Changer d'édition

Mobiliteit.lu change de peau bientôt
Un aperçu de ce à quoi ressemblera l'outil mobiliteit.lu une fois transformé.

Mobiliteit.lu change de peau bientôt

Photo: Verkéiersverbond
Un aperçu de ce à quoi ressemblera l'outil mobiliteit.lu une fois transformé.
Luxembourg 26.09.2018

Mobiliteit.lu change de peau bientôt

L'outil en ligne mobiliteit.lu, qui permet de planifier un parcours de transports en commun au Luxembourg, évoluera bientôt pour s'adapter à l'air du temps: la multimodalité.

François Bausch, Ministre du Développement durable et des Infrastructures, accompagné de la direction générale du Verkéiersverbond, a présenté l’extension de l’outil de recherche mobiliteit.lu, qui intégrera bientôt de nouveaux services de mobilité. 

Planifier un parcours à travers différents modes de transport  

Lancé en 2006, l’outil mobiliteit.lu centralise les données des horaires de bus, trains et dorénavant le tram. Il les traite, les affine et détermine les meilleurs itinéraires en transports en commun, dans le but de faciliter la vie des utilisateurs. 

Depuis son lancement, le planificateur a connu un développement continuel et extensif : ont été ajoutés, au fil du temps, les informations en temps réel, les points d’intérêt ou encore les adresses. 

Dans l’esprit de la stratégie gouvernementale pour un développement de mobilité durable, la multimobilité -acte de combiner différents modes de transport- prendra bientôt le rôle principal chez mobiliteit.lu. 

Nouveauté: la situation du trafic en direct

L’application mobiliteit.lu misera sur la personnalisation du service par l’utilisateur afin de pouvoir lui proposer des trajets empruntant des modes de transport adaptés. Ce nouvel outil permettra de combiner bus, train, tram, voiture, vélo et marche à pied, et intégrera désormais la situation du trafic en direct. L'objectif: permettre aux utilisateurs de créer leur propre chaîne de mobilité.

Le Verkéiersverbond travaille en étroite collaboration avec des partenaires : l’Administration des Ponts et Chaussées, l’Administration du cadastre et de la topographie, des administrations communales et l’ACL, ainsi que les fournisseurs tiers de services de mobilité, comme les bornes de charge pour voitures électriques  ou les systèmes de vélo en libre-service. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Mobilité: Trop de voitures: les 5 solutions de François Bausch
Bouchons, pollutions, accidents... La voiture, privilégiée par les Luxembourgeois mais aussi par les frontaliers, pose de nombreux problèmes. François Bausch, ministre des Infrastructures, a décidé d'agir face à ce fléau: application de covoiturage, car-sharing, panneaux signalétiques de déviations, abattement fiscal sur les véhicules non polluants... Il nous explique ce qui vous attend pour l'année 2017.