Changer d'édition

Modernisation du port de Mertert: François Bausch se défend
Luxembourg 12.03.2014 Cet article est archivé

Modernisation du port de Mertert: François Bausch se défend

Modernisation du port de Mertert: François Bausch se défend

Photo: Romain Schank
Luxembourg 12.03.2014 Cet article est archivé

Modernisation du port de Mertert: François Bausch se défend

Au lendemain d'annonces effectuées par François Bausch sur la modernisation du port de Mertert, les édiles de Grevenmacher et Mertert ont regretté que le ministre n'ait pas cherché à les consulter avant. Faux, rétablit François Bausch.

(SK) - Le premier coup de pelle du port de Mertert a été donné il y a 50 ans ce jeudi. Un geste important pour toute une région aujourd'hui encore. C'est pourquoi le gouvernement a annoncé vouloir moderniser les infrastructures.

A commencer par la rénovation du quai nord avant de renaturer une partie de la Syr, d'installer une turbine électrique, d'agrandir l'espace où les bateaux font demi-tour et de, finalement, s'attaquer au quai sud.

En outre, le gouvernement envisage sérieusement de favoriser le transport combiné rail-route en créant une plate-forme ferroviaire reliée à celle de fret de Bettembourg. Autre projet, étendre le parc de stockage.

Ces annonces de François Bausch, ministre des Infrastructures et du Développement durable, en ont surpris plus d'un. Dans un communiqué, les édiles de Mertert et Grevenmacher ont indiqué que le ministre ne les avait pas informés et n'avait jamais cherché à les consulter avant de faire ses annonces.

Les deux collèges échevinaux avaient pourtant sollicité un entretien avec lui en janvier dernier. Du coup, ils s'interrogent sur la place qu'occupe le dialogue dans la politique du nouveau gouvernement.

Un projet planifié par le gouvernement précédent

François Bausch a réagi mercredi après-midi. Dans un communiqué, il dit ne pas comprendre la réaction des édiles. Le projet aurait été élaboré par le gouvernement précédent en concertation avec les communes de Mertert et de Grevenmacher.

Des courriers auraient été échangés et une réunion d'information organisée le 12 mai 2011 en présence des ministre Wiseler et Krecké.

En outre, le ministre des Infrastructures et du Développement durable aurait prévu une entrevue avec les édiles de Mertert le 8 mai. François Bausch rejette les accusations.