Changer d'édition

Même l'Autofestival roule masqué
Luxembourg 3 min. 27.01.2021 Cet article est archivé

Même l'Autofestival roule masqué

Pas question de jouer avec la santé des visiteurs et des personnels durant cette période de bonnes affaires.

Même l'Autofestival roule masqué

Pas question de jouer avec la santé des visiteurs et des personnels durant cette période de bonnes affaires.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 27.01.2021 Cet article est archivé

Même l'Autofestival roule masqué

Les 88 concessionnaires luxembourgeois multiplient les initiatives pour rassurer la clientèle. Jusqu'à mi-février, le secteur joue sa crédibilité et son chiffre d'affaires en suivant à la lettre les consignes sanitaires anti-covid.

(pj avec David THINNES) Impossible de les manquer. Dans le showroom Porsche, des affichettes rouges et vertes sont accrochées aux rétroviseurs. Elles indiquent quelles voitures ont été récemment désinfectées et sont donc prêtes, ou non, pour accueillir un client. Pas de doute la profession entend rassurer qui franchira la porte des concessions durant cet Autofestival 2021 inédit sur bien des points.


Les primes électrisent les ventes autos
A la veille de l'Autofestival, les concessionnaires ne peuvent que constater le boom des ventes de modèles hybrides et électriques. Un attrait porté par les aides (généreuses) "Clever fueren".

Inédit dans sa durée, puisque que l'événement a été prolongé jusqu'au 13 février. Inédit car privé d'ouverture les dimanches. Mais inédit surtout en raison du protocole sanitaire strict qui entoure ces semaines de promotion essentielles pour un secteur qui a terminé 2020 avec 19% d'immatriculations de voitures neuves en moins. Ainsi, depuis lundi et pour 20 jours, les concessions tentent d'être aussi clean qu'une chambre d'hôpital.

Certes, voilà déjà des mois que port du masque et désinfection des mains sont devenus des incontournables. «La sécurité des clients et du personnel est devenue primordiale», assure ainsi Charles Heisbourg, directeur général de Porsche Luxembourg. Chez lui, tant que le client n'a pas mis les mains sous le distributeur de gel hydroalcoolique, un feu rouge l'invite à ne pas poursuivre sa visite. Le système installé sert même à compter le nombre de personnes accueillies.

Car là aussi, alors que les éditions précédentes voyaient les foules se presser autour des modèles d'exposition, cette fois, il faut s'assurer d'une jauge maximale. Une limite valable dans les garages comme dans tous les commerces du pays : pas plus d'un client pour 10 m2 de surface commerciale. C'est pourquoi, nombre de marques ont mis en place un système de réservation de créneau de visite pour qui veut découvrir de visu les voitures en vente. Avec cette autre nouveauté : ni boissons, ni petits canapés ne seront proposés. Port du masque oblige.


16.10.2018 Luxembourg, ville, Tanken, Tanktourismus, Benzin, Diesel, pollution, Umwelt, Neue Aufkleber, Bezeichnung B7 et E5, Auto, Autos, Schmutz, Verbot   photo Anouk Antony
Ça roule super pour CarPay-Diem
La start-up luxembourgeoise a franchi la barre du million de transactions réalisées en station-service via l'appli de paiement qu'elle a développée.

Chez Porsche, chaque véhicule présent dans le showroom est fermé à clef. «Il faut demander un vendeur pour ouvrir les portes. Celui-ci s'assurant que la voiture a bien été nettoyée et désinfectée de fond en comble», explique Charles Heisbourg. Le groupe Losch a d'ailleurs investi dans un dispositif spécial antivirus, sans parler de la proposition faite de découvrir la gamme proposée via un showroom 100% numérique.

A deux pour l'essai routier

A Dudelange, à la concession Opel, le responsable Tom Kaufmann a noté un changement de comportement des clients potentiels. «Les recherches sont beaucoup plus précises cette année; l'acheteur se concentre sur un modèle qu'il a clairement repéré.» On vient donc à l'Autofestival pour faire une affaire, pas une balade. 

A l'intérieur, pour rassurer les visiteurs mais également le personnel, deux bureaux ont aussi été équipés de filtres à air. Quant aux essais, ils restent possibles. Mais désormais, seules deux personnes sont autorisées dans le véhicule en circulation, s'asseyant de façon décalée. Et s'il le faut, rien n'empêche le vendeur de repartir pour un second tour d'essai avec le compagnon ou la compagne qui aurait été privé d'une démonstration routière. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après 25 ans au sein du distributeur de véhicules le plus important du Luxembourg, Damon Damiani cède sa place de CEO à Thierry Beffort. Une transition qui se fait à un moment charnière pour l'industrie, entre évolution du statut de la voiture et impact de la mobilité douce. Interview.
En annonçant le retour du modèle phare des années 1980 et de la Lada Niva, la marque au losange s'inscrit dans une lignée de tentatives «néo-rétro», entre le succès de la Fiat 500 et le flop de l'e-Mehari.
Dans un mois pile, le Luxembourg imposera différemment la consommation d'essence, diesel, fuel et mazout, au nom de la protection pour le climat. Le ministre de l'Energie, Claude Turmes, démêle le vrai du faux.
Zechprellerei, Grivèlerie, Tankstelle, Tanken, Zapfsäule, Pompe à essence, Foto Lex Kleren
Il ne s'est jamais vendu au Luxembourg autant de voitures neuves et d'occasion qu'en 2017 ! Dans la foulée de cette année record, les organisateurs sont optimistes pour l'Autofestival 2018. Il démarre le samedi 27 janvier et dure dix jours.
En un an, les ventes de voitures diesel ont chuté de 10,8% au Luxembourg tandis que les ventes de voitures essence ont progressé de 9%.