Changer d'édition

Mario Daubenfeld prend la tête de l'Armée luxembourgeoise
Luxembourg 12 30.01.2013

Mario Daubenfeld prend la tête de l'Armée luxembourgeoise

Plus de 300 invités ont assisté mercredi à Ettelbruck à la passation de pouvoir entre le général Gaston Reinig et son successeur, le colonel Mario Daubenfeld. Elevé au grade de général, le nouveau Chef d'Etat-Major de l'Armée luxembourgeoise a été le représentant militaire du Luxembourg auprès de l'OTAN à Bruxelles ces dix dernière années.

(MF) - Tapis rouge et gants blancs. Ce mercredi matin s'est déroulée la cérémonie officielle de la passation de pouvoir au plus haut niveau de l'Armée luxembourgeoise dans la halle du Deich à Ettelbruck, en présence du ministre de la Défense et de plus de 300 invités luxembourgeois et internationaux. 

"Vous connaissez les enjeux et vous avez ma confiance!", a lancé Jean-Marie Halsdorf à l'attention du nouveau Chef d'Etat-Major de l'Armée luxembourgeoise, le colonel Daubenfeld qui devient, du coup, général.

Le colonel Daubenfeld, 55 ans, est de retour dans sa patrie après l'avoir servi depuis 2002 auprès de l'OTAN à Bruxelles. Il est entrée à l'armée en 1982, voilà trente ans, et a effectué des missions en ex-Yougoslavie et à Sarajewo, avant de servir au Centre de formation de l'armée à Diekirch.

Gaston Reinig devient conseiller militaire

Sa nouvelle mission, il l'aborde "avec un sentiment très positif et beaucoup de respect" a-t-il confié dans une interview publiée aujourd'hui dans le Luxemburger Wort. Après un long entretien avec le ministre de la Défense, en décembre, il s'est "rapidement décidé" pour accepter cette mission.

Jean-Marie Halsdorf a chaleureusement remercié son prédécesseur, le Général Gaston Reinig, 56 ans, qui a servi trente-six ans sous le drapeau luxembourgeois, dont cinq à la tête de l'armée.

Il prend sa retraite militaire mais s'envolera pour New-York où il sera le conseiller militaire de la représentation luxembourgeoise au Conseil de sécurité des Nations unies.

Parallèlement s'est déroulée une autre passation de pouvoir entre les adjudants Charles Zanter et Patrick de Paoli.