Changer d'édition

Mais quels sont ces commerces dits «essentiels»?
Luxembourg 22.12.2020 Cet article est archivé

Mais quels sont ces commerces dits «essentiels»?

Les supermarchés devront rendre inaccessibles les rayons des produits non essentiels.

Mais quels sont ces commerces dits «essentiels»?

Les supermarchés devront rendre inaccessibles les rayons des produits non essentiels.
Photo : AFP
Luxembourg 22.12.2020 Cet article est archivé

Mais quels sont ces commerces dits «essentiels»?

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Juste le temps de remplir la hotte du Père Noël, et ensuite rideau : à compter du 26 décembre, le gouvernement limitera le commerce à une douzaine de types de produits.

Petit commerce de détail ou grande surface : la mesure sera applicable partout a annoncé Xavier Bettel, lundi, en annonçant que Noël passé seuls les magasins proposant des produits «essentiels» pourront accueillir les consommateurs. «Pour les autres, le click & collect, la formule drive ou la livraison à domicile resteront possibles.» Voilà le régime qui attend le pays du 26 décembre au 10 janvier 2021. 


A grille is seen at a closed shop in Berlin on December 17, 2020, on the second day of a partial lockdown in Germany to curb the number of infections with the new coronavirus COVID-19. - Germany shops and schools are closed, as Europe's biggest economy battles to halt an "exponential growth" in coronavirus infections. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)
Les commerces non essentiels bouclés après Noël
A part l'alimentaire et les vendeurs de presse, tabac et essence, il ne devrait plus y avoir beaucoup de magasins ouverts à compter du 26 décembre et jusqu'au 10 janvier. C'est une des décisions prises par le gouvernement ce lundi.

Jeudi 24 décembre, les députés devraient valider la liste de ces commerces autorisés à ouvrir, et donc décider de qui devra garder son rideau baissé. Mais d'ores et déjà, le projet de loi déposé lundi soir à la Chambre détaille une première liste possible de produits dont la vente pourrait être encore autorisée dans la période indiquée.

Il s'agit notamment de l'alimentaire (humain et pour animaux), des médicaments et produits de santé, des produits d'hygiène, du matériel sanitaire, de l'optique, des articles médicaux, orthopédiques et orthophoniques, la vente de livres, journaux et papeterie, les ustensiles de ménage et cuisine ainsi que le matériel de télécommunication

Le gouvernement a également opté pour l'ouverture des stations-service et bureaux de tabac pour assurer la vente de carburants et de cigarettes.

Par contre, le texte déposé prévoit également la fermeture pour deux semaines de l'ensemble des salons de coiffure, barbiers, salons de beauté, tatoueurs ou solarium.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après une année 2020 en perte de vitesse, la reprise des ventes de voitures au Luxembourg pourrait bien caler dès le début d'année. En effet, un confinement ferme mettrait au point mort la tenue de l'Autofestival.
3.2.2018 Luxembourg, Bereldange, , Garage Losch, VW, Seat, Audi und Skoda,  Autofestival, Autos, Kauf, Auto&Moto photo Anouk Antony
A part l'alimentaire et les vendeurs de presse, tabac et essence, il ne devrait plus y avoir beaucoup de magasins ouverts à compter du 26 décembre et jusqu'au 10 janvier. C'est une des décisions prises par le gouvernement ce lundi.
A grille is seen at a closed shop in Berlin on December 17, 2020, on the second day of a partial lockdown in Germany to curb the number of infections with the new coronavirus COVID-19. - Germany shops and schools are closed, as Europe's biggest economy battles to halt an "exponential growth" in coronavirus infections. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)
Pour le président de la Fedil, la pandémie n'a finalement fait qu'accélérer les restructurations. Mais si pour René Winkin, l'horeca et le commerce de détail seront touchés de plein fouet, l'industrie ne devrait pas non plus échapper au phénomène. Explications.
4.3. Wi / PK Fedil nach GV /  Rene Winkin Foto:Guy Jallay
Face à la multiplication des départs de commerces au centre-ville, les responsables de Luxembourg-Ville reprennent en partie la main et multiplient les pop-up stores. Avec comme ambition de redynamiser l'ensemble de la capitale, via la création de nouvelles offres de proximité.
Wort.fr Pop Up Store Rue Philippe II FOTO: Chris Karaba/Luxemburger Wort