Changer d'édition

Maisons relais et repas de midi deviennent gratuits
Luxembourg 2 min. 12.07.2022
Education

Maisons relais et repas de midi deviennent gratuits

Les structures d'éducation non formelle seront gratuites pendant les semaines de classe à partir de la prochaine rentrée scolaire.
Education

Maisons relais et repas de midi deviennent gratuits

Les structures d'éducation non formelle seront gratuites pendant les semaines de classe à partir de la prochaine rentrée scolaire.
Photo : DR
Luxembourg 2 min. 12.07.2022
Education

Maisons relais et repas de midi deviennent gratuits

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Ce mardi 12 juillet, la Chambre des députés a acté la gratuité de l'éducation non formelle (accueil en maisons relais, foyers de jour, mini-crèches et chez des assistants parentaux) à partir de la prochaine rentrée scolaire.

C'est une décision que le gouvernement luxembourgeois - le ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse en particulier -, qualifie de «pas essentiel vers l'égalité des chances pour chaque enfant». Ce mardi 12 juillet, les députés luxembourgeois ont adopté la loi sur la gratuité de l'éducation non formelle.


x
Les cours de musique seront gratuits pour les enfants
A la prochaine rentrée, une grande partie des cours de musique, de théâtre et de danse seront gratuits. Un projet de loi allant dans ce sens a été approuvé ce mardi par les députés.

Par cette notion, on entend les structures telles que les maisons relais, les foyers de jour, les mini-crèches et les assistants parentaux. L'accueil des enfants y sera donc gratuit à partir de la rentrée de septembre 2022, «pour les enfants scolarisés à l'enseignement fondamental, à compter de l'obligation scolaire», précise le communiqué du ministère. Par contre, elle n'est pas destinée aux enfants en bas âge ni à ceux inscrits à l'éducation précoce.

Gratuité pendant les semaines de classe

Cette gratuité s'appliquera durant les semaines de classe, du lundi au vendredi de 7h à 19h. «En dehors de ce créneau horaire, le barème du chèque-service accueil (CSA) sera appliqué pour le calcul de la participation financière des parents et de l'État. Pendant les semaines de vacances scolaires, la participation financière des parents ne sera plus plafonnée par un forfait, mais le barème du chèque-service accueil s'appliquera», détaille le ministère.

Ce dernier considère que l'éducation non formelle «joue un rôle essentiel dans l'épanouissement de l'enfant et pour ses chances de réussite. Elle complète l'éducation formelle à l'école et permet aux enfants de développer, dans une ambiance décontractée, les compétences essentielles.»

«En garantissant l'accès à l'éducation formelle et non formelle, nous créons des offres scolaires et éducatives à plein temps au Luxembourg qui, pendant les périodes scolaires, sont gratuites à partir de la prochaine rentrée scolaire», complète le ministre Claude Meisch (DP).

La cantine devient aussi gratuite

En plus de cette gratuité de l'éducation non formelle en période scolaire, les députés ont aussi acté la gratuité des repas de midi «dans les structures d'éducation et d'accueil, pendant les semaines scolaires», une mesure qui avait été reportée en décembre dernier.

«Pendant les vacances, la gratuité des repas est réservée aux familles disposant d'un revenu inférieur à deux fois le salaire social minimum. Pour les autres familles le barème du chèque-service accueil s'applique», conclut le communiqué du ministère. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Quinze professeurs du réseau de l’enseignement portugais à l’étranger interviendront pour encadrer les études surveillées ou les après-midis de semaine B des écoliers du fondamental. Un soutien venant en complément des étudiants, des personnels des structures d'accueil et des enseignants déjà mobilisés.
Lokales, Schoulrentrée Ribeschpont Besuch Claude Meisch, Maske, Maskenpflicht, Schule, Covid-19, Corona, Grundschule, Fondamental, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
La fin de la législature 2013/2018 approche pour le gouvernement Bettel-Schneider. Dans ce contexte, le ministre de l'Éducation, Claude Meisch, a fait le bilan de cinq années passées au sein d'un ministère réunissant pour la première fois l'Éducation, l'Enfance et la Jeunesse.
D'après les derniers chiffres disponibles pour le mois de septembre 2017, 1.049 enfants de frontaliers en bénéficient dans un service d'éducation et d'accueil ou auprès d'un assistant parental au Luxembourg.
D'après le ministère de l'Education nationale, quatre demandes en reconnaissance de la qualité de prestataire du chèque-service accueil ont été faites par des établissements se trouvant à l'étranger.