Changer d'édition

L'option du tunnel finit en cul-de-sac à Hesperange
Luxembourg 9 2 min. 01.07.2021
Mobilité

L'option du tunnel finit en cul-de-sac à Hesperange

Une fois allégé de son trafic, le centre d'Hesperange devrait être réaménagé en «espace partagé».
Mobilité

L'option du tunnel finit en cul-de-sac à Hesperange

Une fois allégé de son trafic, le centre d'Hesperange devrait être réaménagé en «espace partagé».
Crédit: ministère de la Mobilité
Luxembourg 9 2 min. 01.07.2021
Mobilité

L'option du tunnel finit en cul-de-sac à Hesperange

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Bien que défendue par François Bausch, la possibilité de faire passer le futur contournement d'Hesperange sous la zone Natura 2000 ne se fera pas, révèle la présentation effectuée jeudi soir aux habitants. Ces derniers devront se prononcer sur quatre variantes en surface.

Repoussée à de multiples reprises, la consultation publique autour du contournement d'Hesperange et Alzingen s'est tenue ce jeudi et aura permis d'éclaircir un point. Celui des options réellement sur la table. Selon les documents présentés aux résidents par le ministère de la Mobilité, seuls les quatre variantes du tracé en surface ont été détaillées et budgétisées. 

Autrement dit, la création d'un tunnel destiné à préserver la zone Natura 2000 se retrouve définitivement écartée, car jugée comme «pas compatible avec le nouveau concept». Car pour réduire le volume du trafic qui atteint 22.400 véhicules par jour au niveau de l'église d'Hesperange, selon les données présentées ce jeudi, le ministère mise sur une intégration de ce contournement dans un schéma plus vaste, destiné à assurer «un maillage de desserte du futur quartier Ban de Gasperich/ Midfield / Howald».


Lokales,  Hesperingen Stau in der route de Thionville, Gemeinde Hesperingen verlangen Umgehungsstrasse,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Bausch défend le projet de tunnel à Hesperange
Dans une réponse parlementaire adressée au bourgmestre local, le ministre de la Mobilité (Déi Gréng) privilégie un passage sous la zone «Natura 2000» pour le futur contournement. Une alternative permettant d'éluder une demande de dérogation à la Commission européenne.

Et donc d'assurer une connexion entre cette future infrastructure non seulement avec la nouvelle N3 pour relier la capitale, mais aussi avec le réseau de transports publics et les pistes cyclables projetées. Dans cette optique, le centre de la commune se verrait alors délesté d'un tiers de son trafic actuel et sera réaménagé en «espace partagé» où la mobilité douce aura la part belle.

Crédit: ministère de la Mobilité

Un choix final qui apparaît en contradiction avec les multiples prises de position de François Bausch (Déi Gréng), ferveur défenseur de la création d'un tunnel qui aurait eu, selon lui, l'avantage de n'engendrer «aucun impact significatif sur la zone Natura 2000» et la réserve ornithologique. Considéré comme «un projet routier d'envergure impactant des éléments protégés également au niveau européen», le futur chantier devra prendre en compte toute une série de critères et faire l'objet de compensations écologiques.


Quotidiennement, ce sont entre 11.000 et 17.000 véhicules qui traversent la localité d'Hesperange
Le contournement d'Hesperange avance à pas de loup
A l'occasion d'une réunion citoyenne qui s'est tenue mardi soir et avant de rencontrer mercredi le ministre de la Mobilité, les autorités communales ont dévoilé une première mesure concrète face au chaos quotidien de la circulation dans la localité.

En ce qui concerne les quatre variantes encore en lice, les évaluations budgétaires varient entre 75 et 102 millions d'euros, pour des tracés dont la longueur totale varie entre 5,8 et 6,3 kilomètres. Ce à quoi viendra s'ajouter une enveloppe de neuf millions d'euros afin de réaménager les 3,5 kilomètres de la route qui relie Alzingen à Howald. Pour mémoire, la commune d'Hesperange, d'ici 2030, doit voir sa population salariée grimper en flèche pour atteindre quelque 13.000 personnes. Contre 8.500 en 2016, selon les données dévoilées ce jeudi.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans une réponse parlementaire adressée au bourgmestre local, le ministre de la Mobilité (Déi Gréng) privilégie un passage sous la zone «Natura 2000» pour le futur contournement. Une alternative permettant d'éluder une demande de dérogation à la Commission européenne.
Lokales,  Hesperingen Stau in der route de Thionville, Gemeinde Hesperingen verlangen Umgehungsstrasse,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
A l'occasion d'une réunion citoyenne qui s'est tenue mardi soir et avant de rencontrer mercredi le ministre de la Mobilité, les autorités communales ont dévoilé une première mesure concrète face au chaos quotidien de la circulation dans la localité.
Quotidiennement, ce sont entre 11.000 et 17.000 véhicules qui traversent la localité d'Hesperange
Le projet de contournement de la commune est à l’étude depuis des années. Face à l'urgence de la situation, le ministre de la Mobilité et des Travaux publics François Bausch propose une alternative avec le creusement d'un souterrain. Le projet sera bientôt dévoilé aux élus.
Stau in der Route de Thionville in Hesperingen/ 14.10.2019/ Foto : Caroline Martin