.10.2017 Cet article est archivé

Négociations de coalition à Esch-sur-Alzette: ça coince chez Les Verts

Réunis jeudi soir à l'hôtel de ville d'Esch-sur-Alzette, Les Verts n'ont pas donné mandat à Martin KOx pour négocier une entente avec le CSV et les DP.

Négociations de coalition à Esch-sur-Alzette: ça coince chez Les Verts

Réunis jeudi soir à l'hôtel de ville d'Esch-sur-Alzette, Les Verts n'ont pas donné mandat à Martin KOx pour négocier une entente avec le CSV et les DP.
Photo: Nicolas Anen
Luxembourg 13.10.2017 Cet article est archivé

Négociations de coalition à Esch-sur-Alzette: ça coince chez Les Verts

Maurice FICK
Maurice FICK
A Esch-sur-Alzette, l'entame de négociations pour former une coalition est actée du côté du CSV et du DP. Les Verts avaient donné un accord de principe la veille pour participer à une coalition tripartite mais jeudi soir ça coinçait du côté de la base. Explications.

Quatre jours après l'officialisation des résultats des élections communales du 8 octobre, tout reste possible dans la 2e ville du pays. A la surprise générale, le LSAP a perdu 3 sièges et le CSV en a gagné 2 de sorte que les deux partis seront représentés par 6 conseillers communaux. Le DP et Les Verts ont aussi gagné 1 siège chacun.

L'idée de faire ménage à trois était donc actée dès mercredi mais restait pour les négociateurs des trois partis (CSV-DP-Les Verts) à consulter leur base. Pit Mischo (CSV) a obtenu l'aval de sa base jeudi soir. Pim Knaff (DP) a assuré que ce n'était qu'une formalité de son côté.

Mais le feu est resté au rouge du côté des Verts. Après une longue réunion interne au parti au 3e étage de l'hôtel de ville, la base a refusé de donner mandat à son leader,  Martin Kox. En cause: une faute de forme, comme l'a expliqué Martin Kox au «Luxemburger Wort».

En clair: tous les membres des Verts eschois n'ont pas été invités à la réunion de jeudi soir, de sorte que plusieurs membres ont tenu à repousser le vote interne. Il semblerait d'ailleurs que l'idée d'une coalition avec le CSV ne soit pas du goût de tout le monde. Mais Martin Kox reste confiant et pense avoir l'aval ce vendredi soir.


Sur le même sujet

Claude Wiseler: «Nous continuons à nous battre!»
Le parti chrétien-social va observer à la loupe les négociations de coalition et reste ouvert à toute discussion avec un ou plusieurs partenaires de coalition. Le CSV estime qu'il a davantage de points communs avec le DP. Avec 33 sièges à la Chambre, une coalition DP-CSV constituerait un gouvernement solide.
CSV Analyse Wahlresultate, Claude Wiseler, Martine Hansen, Marc Spautz, Francoise Hetto, le 18 Octobre 2018. Photo: Chris Karaba
Quels sont les enjeux de ces élections législatives?
Troisième et dernière vidéo explicative sur les élections législatives au Luxembourg. Cette fois-ci, nous nous intéressons aux enjeux de ce scrutin 2018 qui va, pour la première fois, juger l'action d'une coalition à trois. Qui joue gros? Qui va finir dans l'opposition? Réponses en images.