Changer d'édition

Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion
Luxembourg 2 min. 26.02.2020

Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion

Paulette Lenert martèle que la priorité absolue en cas de suspicion est d'appeler le 112 ou le 247-85650 à l'Inspection sanitaire

Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion

Paulette Lenert martèle que la priorité absolue en cas de suspicion est d'appeler le 112 ou le 247-85650 à l'Inspection sanitaire
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 26.02.2020

Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé détaille ce mercredi les recommandations à suivre dans le cas d'une personne suspectée d'avoir contracté le coronavirus. L'appel au numéro d'urgence 112 ou au 247-85650 (Inspection sanitaire) constitue la priorité.

Alors que deux personnes sont toujours placées en quarantaine au Centre hospitalier de Luxembourg et que quatre ressortissants luxembourgeois sont confinés dans un hôtel de Tenerife, Paulette Lenert détaille ce mercredi les recommandations du ministère de la Santé au cas où une personne serait suspectée d'infection au coronavirus. Si un individu est de retour d'une zone touchée par le virus (Italie, Asie, ...) et présente des symptômes tels que fièvre, toux ou difficultés respiratoires, la priorité est d'«appeler au plus vite le numéro d'urgence 112 ou l'Inspection sanitaire au 247-85650». En aucun cas le patient ne doit «se rendre chez son médecin traitant, ni aux urgences d'un hôpital», explique la ministre de la Santé en réponse à une question posée par les députés Georges Mischo et Marc Spautz (CSV).


«Il n'y a pas lieu de paniquer» au Luxembourg
Jusqu'ici aucun cas de malade atteint par le coronavirus n'est avéré au Luxembourg où seuls deux patients sont toujours en quarantaine. Alors que l'étau se resserre, le ministère de la Santé se distancie des mesures préventives prises dans deux écoles ce lundi.

Paulette Lenert insiste bien sur le fait que «les personnes qui ne présentent aucun des symptômes (décrits plus haut, ndlr) ne sont pas considérées comme suspectes», même si elles reviennent d'une zone où la transmission du virus est présumée. Il leur est simplement conseillé de «poursuivre leurs activités normales» et de  «vérifier leur température deux fois par jour pendant 14 jours». En revanche, les personnes «qui sont entrées en contact direct et étroit avec des patients infectés sont considérées comme à haut risque» et donc, elles «doivent êtres mises en quarantaine durant deux semaines par l'Inspection sanitaire». La ministre fait référence aux clients de LuxairTours ayant séjourné dans l'hôtel H10 Costa Adeje Palace à Tenerife la semaine dernière et qui sont revenus entre-temps au Luxembourg.


L'hôtel H10 Costa Adeje Palace à Tenerife où sont actuellement confinés un millier de touristes
Quatre Luxembourgeois confinés à Tenerife
Selon le ministère des Affaires étrangères, quatre ressortissants grand-ducaux sont actuellement «placés sous contrôle sanitaire» dans l'hôtel H10 Costa Adeje Palace. En cause, la découverte d'une suspicion d'infection au coronavirus chez un touriste y séjournant.

Paulette Lenert souligne encore qu'«un test négatif chez un patient asymptomatique ne peut exclure une infection avec certitude, et ne procure donc qu'un faux sentiment de sécurité», avant de préciser que «le Luxembourg est en contact régulier avec les autorités sanitaires des pays voisins, l'Organisation mondiale de la santé, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies et le Comité de sécurité sanitaire de la Commission européenne.»

Dans une seconde réponse parlementaire adressée à Claude Wiseler (CSV), la ministre de la Santé confirme ces mêmes recommandations à l'attention des élèves des écoles publiques et privées luxembourgeoises. Elle ajoute que la décision de l'École européenne de Bertrange et de l'ISL visant à ne pas accepter que les enfants et adolescents de retour d'une région où le virus de l'infection COVID-19 circule fréquentent les cours pendant 14 jours est «une décision prise de manière indépendante, sans concertation préalable avec les autorités publiques luxembourgeoises.»


Sur le même sujet

Les anciens clients de l'hôtel H10 sous quarantaine
Le gouvernement luxembourgeois a été informé ce mardi soir de la mise sous quarantaine par les autorités sanitaires espagnoles d'un hôtel sur l’île de Ténériffe. Les analyses du touriste italien ont démontré qu'il était infecté par le virus du COVID-19. Une mesure que le ministère de la Santé a imposée aux anciens clients de l'établissement.
A man stands in a balcony of H10 Costa Adeje Palace Hotel in La Caleta where hundreds of people were confined to their rooms on February 25, 2020 after an Italian tourist was hospitalised with a suspected case of coronavirus. - Tourists staying in a four-star hotel on the Spanish island of Tenerife, in the Canary archipielago, were confined to their rooms today following the announcement of a suspected novel coronavirus, COVID-19, case waiting for official confirmation. This possible case was detected yesterday in Tenerife, where an Italian national passed a first test which turned out to be positive, announced the Spanish Ministry of Health. (Photo by DESIREE MARTIN / AFP)
«Une quarantaine ne peut être prise sur le congé légal»
Une banque de la Place impose à ses salariés, qui ont voyagé dans une région touchée par le coronavirus, de rester à la maison en prenant des congés, sait l'Aleba qui crie au scandale. Le syndicat appelle les délégués du personnel à «mettre les employeurs face à leurs responsabilités».
Quatre Luxembourgeois confinés à Tenerife
Selon le ministère des Affaires étrangères, quatre ressortissants grand-ducaux sont actuellement «placés sous contrôle sanitaire» dans l'hôtel H10 Costa Adeje Palace. En cause, la découverte d'une suspicion d'infection au coronavirus chez un touriste y séjournant.
L'hôtel H10 Costa Adeje Palace à Tenerife où sont actuellement confinés un millier de touristes
«Il n'y a pas lieu de paniquer» au Luxembourg
Jusqu'ici aucun cas de malade atteint par le coronavirus n'est avéré au Luxembourg où seuls deux patients sont toujours en quarantaine. Alors que l'étau se resserre, le ministère de la Santé se distancie des mesures préventives prises dans deux écoles ce lundi.
L'École européenne prend un luxe de précautions
L'École européenne de Bertrange enjoint ce lundi les élèves qui se sont rendus pendant le congé de carnaval dans des zones infectées par le coronavirus à rester à la maison. Le message invite les parents concernés «à ne mettre leurs enfants à l’école que 14 jours après la date du retour».
L'École européenne de Bertrange se conforme aux recommandations du ministère français de la Santé
Trois Luxembourgeois en quarantaine au CHL
Deux ressortissants luxembourgeois sont arrivés ce vendredi au Findel en provenance de la ville de Wuhan. Ils ont immédiatement été placés à l'isolement au service des maladies infectieuses du Centre hospitalier de Luxembourg.
Ansteckende Krankheiten - Service des Maladies infectieuses du CHL - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort