Changer d'édition

"Medicoleaks": premières perquisitions

"Medicoleaks": premières perquisitions

Photo: Shutterstock
Luxembourg 10.04.2012

"Medicoleaks": premières perquisitions

Deux mois et demi après l'annonce qu'un homme a pu prendre connaissance de 48.670 dossiers médicaux d'une base de données de l'Etat, la police a mené deux perquisitions, mercredi matin.

Le domicile d'un homme du CIRCL et celui du président du parti des pirates, Sven Clement, ont été perquisitionnés mercredi matin, dans le cadre du "Medicoleaks", cette affaire des 48.670 dossiers médicaux qui avaient échappé au contrôle des Centres médico-sportifs de l'Etat, après qu'un médecin eut laissé son identifiant et son mot de passe sur le coin de son ordinateur.

Les policiers ont emporté deux MacBook, deux iPhone et un iPad.

Quelques heures à peine après la révélation de cette faille, plus humaine qu'informatique, le 19 janvier dernier, le ministre de la Justice, François Biltgen, avait indiqué qu'une plainte pour vol simple dirigé contre les services de l'Etat avait été déposée au Parquet.

Des solutions insuffisantes pour les Pirates

Tous les mots de passe du service médico-sportif ont également été changés pour éviter que par analogie, des malintentionnés puissent accéder aux dossiers médicaux. Le ministre avait aussi annoncé que les fonctionnaires recevraient des formations complémentaires pour éviter que de tels problèmes puissent ressurgir.

Dans un communiqué, en fin de matinée, le vice-président du Parti des pirates, Jerry Weyer, a regretté la criminalisation de ceux qui avaient mis en évidence ces failles, jugeant que changer les mots de passe et former les fonctionnaires ne suffiraient pas. Pour lui, il faudrait élaborer un véritable plan de protection des serveurs de données de l'Etat.


Sur le même sujet

48.670 dossiers médicaux échappent au contrôle de l'Etat
Un identifiant et un mot de passe collés sur l'ordinateur d'un médecin ont permis à un Luxembourgeois de prendre connaissance de 48.670 dossiers médicaux d'une base de données de l'Etat, selon un pirate qui a révélé la faille dans le système de sécurité.
Photo d'illustration
Biltgen annonce qu'une plainte a été déposée
Le ministre de la Justice, François Biltgen, qui s'exprimait à 16h45 depuis le Kirchberg, a indiqué qu'une plainte pour vol simple dirigé contre les services de l'Etat avait été déposée au Parquet. Une réaction du gouvernement parfaitement au point. Décodage.