Changer d'édition

Maladie de Lyme: Mercredi à la Chambre des députés: des pointures pour soutenir Tania
Luxembourg 1 2 min. 02.02.2016

Maladie de Lyme: Mercredi à la Chambre des députés: des pointures pour soutenir Tania

Tania Silva, le Dr Christian Perronne, le Dr Richard Horowitz

Maladie de Lyme: Mercredi à la Chambre des députés: des pointures pour soutenir Tania

Tania Silva, le Dr Christian Perronne, le Dr Richard Horowitz
Montage: wort.lu
Luxembourg 1 2 min. 02.02.2016

Maladie de Lyme: Mercredi à la Chambre des députés: des pointures pour soutenir Tania

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Tania Silva sera mercredi à la Chambre des députés pour défendre les patients oubliés souffrant de borréliose de Lyme. A ses côtés, des pointures du monde médical et scientifique.

Par Christelle Raineri

Voilà. Elle y est. Après des mois de mobilisation sans relâche pour faire connaître sa maladie puis pour réunir 8.000 signatures sur la pétition qui lui a ouvert les portes de la Chambre des députés, Tania Silva se tiendra mercredi à 14 heures face aux élus de son pays.

"On a tellement de choses à dire! On s'est beaucoup préparés à cette intervention et on a privilégié 5 points principaux sur lesquels on souhaite attirer l'attention. Ce qu'on veut, c'est surtout ouvrir le débat sur le sujet, et proposer des solutions simples et concrètes.

Des pointures pour la soutenir

Après le stress des réunions de préparation, Tania est plus sereine face à l'échéance de demain: "Je pense que ça va le faire", commente-t-elle. A la Chambre des députés, elle pourra compter sur des soutiens de poids, parmi lesquels:

  • le Dr Marc Pauly, professeur en biochimie et chercheur à la fondation Recherche Cancer et Sang, à Luxembourg, lui-même atteint de cette maladie,

  • le Dr Arantzazu De Perdigo, cytogénéticien au Laboratoire National de Santé, 

  • le Pr Christian Perronne, référence en Europe pour ce qui concerne la borréliose de Lyme, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital universitaire Raymond Poincaré de Garches (F),
Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


  • et le Dr Richard Horowitz, référence mondiale sur la borréliose de Lyme, qui ne pourra pas être présent, mais a réalisé une vidéo explicative spécialement pour le débat public de ce mercredi au Luxembourg.  

"On peut faire encore mieux que l'Allemagne"

L'objectif de Tania: améliorer les connaissances des médecins et biologistes luxembourgeois en matière de dépistage et de diagnostic de la borréliose de Lyme. "Ils ne suivent pas les toutes dernières études publiées et ne savent pas comment prendre en charge ces patients."

Tania rêve de voir naître au Luxembourg un centre spécialisé qui devienne une référence en Europe dans le traitement de la maladie chronique de Lyme. "Des formations peuvent être organisées à Augsburg en Allemagne, où la prise en charge des malades est très avancée... On peut faire encore mieux!" 

Plus d'informations

Pour plus d'informations sur la maladie de Lyme au Luxembourg, consultez notre enquête publiée en octobre 2015. Vous pouvez également rejoindre le groupe Facebook Lyme Lux fondé par Tania.

  • Débat public le mercredi 3 février 2016 à 14 heures, salle plénière de l'hôtel de la Chambre des députés, séance retransmise à la télévision par Chamber TV  

Sur le même sujet

Projet: Une cartographie pour le Luxembourg
Actuellement, aucune étude ne permet de savoir quelles zones géographiques d'Europe sont les plus concernées par les tiques infectées ou l'incidence de la borréliose de Lyme sur la population.
Dans d'autres pays, comme la France, c'est grâce aux associations que les zones les plus touchées ont pu être cartographiées. L'ALBL s'est lancée dans ce travail au Luxembourg.
La maladie de Lyme au Luxembourg: enquête
La borréliose de Lyme chronique n'est pas "reconnue" par le monde médical comme une maladie en tant que telle. Des patients en souffrance mettent parfois des années à obtenir un diagnostic et un suivi. Au Luxembourg, Tania Silva tente de faire bouger le gouvernement.