Changer d'édition

Menu covid allégé pour bars et restaurants
Luxembourg 3 min. 02.06.2021

Menu covid allégé pour bars et restaurants

A partir du 13 juin, jusqu'à 10 personnes pourront être servies à la même table. En terrasses comme   en intérieur si l'établissement respecte le protocole "covid check".

Menu covid allégé pour bars et restaurants

A partir du 13 juin, jusqu'à 10 personnes pourront être servies à la même table. En terrasses comme en intérieur si l'établissement respecte le protocole "covid check".
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 02.06.2021

Menu covid allégé pour bars et restaurants

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Plus de monde à table (jusqu'à dix personnes), des horaires de service étendus, un régime d'aides possiblement prolongé, des boites de nuit qui peuvent rouvrir : l'Horeca n'aura pas été oubliée dans les allègements à venir dès la mi-juin.

De quatre actuellement, la limite du nombre de clients servis à une même table dans un café ou un restaurant va passer à dix. En terrasses et possiblement en intérieur. Il faudra pour cela que la nouvelle proposition de loi covid soit validée par les députés, et la mesure entrera en service dès le 13 juin prochain. Derrière les comptoirs et en cuisine, plus d'un patron d'établissement a dû retrouver le sourire en apprenant la nouvelle de la bouche du Premier ministre, mercredi après-midi.


La Rhénanie-Palatinat s'accorde plus de flexibilité
Au vu de la situation sanitaire, le conseil des ministres a donné son feu vert pour assouplir les mesures covid. Les habitants du land allemand peuvent dès ce mercredi se détendre au spa, aller au cinéma ou déjeuner à l'intérieur des restaurants.

Et ce n'est pas le seul point réclamé par la profession que le gouvernement a décidé d'accorder aux professionnels de l'Horeca. Banni aussi le couvre-feu. Alors que France, Belgique ou Allemagne le maintiennent, le Luxembourg supprime donc la restriction de déplacements en soirée qui courait depuis... octobre dernier. «Le service pourra donc se faire au-delà de 22h, jusqu'à 1h du matin», envisagent désormais les autorités. 

D'ailleurs, si les députés retiennent cette voie, c'est toute la vie nocturne qui va reprendre. Boites de nuit comprises. Elles qui avaient fermé leurs pistes dès le début de l'épidémie, en mars 2020, vont à nouveau pouvoir accueillir le public. Après quinze mois d'arrêt, on imagine le soulagement des propriétaires. Bien entendu, cette reprise ne pourra pas se faire sans un minimum de règles. Le nouveau dispositif «covid check» s'imposera (jusqu'à 150 convives) voire le dépôt d'un protocole sanitaire à faire valider par le ministère de la Santé.

Après avoir reçu gratuitement un million de kits de dépistage rapide, cafetiers et restaurateurs pourront en limiter l'usage pour les clients souhaitant manger ou boire en salle. Ainsi, les enseignes qui le souhaitent pourront se porter volontaires comme établissements «covid check». Patrons ou serveurs n'auront alors plus qu'à demander l'attestation requise ou vérifier le QR code délivré par les autorités pour faire rentrer leurs clients sans que ceux-ci aient à passer l'étape de l'écouvillon dans le nez... «Un test ou une vérification qui si l'établissement se contente de tablées de quatre personnes ne seront plus nécessaires à l'avenir».


24.05.2021, Berlin: Thuy Nhi Nguyen (M), Kellnerin, bedient im Berliner Bezirk Prenzlauer Berg in einem Restaurant für asiatische Fusionsküche Gäste. Foto: Christoph Soeder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La liberté passera par le «covid check»
A partir du 13 juin, il suffira de disposer d'un QR code certifiant de sa vaccination, de sa guérison ou de sa non-contagion au covid pour bénéficier de plus de facilités au quotidien. Notamment au restaurant ou lors des rassemblements.

C'est là une autre nouveauté : les patrons pourront aménager leur salle pour des groupes allant jusqu'à dix personnes. Mais là, ils seront dans l'obligation stricte soit de valider le «covid check» soit de proposer un test permettant au(x) consommateur(s) de justifier le fait qu'il n'est pas infecté par le covid. «C'est une option, pas une obligation que d'augmenter ainsi sa jauge», a bien insisté le Premier ministre. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face à l'amélioration de la situation sanitaire, le Premier ministre Xavier Bettel (DP) confirme la fin du couvre-feu, la fermeture des bars et restaurants au-delà de 22h et la possibilité d'accueillir jusqu'à dix personnes dans la sphère privée notamment.
Politik, Pressekonferenz, Xavier Bettel und Paulette Lenert, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Pas simple de s'y retrouver pour savoir quel site est ouvert ou non sur la Grande Région, et selon quel protocole sanitaire. Mais pour les impatients de sensations fortes, vaccinés ou non, voilà quelques nouvelles des principaux spots.
Zum Themendienst-Bericht von Heike Schmidt vom 14. April 2015: Die Achterbahn «California Screamin'» im Disneyland Resort in Anaheim löst bei den Mitfahrern eine Mischung aus Schreien und Lachen aus.
(ACHTUNG - HANDOUT - Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit dem genannten Text und nur bei vollständiger Nennung der Quelle. Die Veröffentlichung ist für dpa-Themendienst-Bezieher honorarfrei.)
Foto: Disneyland/Scott Brinegar