Changer d'édition

Marquage de sécurité: les motards ont un comportement plus sécure
L’analyse démontre qu’il y a un décalage de conduite de la zone 3, dit «dangereuse» vers la zone 1 avec une trajectoire sécure.

Marquage de sécurité: les motards ont un comportement plus sécure

Shutterstock
L’analyse démontre qu’il y a un décalage de conduite de la zone 3, dit «dangereuse» vers la zone 1 avec une trajectoire sécure.
Luxembourg 13.12.2018

Marquage de sécurité: les motards ont un comportement plus sécure

L'Administration des ponts et chaussées a testé à Wiltz un marquage pour améliorer la sécurité des motocyclistes et il a été constaté que cela rendait leur conduite moins dangereuse.

A la fin du mois de juin 2018, l’Administration des ponts et chaussées a mis en place un marquage pour améliorer la sécurité des motocyclistes sur la route nationale N25 entre Wiltz et Kautenbach. Ce marquage additionnel aide et guide les motocyclistes dans les virages, afin qu’ils gardent plus de distance par rapport à la ligne médiane et en conséquence à utiliser plus le milieu de leur voie, ce qui rend leur conduite moins dangereuse.

Ce type de marquage se base sur les expériences faites par le «Kuratorium für Verkehrssicherheit» en Autriche, qui l’a testé avec succès entre autres sur les routes du «Grossglockner». Récemment, l’Administration des ponts et chaussées a effectué un monitoring afin de documenter le comportement des motocyclistes dans les virages avant et plusieurs fois après la mise en place du nouveau marquage.

Voici les résultats avant le marquage de sécurité.
Voici les résultats avant le marquage de sécurité.
Capture d'écran Ponts & Chaussée

Il s’est avéré que le nombre de motards motocycles qui ont affiché une conduite beaucoup moins dangereuse est en nette augmentation.

Et les chiffres après le marquage de sécurité.
Et les chiffres après le marquage de sécurité.
Capture d'écran Ponts & Chaussée

Lors de l’analyse effectuée par l’Administration des ponts et chaussées, la chaussée a été divisée en trois zones de circulation (voir image 1).

Capture d'écran Ponts & Chaussées

La zone verte (zone 1) correspond à l’extérieur du virage, c’est-à-dire la zone hors marquage de sécurité et où les motards sont théoriquement en sécurité. La zone orange (zone 2) est à l’intérieur du virage et c’est la zone où les motards encourent un risque potentiel de collision avec les véhicules en sens inverse. La dernière zone (zone 3) correspond à la voie en sens inverse où le risque de collision avec un autre véhicule arrivant de face est inévitable.

L’analyse démontre qu’il y a un décalage de conduite de la zone 3, dit «dangereuse» vers la zone 1 avec une trajectoire sécure et que le pourcentage des motocyclistes qui roulent dans les zones 3 «rouge» et zone 2 «orange» a fortement diminué. Pour l’année 2019, l’Administration des ponts et chaussées poursuivra le monitoring de la route nationale N25 et analysera la possibilité d’appliquer le marquage de sécurité sur un autre tronçon fortement fréquenté par les motards.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.