Changer d'édition

Macron veut rebâtir Notre-Dame «d'ici cinq années»

Macron veut rebâtir Notre-Dame «d'ici cinq années»

Photo: AFP
Luxembourg 13 6 min. 17.04.2019

Macron veut rebâtir Notre-Dame «d'ici cinq années»

Sauvée des flammes, Notre-Dame de Paris devra être reconstruite d'ici à cinq ans, a martelé Emmanuel Macron. Ce mercredi l'intégralité du conseil des ministres y sera consacré. Ce soir une quête sera organisée à Luxembourg.

(AFP) – Toutes les cathédrales de France sonneront ce soir à 18h50, 48 heures après un sinistre qui a stupéfié le monde. L'incendie de la cathédrale lundi soir a soulevé une vague d'émotion planétaire et suscité un afflux de dons pour financer une reconstruction qui s'annonce titanesque.

«Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore et je veux que ce soit achevé d'ici cinq années», a dit le chef de l'Etat au cours d'une allocution télévisée de moins de six minutes mardi soir à l'Elysée. Lundi soir, après avoir annulé une allocution où il devait annoncer ses mesures pour répondre à la crise des «gilets jaunes», Emmanuel Macron avait déjà promis de «rebâtir» Notre-Dame, monument historique le plus visité en Europe, en lançant une grande souscription nationale.


TOPSHOT - Firefighters look a fire at the landmark Notre-Dame Cathedral in central Paris as they cross the Archeveche Bridge on the Seine river on April 15, 2019. - A fire broke out at the landmark Notre-Dame Cathedral in central Paris, potentially involving renovation works being carried out at the site, the fire service said. (Photo by GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
«Les pompiers de Paris ont fait un travail remarquable»
Raymond Guidat, directeur de la planification et de la prévention du CGDIS, à Luxembourg, revient sur les conditions compliquées dans lesquelles les hommes du feu sont intervenus lors de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame. Et comment les technologies modernes ont aidé les sauveteurs.

Le sauvetage de l'édifice vieux de plus de 800 ans s'est joué «à un quart d'heure, une demi-heure près»

Ce mercredi, le conseil des ministres sera entièrement consacré à l'incendie de la cathédrale. Les quelque 400 pompiers, mobilisés pendant une quinzaine d'heures, ont éteint le feu dans la matinée de mardi. Le directeur de la planification et de la prévention du CGDIS, à Luxembourg, Raymond Guidat, revient sur les conditions compliquées dans lesquelles les hommes du feu sont intervenus lors de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame.

Superposition de photos montrant l'intérieur de la cathédrale le 16 avril 2019 et le 26 juin 2018.
Superposition de photos montrant l'intérieur de la cathédrale le 16 avril 2019 et le 26 juin 2018.
Photo: AFP

Les portes ouvertes de Notre-Dame dévoilaient une scène de désolation: en s'effondrant, le toit, la charpente et la flèche ont jonché l'intérieur de la cathédrale de monceaux de débris calcinés. Les deux tours emblématiques de la façade ouest ont en revanche été épargnées, et le coq de la flèche a été retrouvé.

Vers une «piste accidentelle»

Selon le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez, le sauvetage de l'édifice vieux de plus de 800 ans s'est joué «à un quart d'heure, une demi-heure près». «Globalement, la structure tient bon» mais des «vulnérabilités ont été identifiées notamment au niveau de la voûte», a-t-il souligné.

L'enquête, qui a commencé alors que l'incendie faisait encore rage, s'oriente vers «la piste accidentelle», selon le procureur de Paris, Rémy Heitz. Une trentaine de témoins - des ouvriers présents lundi et des employés chargés de la sécurité de l'édifice - ont déjà été entendus et d'autres le seront mercredi, a indiqué le parquet.

Photo: AFP

«Nous avons aujourd'hui près de 50 enquêteurs qui sont mobilisés et nous étudierons tout et toute la vérité sera faite», a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Julien Le Bras, le patron d'Europe Échafaudage, une des sociétés présentes sur le site, a assuré que toutes les procédures de sécurité «avaient été respectées».

Déjà 800 millions d'euros collectés

Le pape François, qui s'est entretenu dans l'après-midi avec Emmanuel Macron, a appelé à la «mobilisation de tous» pour reconstruire Notre-Dame. Face à ce chantier qui s'annonce colossal, les contributions commençaient déjà à affluer, d'Apple à la Banque centrale européenne en passant par des milliers d'anonymes, atteignant au moins 800 millions d'euros.


Notre-Dame de Luxembourg ravagée par le feu en 1985
La catastrophe de Notre-Dame de Paris rappelle l'incendie qui s'était déclaré lors de travaux de rénovation de la tour de la cathédrale de Luxembourg. C'était il y a 34 ans, le jour du Vendredi saint. Coup d'œil dans nos archives.

