Changer d'édition

«Ne laissez pas les enfants dans les décharges»
Luxembourg 8 1 15.04.2020

«Ne laissez pas les enfants dans les décharges»

Les douze jeunes réfugiés, accueillis par Jean Asselborn, ont été pris en charge par Marie-Josée Jacobs, la présidente de Caritas Luxembourg

«Ne laissez pas les enfants dans les décharges»

Les douze jeunes réfugiés, accueillis par Jean Asselborn, ont été pris en charge par Marie-Josée Jacobs, la présidente de Caritas Luxembourg
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 8 1 15.04.2020

«Ne laissez pas les enfants dans les décharges»

Les douze premiers enfants non accompagnés des camps de réfugiés surpeuplés des îles grecques ont posé le pied sur le sol du Grand-Duché. Par cet exemple, Jean Asselborn appelle les autres pays de l'UE à apporter leur aide.

(DH) - C'est avec une demi-heure d'avance que l'avion de la compagnie Aegean Air s'est posé sur le tarmac du Findel. A son bord, douze réfugiés, enfants et adolescents de 11 à 15 ans. Ils ont été accueillis par le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn (LSAP), qui, auparavant devant la presse allemande, avait exhorté les dix autres pays de l'Union européenne, qui en avait fait la promesse, d'accueillir au moins 1.600 réfugiés. 

«Nous envoyons un signal», a-t-il déclaré. «Nous avons montré que cela peut être fait et maintenant cela doit être aussi possible dans les grands pays.» Jean Asselborn a par ailleurs rappelé que l'UE était «un projet de paix, cela inclut l'humanité, la compassion» et qu'il n'y a «aucune raison de voir des enfants se perdre dans les décharges des îles grecques».


Migrants walk as police push back them back from Moria camp who gathered near the port of Mytilene on the island of Lesbos, hoping to get a ferry to Athens on March 4, 2020. - Turkey's president warned on Wednesday that a fresh migrant crisis could be resolved only if Europe supports its efforts in Syria, as violent clashes broke out between refugees and police on the Greek border. (Photo by LOUISA GOULIAMAKI / AFP)
Le Luxembourg recueillera 12 réfugiés mineurs
«Au XXIe siècle, on ne devrait pas jouer avec la vie des gens qui sont dans la misère», estime Jean Asselborn. Le ministre des Affaires étrangères a annoncé au conseil extraordinaire consacré à la crise migratoire à la frontière gréco-turque que son pays accueillera 12 enfants non accompagnés.

Pris en charge par Caritas et par l'Office national de l'enfance (ONE), les jeunes réfugiés vont loger dans une maison louée dans le nord du pays et observer une période de quarantaine de 14 jours. Par après et tout au long de la procédure de leur demande de protection internationale, ils seront soutenus par Caritas et l'ONE dans leurs démarches de la vie quotidienne. 

N'étant pas orphelins, ces jeunes réfugiés ont droit au regroupement familial. «Leurs parents, frères et sœurs pourront les rejoindre au Luxembourg», avait détaillé Jean Asselborn lorsqu'il avait dévoilé le processus de cet accueil. A terme, ce sont 40 et 50 migrants qui pourraient ainsi arriver.

 

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'UE garantit 15 milliards pour aider les pays pauvres
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a annoncé ce mardi que les 27 allaient venir en aide aux Etats les plus vulnérables d'Afrique mais aussi dans le reste du monde. Le but est de lutter contre la pandémie du covid-19.
Lagos State Officials unloading the food bags that will be distributed to people of the Agbado and Oke-Odo LCDA in Lagos on April 1, 2020. - More than 20 million Nigerians on March 30, 2020, went into lockdown in sub-Saharan Africa's biggest city Lagos and the capital Abuja, as the continent struggles to curb the spread of the COVID-19 coronavirus. (Photo by Ibeabuchi Benson Ugochukwu / AFP)
Le crève-coeur des enfants de Syrie
Le Luxembourg ne peut actuellement recevoir les enfants syriens que les services de Jean Asselborn voulaient arracher aux conditions extrêmement précaires dans lesquelles ils vivent dans les camps de réfugiés.
A girl carries her sisten who is suffering from leishmaniasis, a skin disease caused by a microscopic parasite spread by sandflies, in the eastern Syrian village of Baghouz on March 13, 2020, a year after the fall of the Islamic State's (IS) caliphate. - A year after the last black flag of the Islamic State group was lowered in the Syrian village of Baghouz, traces of the jihadist group are still all around this small and remote village near the Iraqi border, where Kurdish fighters and the US-led coalition declared the IS proto-state defeated in March 2019 after a blistering months-long assault. (Photo by DELIL SOULEIMAN / AFP)
L'UE exhorte Erdogan à respecter l'accord sur les migrants
Les dirigeants de l'UE ont exhorté, lundi, la Turquie à respecter les termes d'un accord visant à éloigner les migrants des frontières européennes. La discussion «franche» avec le président turc Erdogan, venu à Bruxelles réclamer du soutien, après avoir ouvert ses frontières au passage des réfugiés.
Turkish President Recep Tayyip Erdogan arrives before a meeting with European Commission President and EU Council President at the EU headquarters in Brussels on March 9, 2020. (Photo by JOHN THYS / AFP)
3.000 réfugiés au Luxembourg: Jean Asselborn voit le modèle européen en danger
Jean Asselborn voit le modèle européen en danger. La crise des réfugiés a divisé l’Union européenne avec notamment la montée en puissance des forces nationalistes. « Ce n’est pas l’Europe que nous voulons et dont nous avons besoin », a-t-il déclaré mardi à la Chambre des députés à l’occasion de sa déclaration sur la politique étrangère et européenne.
8.3.IPO / Chamber/ Jean Asselborn , Bericht Aussen- und Europapolitik Foto:Guy Jallay