Changer d'édition

Luxtram en ligne de mire syndicale
Luxembourg 2 min. 02.05.2019 Cet article est archivé

Luxtram en ligne de mire syndicale

Georges Merenz (FNCTTFEL-Landesverband) a dénoncé «le dumping social» de la part de la direction de Luxtram.

Luxtram en ligne de mire syndicale

Georges Merenz (FNCTTFEL-Landesverband) a dénoncé «le dumping social» de la part de la direction de Luxtram.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 2 min. 02.05.2019 Cet article est archivé

Luxtram en ligne de mire syndicale

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Lors d'une réunion organisée mercredi, à l'occasion de la fête du travail, la fédération des cheminots FNCTTFEL-Landesverband en a profité pour revenir notamment sur les différends entre les représentants des salariés et l'exploitant de tramways.

Mercredi, à l'occasion de la fête du travail, la fédération des cheminots Fédération Nationale des Cheminots, Travailleurs du Transport, Fonctionnaires et Employés Luxembourgeois (FNCTTFEL-Landesverband) avait organisé une réunion à son siège, le Casino syndical de Bonnevoie. D'emblée le discours de Georges Merenz, son président, a porté sur le différend social qui oppose le syndicat à la direction de Luxtram, et plus particulièrement sur le licenciement en décembre dernier d'un salarié de la société anonyme détenue à 70% par l'État et à 30% par la Ville de Luxembourg. 

Celui-ci préparait une liste pour les élections sociales du 12 mars dernier. «Je me rappelle que le candidat tête de liste, qui était chargé de mettre en place une délégation pour les élections sociales chez Luxtram, a été révoqué sans raison apparente. Sur le plan humain, la manière utilisée est une effronterie et un coup bas,» s'est offusqué Georges Merenz.  

Espoirs dans la convention collective

La direction de l'exploitant du tramway avait à l'époque assuré que «le motif du licenciement n'était pas syndical». Ensemble avec l'OGBL, le syndicat avait alors revendiqué sa «réintégration immédiate». Et l'affaire avait été portée devant les tribunaux. Lors de son discours du 1er mai, Georges Merenz a également dénoncé «le dumping social» de la part de la direction de Luxtram. Il a toutefois précisé qu'il «espérait la conclusion d'une bonne convention collective».

En novembre 2018, l'OGBL et le FNCTTFEL-Landesverband avaient décidé de saisir l'Office national de conciliation dans le cadre des négociations d'une convention collective au sein de Luxtram. La direction de la société avait regretté que les syndicats n'aient pas montré une réelle volonté de négocier. 

Troisième cheval de bataille du syndicat, la gratuité des transports publics: «Non, clairement non à la gratuité des transports,» a-t-il indiqué. «Nous sommes devant un fait accompli (ndlr: de la part du gouvernement), sans plan concret».

En novembre dernier, après l'annonce de la mesure, la FNCTTEL avait invité le gouvernement à «plutôt régler les problèmes de retard ou des bus et des trains trop remplis».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le tram en panne en pleine heure de pointe
Entre 8 et 10 heures, lundi, une rame est restée bloquée à la station «Faïencerie» en direction de la Place de l'Etoile. Certainement une panne électrique. Dans un sens comme dans l'autre, «tout est prévu sur la ligne pour que les rames continuent de circuler» en cas de panne. Explications.
Aleba et OGBL: le duel que tout oppose
L'OGBL veut devenir le syndicat numéro 1 dans le secteur financier tandis que l'Aleba souhaite conserver sa majorité dans le groupe des services et intermédiation financiers.
Wirtschaft- Face à Face Véronique Eischen (OGBL) et Laurent Mertz (Aleba) foto: Chris Karaba
Transports gratuits au Luxembourg: les réponses aux questions
La gratuité des transports est sans conteste l'une des mesures phares du gouvernement Bettel pour cette coalition 2018-2023. Le Luxembourg est en effet le premier pays à introduire une telle mesure à l'échelle nationale. Quelles en sont les modalités? Réponses.
Lokales, 1 Jahr Tram, Mobilität,Kirchberg. Foto: Gerry Huberty
Luxembourg: les travaux du tram vont bousculer la circulation
La circulation n'était déjà pas optimale dans le centre-ville de Luxembourg et cela ne risque pas de s'arranger en ce début d'année 2019. Les travaux relatifs au tramway vont en effet commencer dès ce samedi 19 janvier. «Un mauvais moment à passer», souligne la bourgmestre de la capitale, Lydie Polfer.
Bereits im Oktober haben die Vorbereitungsarbeiten für die Tram von der Stäreplaz in Richtung Stadtzentrum und im Bahnhofsviertel begonnen.