Changer d'édition

Moins de 1% d'effets indésirables après vaccination
Luxembourg 2 min. 29.04.2021

Moins de 1% d'effets indésirables après vaccination

Près de 70% des effets indésirables signalés au Grand-Duché l'ont été par des femmes vaccinées.

Moins de 1% d'effets indésirables après vaccination

Près de 70% des effets indésirables signalés au Grand-Duché l'ont été par des femmes vaccinées.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 29.04.2021

Moins de 1% d'effets indésirables après vaccination

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Après quelque 154.000 doses de vaccin anti-covid administrées, le ministère de la Santé luxembourgeois n'a eu connaissance que de 1.125 déclarations d'effets secondaires. La plupart sans gravité.

Rassurer pour convaincre. Après les innombrables polémiques sur les répercussions (éventuelles ou avérées) des divers vaccins anti-covid, le Luxembourg a choisi la voie de la transparence. Après les mots du Premier ministre martelant que «l'épidémie est bien plus dangereuse que le vaccin», place aux chiffres. Le ministère de la Santé ayant décidé de communiquer désormais sur le suivi des effets secondaires.


26.04.2021, Kanada, Montreal: Ein Mitarbeiter filmt die Impfung einer Kollegin in einer COVID-19-Impfklinik am CAE-Hauptsitz. Im Montrealer Hauptquartier des Flugsimulationstechnologie-Herstellers begann ein Programm der Provinz zur Durchführung von Impfungen in großen Unternehmen. Foto: Paul Chiasson/The Canadian Press via ZUMA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
En mai, les 16-54 ans invités à se faire vacciner
Dès la fin de cette semaine, le ministère de la Santé luxembourgeois débutera l'envoi des invitations pour la plus grande part de la population résidente. Des adolescents aux quinquas, à chacun son tour désormais.

Ainsi, depuis le lancement de la campagne vaccinale voilà tout juste cinq mois, 1. 125 rapports d’effets indésirables ont été enregistrés. Autant de données aussitôt transmises dans la base de données européenne de pharmacovigilance EudraVigilance. Beaucoup, et peu à la fois si l'on met le chiffre en rapport avec le total des vaccins administrés dans le pays, plus de 155.000 au moment de ce bilan désormais publié chaque semaine. «Donc 1% des personnes vaccinées ont présenté au moins un effet indésirable», soulignent les autorités. Autrement dit, pas de soucis pour 99% des cas...

Rassurante, la proportion des effets indésirables bénins l'est aussi. En effet, dans 89% des situations, il ne s'agissait que de «symptômes transitoires», disparaissant au bout de quelques heures ou quelques jours. Il est question ici de fièvre, frissons, douleurs légères, éruption de boutons, maux de tête, nausées et autres sensations de vertige ou fatigue. Rien que les laboratoires n'aient pas prévu dans une minorité de cas. 

Au-delà de ces symptômes légers, des effets plus graves sont toutefois apparus. Transparence toujours : «116 cas médicalement significatifs», suite à une vaccination anti-covid a priori, ont entraîné une incapacité de travail ou une invalidité. 


07.01.2021, Großbritannien, London: Krankenschwestern arbeiten auf einem Korridor einer Akut-Station im St. Georges Krankenhaus. Wegen der rasant steigenden Zahl von Corona-Patienten geraten Krankenhäuser in Großbritannien immer stärker unter Druck. (zu dpa: "Britische Kliniken wegen Corona zunehmend unter Druck") Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un risque sur 100 d'attraper le covid à l'hôpital
Le ministère de la Santé indique que le taux d'infectiosité au sein des établissements de santé ne dépassait pas les 1,2% entre le 15 mars et le 18 avril. Ce qui représente un risque inférieur à celui d'autres maladies nosocomiales.

Et le ministère de la Santé ne cache pas non plus que trois décès ont le vaccin comme «cause suspectée», et trois résidents ont vu leur pronostic vital engagé après avoir reçu une injection devant les protéger du coronavirus. «Ces cas concernaient trois hommes et trois femmes âgés de 75 à 94 ans», précisent les autorités sanitaires. L'état de santé de treize autres vaccinés nécessitant aussi un suivi hospitalier. Là encore des chiffres à relativiser par rapport aux 154.000 doses administrées. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Entre décembre et septembre, 1.864 signalements ont été reçus par le ministère de la Santé. Dans neuf cas cependant, la personne vaccinée est décédée des suites de l'injection. A relativiser par rapport aux 773.945 doses administrées alors.
29.09.2021, Baden-Württemberg, Stuttgart: Spritzen mit Impfstoff gegen Covid 19 werden im Impfzentrum am Robert-Bosch-Krankenhaus vorbereitet. Am 30. September schließen die Impfzentren im Land. Foto: Bernd Weißbrod/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Ce qui fait trois déclarations pour 1.000 vaccins anti-covid administrés... Et le rapport de pharmacovigilance de la direction de la Santé est rassurant: 80% des effets indésirables enregistrés constituaient des réactions «non graves» et «sans conséquences».
Alors que les 16-54 ans seront priés de s'inscrire pour recevoir leur dose de vaccin dans les prochaines semaines, les résidents de cette tranche d'âge devraient aussi voir leur boîte aux lettres remplie par d'autres sollicitations vaccinales. Explications.
Lokales, Impfzentrum Esch Belval, maison des matériaux, Gebäude Nord Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Lui reprochant de ne pas avoir tenu ses engagements en matière de livraisons de vaccins anti-covid, l'Union européenne a lancé une action en justice contre le laboratoire suédo-britannique.
ARCHIV - 20.03.2021, Sachsen, Dresden: Ein Mitarbeiter im Impfzentrum in der Messe Dresden hält ein Fläschchen mit dem Astrazeneca-Wirkstoff gegen Corona in seiner Hand. Im Streit über ausbleibende Impfstofflieferungen hat die EU-Kommission rechtliche Schritte gegen den Hersteller Astrazeneca eingeleitet. Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Se fixant juillet comme nouvel objectif, la présidente de la Commission européenne est optimiste ce vendredi quant au rythme de vaccination au sein de l'Union européenne. Mais les retards de livraison pourraient changer la donne.
(FILES) In this file photo Heather Lieberman (L), 28, receives a COVID-19 vaccination from Yaquelin De La Cruz at the Research Centers of America in Hollywood, Florida, on August 13, 2020. - A key facet of the global mad scramble by Pfizer, Moderna and other pharma groups to develop a viable coronavirus vaccine is the recruitment of tens of thousands of volunteers willing to participate in clinical trials. AFP's correspondent in Miami, Leila Macor, took part in such a trial organized by US biotech firm Moderna, which on November 16, 2020 announced that its experimental vaccine against Covid-19 was nearly 95 percent effective.
Why did Macor, who suffers from asthma, decide to be one of Moderna's 30,000 test subjects? Here, she recounts her experience, which began just weeks after her own father died of Covid-19 in Chile. (Photo by CHANDAN KHANNA / AFP)