Changer d'édition

Luxembourg: Les demandes de protection internationale explosent
Luxembourg 3 min. 04.02.2016

Luxembourg: Les demandes de protection internationale explosent

Plus de 2400 personnes ont introduit une demande d'asile au Luxembourg l'an dernier

Luxembourg: Les demandes de protection internationale explosent

Plus de 2400 personnes ont introduit une demande d'asile au Luxembourg l'an dernier
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 04.02.2016

Luxembourg: Les demandes de protection internationale explosent

Dominique NAUROY
Dominique NAUROY
2447 personnes ont introduit une demande d'asile au Luxembourg en 2015 : soit plus du double des demandes enregistrées l'année précédente.

(ml - ks - dn - sw) – Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, et la ministre de l'Intégration, Corinne Cahen, ont détaillé jeudi après-midi lors d'une conférence de presse une série de chiffres relatifs à l'immigration.

Au total, 2447 personnes ont introduit une demande d'asile au Luxembourg en 2015 : soit plus du double des demandes enregistrées l'année précédente (1091).

Le nombre de demandes d'asile dépasse également ceux de 2011 et 2012. Il faut remonter à 1999 pour trouver une statistique plus élevée : plus de 2900 personnes, issues essentiellement de Serbie et du Monténégro, avaient alors frappé à la porte du Grand-Duché.

Tous les réfugiés ne demandent pas l'asile

En 2015, les principales demandes d'asile proviennent de Syrie (669) et d'Irak (539). Les réfugiés issus des Balkans représentent toujours une part significative des demandeurs.

L'an dernier, 793 ressortissants de pays tiers sont retournés dans leur pays d'origine, dont 617 dans le cadre d'un retour volontaire et 176 dans le cadre d'un retour forcé.

Par comparaison, en 2014, le nombre total des retours s'est élevé à 641, dont 488 par retour volontaire et 153 par retour forcé.

Corinne Cahen et Jean Asselborn lors de la conférence du jeudi 4 février 2016
Corinne Cahen et Jean Asselborn lors de la conférence du jeudi 4 février 2016
Photo: Guy Jallais

Les réfugiés qui ont entrepris des démarches auprès de l'Office luxembourgeois de l'accueil et de l'intégration (OLAI) ne sont pas tous restés au Grand-Duché. 24% d'entre eux n'ont pas reçu d'asile au Luxembourg, qui n'a été pour eux qu'une escale, avait récemment annoncé M. Asselborn devant une commission parlementaire.

La semaine dernière, le hall 6 de Luxexpo, qui compte 360 lits disponibles, tournait à 10% de ses capacités. Mais la fin de la vague migratoire n'est pas encore en vue, a récemment estimé Dan Kersch. Ce jeudi, les négociations de paix sur la Syrie ont été suspendues. Dans le même temps, l'offensive des forces gouvernementales syriennes progresse. Dans ce contexte, une réunion des donateurs était organisée à Londres : le Luxembourg a promis 7,5 millions d'euros en 2016, une action que le pays reconduira pendant cinq ans.

Plusieurs nouveaux foyers à venir

Afin de renforcer son dispositif d'aide aux réfugiés, la ministre de l'Intégration a annoncé la création de plusieurs nouveaux foyers "définitifs" pour l'année 2016. "Actuellement, nous en avons déjà à Steinfort, Diekirch et Mamer, mais nous voulons également en construire à Dudelange, Bertrange et Merch", a-t-elle précisé. 

En effet, actuellement, les 1900 lits disponibles dans les différents foyers provisoires sont tous pleins. 1917 lits supplémentaires ont été ajoutés dans différents lieux mais déjà 999 d'entres eux sont actuellement occupés. L'arrivée de plus en plus croissante de réfugiés va peu à peu saturer ces places. "Nous cherchons de nouvelles structures pour qu'ils aient des conditions de vie plus dignes", a-t-elle précisé.

"Nous avons 3 objectifs pour cette année: gérer les nouveaux arrivants du mieux possible, les intégrer dans le pays, via l'apprentissage des langues et la recherche d'un travail, pour ensuite faire en sorte qu'ils volent de leurs propres ailes, qu'on ne vivent pas seulement les uns à côté des autres mais bien tous ensemble", a-t-elle conclu.


Sur le même sujet