Changer d'édition

Miser davantage sur le bus, le train et le vélo
Luxembourg 4 min. 09.07.2022
Plan mobilité 2035

Miser davantage sur le bus, le train et le vélo

La ville de Hosingen sera soulagée d'une partie de son trafic automobile, à l'avenir, entre autres, par un contournement.
Plan mobilité 2035

Miser davantage sur le bus, le train et le vélo

La ville de Hosingen sera soulagée d'une partie de son trafic automobile, à l'avenir, entre autres, par un contournement.
Photo: Nadine Schartz
Luxembourg 4 min. 09.07.2022
Plan mobilité 2035

Miser davantage sur le bus, le train et le vélo

Nadine SCHARTZ
Nadine SCHARTZ
Le nord du pays présente encore de nombreux points faibles en matière de mobilité. Cela devrait changer d'ici 2035.

Améliorer les connexions avec la capitale, créer un réseau de pistes cyclables sûr et continu, développer la Nordstad comme centre urbain... Voilà quelques-uns des objectifs ambitieux du plan national de mobilité 2035 présenté lundi par François Bausch (Déi Gréng). Selon le ministre de la Mobilité, le nord du pays dispose encore de nombreux points faibles à ce niveau. Des faiblesses auxquelles il faudra remédier d'ici 2035.


La Nordstad a du plomb dans l'aile
Entre des élus locaux qui traînent des pieds et un gouvernement pas forcément engagé à fond dans le projet, la fusion des cinq communes pour créer une communauté unique est plus que jamais en difficulté.

Avec seulement 25% de trajets reliant le nord à Luxembourg-ville, la région représente la plus faible proportion de connexions avec la capitale. Non sans surprise, la voiture constitue un moyen de locomotion par conséquent encore important. D'autant plus que 31% des trajets, dans la zone, dépassent les 25 kilomètres et un tiers les 50 kilomètres. 

Pour autant, si l'automobile joue un rôle important, les distances parcourues sont encore «trop souvent inférieures à cinq kilomètres», déplore François Bausch. A l'en croire, la voiture n'est pourtant pas toujours l'alternative la plus efficace. Une affirmation que dément toutefois une auditrice : «Il faut aussi tenir compte de la topographie», affirme-t-elle avant d'ajouter que «parcourir cinq kilomètres à vélo ici n'est pas la même chose que de parcourir cette distance dans d'autres parties du pays». 

Des trains toutes les 10 minutes

Mais pour le ministre, le vélo n'est pas la seule solution. L'objectif n'est pas que tous les habitants se déplacent à vélo, mais, précise-t-il, «il faut proposer des alternatives qui donnent envie de passer de la voiture à d'autres moyens de transport». 

Alors, concrètement, qu'est-ce que cela signifie pour le Nord ? D'ici 2035, la Nordstad doit être délestée à la fois du trafic de transit et du trafic de passage. Pour ce faire, les «contournements de proximité» d'Ettelbruck et de Diekirch seront notamment réalisés. La B7 sera par ailleurs élargie à quatre voies entre le rond-point du Fridhaff et la jonction autoroutière entre Schieren et Ettelbruck. Cela permettra de réduire le trafic dans les deux localités également.


Lokales, mobiliteit, Mobilität, Vélo, Fahrrad, Fußgänger, Auto, Bus, piétons, piéton, Radweg, piste cyclable, Cycliste,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Les mobilités douces n'excluent pas la voiture»
Présentant ce jeudi le programme des journées européennes de la mobilité, le ministre de tutelle a invité les communes à faire «davantage d'efforts» pour promouvoir le train, le vélo ou le tram. Sans pour autant bannir totalement les autres moyens de transport.

La gare d'Ettelbruck, actuellement en cours de modernisation, restera la principale plateforme de correspondance entre les trains et les bus. Dans l'ensemble, le réseau ferroviaire sera considérablement renforcé. Ainsi, à partir de 2026, les trains partiront de là toutes les dix minutes pour rejoindre la capitale. Un parking relais supplémentaire sera créé au nouvel arrêt d'Erpeldange, directement accessible depuis la B7. En outre, le corridor de bus à haut niveau de service prévu - les bus disposent d'une voie réservée - garantit une liaison rapide entre les localités situées au nord et Ettelbruck ou Diekirch.

Nouveau parking, nouvelle route

La «Dräibunn» (N7) et la rue de Bastogne (N15) devraient connaître quelques changements d'ici 2035 afin de faciliter la mobilité et le passage aux transports en commun ou au vélo. Pour préparer ces axes principaux à l'avenir, il est prévu de sécuriser la N7, de construire la route de contournement de Hosingen, dont les plans sont déjà en cours, et d'achever la transversale de Clervaux d'ici fin 2023. Alors qu'un parking est prévu à Ulflingen, une nouvelle route d'accès sera créée à Wiltz à travers le nouveau quartier résidentiel «Wunne mat der Wooltz», avec une piste cyclable et un raccordement au PC20.

En outre, le réseau de pistes cyclables sera étendu , par exemple par le PC21 - la Vennbahn - entre Ulflingen et Clerf, le PC18 entre Ettelbruck et Esch-sur-Sûre, le PC20 entre Niederwampach et Ulflingen, le PC25 dans la vallée de la Warche et le PC7, rendu possible par la sécurisation de la «Dräibunn».

Cet article est paru pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que le Grand-Duché devrait compter 40% d'habitants et d'emplois en plus d'ici 2035, voici comment le ministère de la Mobilité veut éviter la congestion totale des infrastructures de transport d'ici là.
Lokales,Mobilität,Auto,Zug,Tram,Bus,öffentlicher Transport.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le gouvernement doublera le soutien apporté aux cinq communes qui d'ici 2035 fusionneront pour ne plus former qu'une seule collectivité. Une enveloppe de 58,8 millions d'euros leur sera allouée.
Nordstad Diekirch.,Fahrradfahren,Mobilität.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Entre des élus locaux qui traînent des pieds et un gouvernement pas forcément engagé à fond dans le projet, la fusion des cinq communes pour créer une communauté unique est plus que jamais en difficulté.
Présentant ce jeudi le programme des journées européennes de la mobilité, le ministre de tutelle a invité les communes à faire «davantage d'efforts» pour promouvoir le train, le vélo ou le tram. Sans pour autant bannir totalement les autres moyens de transport.
Lokales, mobiliteit, Mobilität, Vélo, Fahrrad, Fußgänger, Auto, Bus, piétons, piéton, Radweg, piste cyclable, Cycliste,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Si le gouvernement a présenté en mai dernier ses idées pour aménager ce qui doit devenir un nouveau pôle de développement du Grand-Duché, la mise en oeuvre concrète du projet se heurte encore, pour l'heure, à un manque d'engagement financier concret.
Nordstad mit Ingeldorf und Ettelbrück
Le Luxembourg compte faire du territoire de Diekirch son troisième pôle de développement d'ici 14 ans. Mais avant même d'y rassembler activités économiques, services et (plus de) population, il convient d'en prévoir les dessertes.
B7 Ausbau A7 bei Ettelbruck