Changer d'édition

Migrants et délinquance: la mise au point de Schneider
Luxembourg 06.04.2017 Cet article est archivé

Migrants et délinquance: la mise au point de Schneider

Etienne Schneider, entouré de représentants de la police

Migrants et délinquance: la mise au point de Schneider

Etienne Schneider, entouré de représentants de la police
Guy Jallay
Luxembourg 06.04.2017 Cet article est archivé

Migrants et délinquance: la mise au point de Schneider

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Non, les réfugiés ne sont pas des délinquants: le Vice-Premier ministre tient à faire taire certaines polémiques qui n'ont pas lieu d'être.

Lors de la présentation des chiffres de la délinquance de 2016 ce jeudi par la police grand-ducale, le ministre de la Sécurité intérieure, Etienne Schneider, a insisté sur un point en particulier.

"Les réfugiés ne représentent qu'une minorité dans les délinquants. La majorité vivent au Luxembourg sans problème et font beaucoup d'efforts pour s'intégrer."

Le ministre a souligné que le taux d’élucidation de la police (47% en 2016) reste trop bas, mais que ceci s’explique en grande partie par le fait que les cambriolages commis par des bandes itinérantes qui se déplacent à travers l’Union européenne sont difficiles à élucider.  

"Europol est mobilisé et nous échangeons des informations avec eux pour connaître les mouvements de ces bandes organisées et se préparer." Le ministre a annoncé la participation future du Luxembourg aux actions européennes communes coordonnées par Europol pour contrer cette problématique.

Concernant la réforme de la police: "Nous sommes en phase de transition donc ce n'est pas évident. Je suis conscient que ce n'est pas facile mais le but de la réforme est d'améliorer la police pour la sécurité des citoyens."




Sur le même sujet

Recruter des non-Luxembourgeois pour étoffer la police
Dans la police, comme dans l'armée, le recrutement pose problème. Le ministre François Bausch veut se donner de nouveaux moyens et n'exclut pas de recruter des personnels ne possédant pas la nationalité. Sous certaines conditions. La toute première étant de parler la langue nationale.
Contacto.Daniel da Silva Pinto. Polizist.Gefangenentransport,Police. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort