Changer d'édition

Lydia Mutsch: «Il n'y a pas de pénurie de généralistes»
Luxembourg 2 min. 23.09.2014 Cet article est archivé
Médecins au Luxembourg

Lydia Mutsch: «Il n'y a pas de pénurie de généralistes»

Le Centre médical de Redange comme ceux mis en place dans le pays depuis 2008 au Luxembourg, permet une organisation plus efficiente de la continuité des soins primaires, rappelle la ministre de la Santé.
Médecins au Luxembourg

Lydia Mutsch: «Il n'y a pas de pénurie de généralistes»

Le Centre médical de Redange comme ceux mis en place dans le pays depuis 2008 au Luxembourg, permet une organisation plus efficiente de la continuité des soins primaires, rappelle la ministre de la Santé.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 23.09.2014 Cet article est archivé
Médecins au Luxembourg

Lydia Mutsch: «Il n'y a pas de pénurie de généralistes»

Le Luxembourg ne fait pas face à une pénurie de médecins-généralistes! La ministre de la Santé réfute cette thèse que le député CSV, Léon Gloden, aurait voulu voir se confirmer. Démonstration, chiffres à l'appui.

(MF) - Le Luxembourg ne fait pas face à une pénurie de médecins-généralistes! La ministre de la Santé réfute cette thèse que le député CSV, Léon Gloden, aurait voulu voir se confirmer. Chiffres à l'appui, Lydia Mutsch atteste que le nombre de médecins-généralistes a évolué plus vite que la croissance démographique.

Le Luxembourg connaît depuis les années 1990 une forte croissance et  "en l'absence d'un ralentissement de la croissance démographique, le Luxembourg aura besoin d'accroître de manière significative le nombre des médecins généralistes en vue d'atteindre un seuil adéquat de densité médicale", pose le député CSV dans sa question parlementaire avant d'interroger la ministre de la Santé: "La Ministre ne juge-t-elle pas cet état de chose comme confirmant la thèse que le Luxembourg fait actuellement face à une pénurie de médecins généralistes?"

La réponse de Lydia Mutsch est clairement non! Et elle livre des chiffres concrets dans sa réponse écrite publiée le lundi 22 septembre: Le nombre de médecins généralistes en activité, c'est-à-dire qui foumissent des soins et des services de santé directement aux patients, "a connu pour la période de 2008 à 2013 une croissance de 18 % en passant de 397 à 469 médecins-généralistes.Pour cette même période, la croissance de la population du Grand-Duché était de 11 % en passant 483.800 à 537.000 habitants".

Bilan:  la croissance du nombre de médecins-généralistes est supérieure à la croissance démographique, en passant d'un taux de 0,79 médecins-généralistes par 1000 habitants en 2005 à 0,82 médecins-généralistes par 1000 habitants en 2008 et à 0,87 médecins-généralistes par 1000 habitants en 2013.


Sur le même sujet

L'AMMD est très préoccupée par la pénurie annoncée de médecins au Luxembourg et prévient qu'à l'horizon 2030 la situation pourrait devenir catastrophique. Les médecins et dentistes attendent surtout des réponses de leurs deux ministres de tutelle.
Alors que ces dernières années, les ministres de la Santé ont toujours réfuté le manque de médecins au Luxembourg, le monde médical constate, chiffres à l'appui, que la situation se dégrade.
Trouver le bon conseil médical au bon moment et frapper à la bonne porte quand on a un souci de santé. Pour améliorer l'accès aux soins, le ministère de la Santé a présenté 2 applications gratuites pour smartphones, un info-kit et son concept de «cabinets de groupe» pour trouver un médecin généraliste jusqu'à 19h30 et les samedis matin.
Pour inciter les médecins généralistes à créer des «cabinets de groupe» aussi bien dans les zones rurales qu'en milieu urbain, le ministère de la Santé propose un coup de pouce incitatif de 10.000 euros pour chaque médecin qui se lancera.
Le Luxembourg a fait un pas mardi vers la légalisation du cannabis à usage thérapeutique, avec l'annonce de la mise en place d'un dispositif pilote de deux ans.
Tout le monde n'a pas pu faire la fête en cette nuit de la Saint-Sylvestre. Au Luxembourg, des centaines de professionnels et bénévoles étaient mobilisés dans les centres de secours et les hôpitaux à travers tout le pays pour le passage à la nouvelle année.
A la maternité du Centre Hospitalier Emile Mayrisch d'Esch-sur-Alzette. Quatre sage-femmes et le Dr. Djahansouzi ont souhaité la bienvenue au premier nouveau-né de l'année 2017.