Changer d'édition

Luxguard: la production continue à Dudelange mais sans nouveau four
Luxembourg 20.09.2012 Cet article est archivé

Luxguard: la production continue à Dudelange mais sans nouveau four

Luxguard: la production continue à Dudelange mais sans nouveau four

Photo: Guy Jallay
Luxembourg 20.09.2012 Cet article est archivé

Luxguard: la production continue à Dudelange mais sans nouveau four

Guardian Luxguard n'investira pas 100 millions d'euros sur son site de Dudelange pour remplacer son outil de production. La direction a annoncé jeudi que le four sera réparé "pour quelques millions" et vise une réduction des coût de 20 à 30%. L'avenir des deux sites de Dudelange et Bascharage sera dorénavant lié.

A Dudelange, personne ne croyait réellement à une annonce de la direction de remplacer le four de l'usine qui présente des signes de faiblesse depuis trois ans. Mais les 250 ouvriers du site savent désormais que leur outil de travail continuera, pour le moment, de produire du verre feuilleté.

Car "la direction a clairement dit qu'elle n'investira pas entre 80 et 100 millions d'euros pour remplacer le four mais qu'il y aurait peut-être une solution pour réparer le four existant pour quelques millions", résume Alain Mattioli à l'issue du comité mixte extraodinaire qui s'est déroulé jeudi matin à Dudelange.

Pas de mauvaise nouvelle donc en ce qui concerne la pérennité immédiate des emplois mais une nouvelle épée de Damoclès s'installe au-dessus des têtes. Car la direction a expliqué à la délégation du personnel que "pour justifier l'investissement, il est nécessaire de parvenir à réduire les coûts de production de 20 à 30% sur le site", explique le secrétaire central de l'OGB-L.

Bascharage et Dudelange: des destins liés

Et pour y parvenir Guardian Luxguard a décidé de "lier les deux sites de production de verre de Bascharage et de Dudelange alors qu'ils étaient gérer de façon indépendante jusqu'ici", s'inquiète Alain Mattioli.

Une annonce qui intervient à une poignée de jours seulement d'une grève annoncée sur le site de Bascharage où les ouvriers réclament une augmentation linéaire de 2% de leur salaire sur trois ans.

D'ores et déjà une nouvelle réunion est prévue début octobre entre direction et délégation du personnel à Dudelange pour discuter plus avant sur les modalités pouvant conduire à faire baisser les coûts de production.

Maurice Fick


Sur le même sujet

Chez Luxguard I à Bascharage, le ras-le-bol des ouvriers de travailler sous pression est palpable. Plus de 92% des ouvriers sont prêts à faire grève, annonce la délégation du personnel. Dans six jours expire le délai de conciliation! Le directeur du site réagit.