Changer d'édition

Moins de 200 cas d'infection repérés à l'école
Luxembourg 2 min. 27.05.2021

Moins de 200 cas d'infection repérés à l'école

Les tests rapides restent de rigueur en milieu scolaire jusqu'aux grandes vacances.

Moins de 200 cas d'infection repérés à l'école

Les tests rapides restent de rigueur en milieu scolaire jusqu'aux grandes vacances.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 27.05.2021

Moins de 200 cas d'infection repérés à l'école

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Soixante nouveaux covid de moins repérés d'une semaine à l'autre : c'est avec soulagement que les scolaires ont abordé le congé de Pentecôte. Reste que, non protégés par la vaccination, les plus jeunes constituent de nouveaux foyers potentiels de circulation du virus.

Aucun cluster à déplorer entre le 17 et le 23 mai dernier. Voilà déjà un motif de satisfaction pour le ministère de l'Education qui vient d'éditer son suivi hebdomadaire des cas de contagion covid. Et à la lecture de ce bilan, une conclusion s'impose : comme pour le reste de la population, l'épidémie semble aussi s'affaiblir du côté des écoles, collèges et lycées du pays. Avec ''seulement'' 166 élèves et 16 personnels dépistés positifs, la situation s'est sensiblement améliorée. 


ARCHIV - 28.09.2020, Baden-Württemberg, Leutenbach: Schülerinnen und Schüler nehmen im Klassenzimmer einer 9. Klasse der Gemeinschaftsschule Leutenbach am Geografieunterricht mit Hilfe von Laptops und Tablets teil. (zu dpa/lnw: «Viele Lehrer in Nordrhein-Westfalen wollen in Informatik dazulernen») Foto: Marijan Murat/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Satisfecit autour du décrochage scolaire
En quatre rentrées, le nombre d'élèves abandonnant l'enseignement avant l'obtention d'un diplôme ou une qualification a diminué de 250 jeunes par an. Un résultat confirmé même lors du premier épisode covid.

Certes, encore 162 classes auront été concernées par le virus, mais on est bien loin des pics enregistrés en fin d'année dernière et début 2021. Période si sensible qu'il avait été jugé préférable de garder les jeunes Luxembourgeois à la maison plutôt qu'en cours... C'était il y a un moins d'un semestre. Et s'il fallait pointer du doigt un motif de soulagement supplémentaire, on remarquera que la semaine passée, aucune infection n'a été détectée en centres de compétences. Ni parmi les élèves, ni parmi les adultes encadrants.

Et si ces nouvelles ont de quoi soulager, il n'y a pas de quoi applaudir pour les autorités. Celles-ci restent en effet particulièrement attentives désormais à l'évolution de l'épidémie parmi les plus jeunes. En effet, la vaccination a incontestablement freiné les contagions et les formes graves de la maladie chez les seniors, mais voilà désormais les moins âgés particulièrement exposés, semble-t-il.

Ainsi, à analyser la semaine passée, la direction de la Santé remarque que les 15-29 ans ont le taux d’incidence le plus élevé parmi la population, avec 120 cas pour 100.000 habitants. Viennent ensuite les 0-14 ans avec 104 cas pour 100.000 habitants. A titre de comparaison, les résidents de 75 ans et plus ont un taux d’incidence de 12/100.000 habitants. Il y a peu cette partie de la population était pourtant la plus impactée par la circulation du virus. A suivre donc.

A suivre d'autant plus que, pour l'heure, la vaccination n'est ouverte qu'aux plus de 16 ans. Et encore, compte tenu des aléas de livraison, ces derniers ne devraient pas recevoir d'injection avant le début des congés d'été. Alors que le pays bénéficie maintenant d'un schéma vaccinal complet, Xavier Bettel n'a pas caché cette semaine qu'il envisageait la possibilité d'inclure les adolescents dans une prochaine étape de la campagne vaccinale. 

Mais les 12-15 ans ne seront admissibles qu'avec une condition première, annoncée par Paulette Lenert et répétée par le Premier ministre : que l'Agence européenne des médicaments donne son aval pour un vaccin compatible avec cette tranche d'âge.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La mort d’une patiente explique le retrait partiel de ce vaccin unidose censé faciliter le déroulement de la campagne de vaccination. Désormais, seuls les 41 ans et plus y auront droit.
(FILES) In this file photo the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine is administered to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - Half of all US adults will have received full Covid-19 vaccines on May 25, 2021, the White House said, marking another huge milestone in the fight against the pandemic. "Today, the United States will reach 50 percent of American adults fully vaccinated," a White House official said, speaking on condition of anonymity.More than half a million Americans have died from the coronavirus but the country is now a world leader in rolling out vaccinations. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Longtemps, les seniors ont constitué la cible privilégiée du virus au Grand-Duché. Mais la vaccination des aînés porte ses fruits et désormais les 70 ans et plus sont les moins impactés par l'épidémie.
Grâce notamment à la vaccination, les pays dits développés voient le nombre de nouvelles infections diminuer au mois de mai, selon une étude du Statec publiée mercredi. En revanche, la tendance s'inverse dans des Etats comme l'Inde ou le Brésil.
Habituellement, la surveillance des infections respiratoires circulant dans le pays s'achève au printemps. Mais cette année, covid oblige, le Laboratoire national de santé et les professionnels de santé échangeront leurs données jusque fin 2021.
diagnosis concept
Le Laboratoire national de santé ne se contente pas de séquencer une partie des tests covid positifs du Luxembourg, il les conserve également. Une banque de données majeure pour suivre l'évolution du virus.
Jamais un bilan hebdomadaire sur l'épidémie covid en milieu scolaire n'avait été aussi conséquent. A quelques jours des congés de Noël, le covid a impacté 770 classes, tous niveaux confondus.
Vanessa Andrieu, teacher of French sign language (LSF) gives a lesson to deaf pupils in her classroom at Sajus school, on December 4, 2020 in Ramonville in the suburbs of Toulouse, with an inclusive mask due to the Covid-19 pandemic. (Photo by Fred SCHEIBER / AFP)