Changer d'édition

Meisch veut pallier l'absence des enseignants
Luxembourg 27.10.2020

Meisch veut pallier l'absence des enseignants

Claude Meisch veut mettre en place de nouvelles règles pour pouvoir compléter les effectifs des différentes écoles.

Meisch veut pallier l'absence des enseignants

Claude Meisch veut mettre en place de nouvelles règles pour pouvoir compléter les effectifs des différentes écoles.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 27.10.2020

Meisch veut pallier l'absence des enseignants

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
De nombreux établissements doivent faire face à un manque de personnel. Pour faire face à ce problème, le ministre de l'Education nationale a proposé aux députés de valider les mesures dérogatoires quant au recrutement des remplaçants au sein de l'enseignement fondamental.

Pour faire face à la diminution du personnel enseignant touché par le virus, un texte législatif prévoit un remplacement majeur du corps enseignant existant. Les effectifs ne sont pas seulement impactés par les mesures d'isolement et les mises en quarantaine. En effet, la décision du Conseil supérieur des maladies infectieuses du Luxembourg de considérer les femmes enceintes comme personnes vulnérables a également un impact sur les effectifs.

«Dans l'enseignement fondamental, environ 200 congés de maternité doivent être remplacés», a expliqué Claude Meisch (DP) invité ce mardi matin par nos confrères de la Radio 100.7


conférence de presse Summerschool 2020 - Claude Meisch ministre - Jeannot FÜRPASS Bourgmestre - Mondecange -  - 01/09/2020 - photo: claude piscitelli
La Féduse exige le masque en classe
Alors que le nombre de cas de covid flambe, le syndicat enseignants invite le ministère de l'Enseignement à prendre de nouvelles dispositions pour le milieu scolaire. Une exigence portée aussi par les professeurs du SNE ou du SEW-OGBL.

Le texte législatif stipule plusieurs conditions pour pouvoir exercer dans le fondamental. Les autorités prévoient de recruter de préférence des détenteurs d'un diplôme de bachelor professionnel en sciences de l'éducation. Les remplaçants temporaires ne doivent pas nécessairement avoir effectué un stage. 

Contrairement à l'enseignement fondamental, des surveillants sont recherchés pour le secondaire. Il s'agit d’encadrer les élèves à l’école, pendant qu'un cours est tenu à distance par un professeur. 


26.10.2020, Nordrhein-Westfalen, Gütersloh: Ein Schulranzen steht auf dem Boden in einem Klassenraum in der Freiherr-vom-Stein-Realschule in Gütersloh. Ein wichtiges Element in den Hygienekonzepten der Schulen zum Schutz vor Corona ist das intensive Lüften der Klassenräume. Viele Schüler und Eltern fürchten, dass es in den kommenden Wochen und Monaten in den Klassenräumen kalt werden könnte. Alle 20 Minuten Stoßlüften lautet die Vorgabe vom Schulministerium. Eine Maßnahme, die dafür sorgen soll, dass die Aerosol-Konzentration und damit das Corona-Risiko nicht zu stark ansteigen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'école n'échappe pas à la hausse des infections
Avec plus de 370 contaminations entre le 17 et le 23 octobre, les cas en milieu scolaire sont en forte augmentation. Par contre, aucune nouvelle chaîne d'infections n'a été constatée selon le ministère de l'Education.

Par ailleurs, le ministre de l'Education nationale a confirmé que «les vacances de la Toussaint ne seront pas prolongées d'une semaine». Claude Meisch estime «que les élèves seront mieux encadrés dans les infrastructures scolaires que chez eux, où ils pourront sortir et s'exposer à une éventuelle infection».

Pour rappel : depuis la rentrée scolaire en septembre, 1.544 enseignants et élèves ont été testés positifs en date du 23 octobre sur une population scolaire de 120.000 personnes. Soit 1,3%. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les cas de covid-19 dans les écoles en baisse
Les services du ministère de l'Education nationale annoncent que 83 élèves ont contracté le virus durant la première semaine du mois d'octobre. Une tendance à la baisse par rapport à la dernière publication.
07.09.2020, Spanien, Madrid: Kinder mit Mundschutz gehen mit sozialer Distanzierung durch einen Gang in der Privatschule Alameda de Osuna am ersten Tag des Schuljahres 2020-2021. In fünf spanischen Regionen nahem Schulen nach sechs Monaten Corona-bedingter Auszeit den Präsenzunterricht wieder auf. Foto: Jesús Hellín/EUROPA PRESS/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le «grand jour» pour plus de 90.000 écoliers
Cette fois, les vacances sont bel et bien finies. Dans des conditions inédites imposées par la crise sanitaire, des dizaines de milliers d'élèves de l'enseignement public âgés de 4 à 18 ans ont retrouvé ce mardi matin le chemin de l'école.
Lokales, Rentrée Scolaire, Erster Schultag, Schule, Schüler Grundschule Sassenheim, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort