Changer d'édition

Luxembourg: les commerçants redoutent le chantier du tram
Luxembourg 2 min. 15.04.2014

Luxembourg: les commerçants redoutent le chantier du tram

Luxembourg: les commerçants redoutent le chantier du tram

Photo: Luxtram
Luxembourg 2 min. 15.04.2014

Luxembourg: les commerçants redoutent le chantier du tram

La construction du tram à Luxembourg effraie quelque peu l'Union commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL) et la Confédération luxembourgeoise du commerce (clc).

Les deux organisations reconnaissent la nécessité du tram et ne s'y opposent pas, mais elles insistent pour que tout soit mis en œuvre pour réduire les nuisances liées au chantier.

"Une attention particulière doit être accordée aux magasins et aux parkings qui doivent rester accessibles pendant toute la durée des travaux, ainsi qu'aux activités de livraison des commerces et autres établissements qui longent le tracé du futur tram", soulignent l'UCVL et la clc dans un communiqué.

Elles exigent également:

  • la convocation régulière du Comité d’Accompagnement ad hoc Luxtram afin de garantir un échange permanent d’informations sur l’avancement du projet ; les organisations professionnelles directement concernées souhaitent être impliquées et informées dès maintenant via la convocation de ce comité
  • l’établissement d’une démarche d’anticipation: prendre en compte le plus tôt possible l’impact des travaux par un ensemble de mesures pour préserver le tissu commercial: plans de circulation, accès piéton, signalétiques adaptées, lettres d’information chantiers, réunions publiques, site internet dédié, animations et promotions commerciales…
  • la prise en compte d’une indemnisation via un budget adéquat: prise en charge des préjudices économiques liés à la réalisation du tramway, en établissant dans les meilleurs délais une Commission d’indemnisation amiable mettant en place des procédures simplifiées et efficaces de dédommagements rapides
  •  la compensation des pertes de places de stationnement
  • la constitution d’un groupe de pilotage « commerce de proximité et travaux publics » qui garantira à tout moment une communication cohérente et univoque vis-à-vis des professionnels et des clients résidents et non-résidents des commerces de la Ville
  • que la durée des travaux soit réduite à un minimum, d’où la nécessité de travailler en poste de 2 x 8 heures, et ce de manière continue, du lundi au samedi
  • que la continuité du chantier soit assurée tout au long de l’année en autorisant le travail pendant les périodes de congé collectif
  •  un suivi rigoureux du calendrier prévisionnel du chantier; de lourdes pénalités de retard doivent être appliquées en cas de non-respect des délais hors intempéries
  • la présence et une responsabilisation accrue des chefs de chantier pour faire accélérer les prises de décisions sur le terrain