La famille Pinault a promis 100 millions d'euros. Le groupe LVMH et la famille Arnault, première fortune de France, ont eux donné 200 millions, de même que la famille Bettencourt-Meyers et le groupe L'Oréal. Total a offert 100 millions. La mairie de Paris a débloqué 50 millions d'euros et a déjà accueilli plusieurs œuvres qui ont pu être sauvées des flammes.

Anne Hidalgo a l'intention d'organiser «une grande conférence internationale des donateurs». La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a alloué 10 millions d'euros d'«aide d'urgence» pour les premiers travaux.

De leur côté, les sept départements franciliens de la petite et grande couronne ont annoncé qu'ils allaient débloquer 20 millions d'euros, issus d'un Fonds de Solidarité d'Investissement Interdépartemental.

Les cloches tinteront à 18h50

Sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Reims.
Sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Reims.
Photo: AFP

Mardi soir, des centaines de personnes se sont réunies pour une veillée sous la statue de Saint-Michel à Paris, proche des lieux du sinistre. «C'était important pour moi de me réunir, j'avais un besoin de venir là, ça m'a profondément choqué (...) C'était un besoin de prier avec mes frères et sœurs tout simplement», explique Mathilde, une catholique pratiquante de 27 ans.


«Nous avons un devoir de solidarité»
Quelques heures après l'incendie de Notre-Dame de Paris, l'Archevêque de Luxembourg explique que l'Eglise luxembourgeoise est «en profonde solidarité avec l'Eglise de Paris». Une collecte sera organisée ce mercredi à Luxembourg. Interview.

Le drame continuait mardi de provoquer une vive émotion sur le globe. En Angleterre, les cloches des églises ont résonné dans la soirée, tandis que celles des cathédrales françaises tinteront mercredi à 18h50» heure du début de l'incendie à Notre-Dame», a indiqué la Conférence des évêques de France.

Au Luxembourg, l'Archevêque Jean-Claude Hollerich, expliquait mardi dans ne interview exclusive accordée à wort.lu/fr qu'il est «clair qu'entre Eglises, nous avons un devoir de solidarité». Ce mercredi soir à 18 heures lors de la messe chrismale célébrée à la cathédrale Notre-Dame de Luxembour en parlera durant son homélie et assure que «la collecte de cette messe sera envoyée à Paris».

Plusieurs chefs d'Etat ont exprimé leur solidarité. Le grand-duc Henri a envoyé mardi un télégramme de soutien à Emmanuel Macron. Le président Donald Trump a adressé ses «condoléances» à Emmanuel Macron, son homologue russe Vladimir Poutine a évoqué «un trésor inestimable de la culture européenne» et le président chinois Xi Jinping s'est dit «profondément attristé».

La couronne d'épines du Christ sauvée

Plusieurs œuvres d'art abritées par la cathédrale ont pu être sauvées des flammes mais certaines n'ont pas pu être déplacées et restaient étroitement surveillées par les pompiers. La couronne d'épines et la tunique de Saint Louis, deux objets extrêmement importants pour les catholiques, avaient pu être sauvées lundi.


TOPSHOT - A man watches the landmark Notre-Dame Cathedral burn, engulfed in flames, in central Paris on April 15, 2019. - A huge fire swept through the roof of the famed Notre-Dame Cathedral in central Paris on April 15, 2019, sending flames and huge clouds of grey smoke billowing into the sky. The flames and smoke plumed from the spire and roof of the gothic cathedral, visited by millions of people a year. A spokesman for the cathedral told AFP that the wooden structure supporting the roof was being gutted by the blaze. (Photo by Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)
«L'impression d'un bombardement» sur Notre-Dame
Alors que l'incendie qui a ravagé le monument le plus visité de France a été officiellement maîtrisé ce mardi, les témoignages sur cet événement historique se multiplient. C'est notamment le cas des religieux qui étaient à l'intérieur du bâtiment, lundi soir.

En 2017, 12 millions de touristes ont visité Notre-Dame, bijou de l'art gothique qui faisait l'objet d'importants travaux depuis plusieurs mois. Le bâtiment est mondialement connu pour son architecture mais aussi grâce au chef-d’œuvre de Victor Hugo, «Notre-Dame de Paris», roman maintes fois adapté au cinéma, notamment par les studios Disney, ou en comédie musicale. Le livre est mardi en tête des ventes sur Amazon.

Cet incendie intervient au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, principale fête chrétienne.


Sur le même sujet

«Le péril du feu est écarté» à Notre-Dame de Paris
Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur français, Laurent Nuñez, affirme ce mardi que le «péril du feu» est «écarté» à la cathédrale Notre-Dame de Paris, en proie à un gigantesque incendie. La question est désormais de savoir «comment la structure allait résister».
Un incendie dévore Notre-Dame de Paris
Un incendie s'est déclenché ce lundi en fin de journée à Notre-Dame de Paris. Parti des toits, le feu s’est propagé à l’ensemble de l’édifice et la flèche s’est effondrée sur la nef. Les pompiers peinent à éteindre les flammes favorisées par le vent.