Changer d'édition

Mamer renforcera ses contrôles sur les locations Airbnb
Luxembourg 17.01.2020

Mamer renforcera ses contrôles sur les locations Airbnb

Mamer souhaite que ses habitants se mettent en règle avec la législation sur les locations Airbnb.

Mamer renforcera ses contrôles sur les locations Airbnb

Mamer souhaite que ses habitants se mettent en règle avec la législation sur les locations Airbnb.
Photo: Charlot Kuhn
Luxembourg 17.01.2020

Mamer renforcera ses contrôles sur les locations Airbnb

Les responsables communaux sont décidés à traquer les propriétaires de logements touristiques répertoriés sur le site de location en ligne. Outre le fait de récupérer une taxe d'hébergement, les autorités entendent faire respecter la législation en la matière.

(ER) - Un paradoxe. Alors que Mamer a été la première commune du pays à voter une taxe sur les hébergements Airbnb, les utilisateurs de la plateforme du géant de la location de logements touristiques n'ont payé aucun impôt local. La taxe, lancée en juillet à Mamer, n'a rien rapporté aux caisses communales au cours des six derniers mois de l'année 2019, annonce ce vendredi Paperjam. 


En mai, le site Airbnb proposait une douzaine d’offres de logement dans la commune de Mamer.
Bientôt une taxe Airbnb à Mamer
En prélevant dès juillet prochain 3% sur chaque séjour, Gilles Roth, le bourgmestre de la commune luxembourgeoise, entend contrôler l'activité de location de logements privés dans les zones à vocation résidentielle.

La plateforme est pourtant tenue de transmettre aux communes des informations sur les locations, telles que le nombre de voyageurs, les montants des réservations effectuées et l'adresse des hébergements. Mais à ce jour, aucune fiche d'hébergement n'est arrivée dans les locaux de l'administration communale. Le bourgmestre Gilles Roth, a son idée sur la question: «La plupart des gens qui louent des chambres se trouvent dans des zones d'habitation où cela est interdit (Hab 1 et Hab 2)».  

L'élu CSV de Mamer précise encore à nos confrères que ces personnes sont dans une double infraction. «Elles ne paient pas une taxe qui est due et d'autre part, elles sont en infraction avec la législation sur l'aménagement du territoire», dit-il. Le bourgmestre de Mamer compte donc procéder à une piqûre de rappel auprès de ses administrés sur les règles régissant les locations Airbnb. 


This illustration picture taken on November 22, 2019, shows the logo of the online lodging service Airbnb displayed on a tablet in Paris. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)
Un revenu Airbnb dissocié d'une activité commerciale
Louer son appartement via la plateforme du géant de la location de logements touristiques ne peut être considéré comme un bénéfice commercial. Mais Pierre Gramegna (DP) reconnaît que la loi devrait subir quelques aménagements afin de tenir compte des spécificités de l'économie digitale.

A titre d'indication, près de 28.000 villes en France ont perçu 58 millions d'euros de taxe de séjour sur les locations touristiques au cours de l'année 2019 via la plateforme Airbnb, soit plus du double du montant de l'année précédente. 

Parmi les premières bénéficiaires: Paris, qui concentre quelque 65.000 annonces de logements, a perçu 15,3 millions d'euros en 2019, contre 7,5 millions l'année d'avant, suivie par les métropoles de Marseille (2,3 millions, contre 1 million en 2018) et Nice (1,8 million, après 1,1 million), précise un communiqué.


Sur le même sujet

Les paiements d'Airbnb passeront par le Luxembourg
Le Brexit pousse la plateforme de réservation entre particuliers à revoir ses implantations. Elle a choisi le Grand-Duché pour relocaliser la branche s'occupant des paiements de ses services pour l’Union européenne, dès l'an prochain.
La Ville de Luxembourg planche sur l'offre Airbnb
Avant de taxer la location de logements privés comme la commune de Mamer, la Ville de Luxembourg entend «analyser les chiffres de Airbnb» et «faire une analyse sérieuse des besoins», explique l'échevin Patrick Goldschmidt.
Bientôt une taxe Airbnb à Mamer
En prélevant dès juillet prochain 3% sur chaque séjour, Gilles Roth, le bourgmestre de la commune luxembourgeoise, entend contrôler l'activité de location de logements privés dans les zones à vocation résidentielle.
En mai, le site Airbnb proposait une douzaine d’offres de logement dans la commune de Mamer.