Changer d'édition

Luxair réclame la fin du port du masque obligatoire
Luxembourg 3 min. 19.04.2022 Cet article est archivé
Dans les avions

Luxair réclame la fin du port du masque obligatoire

Depuis le début de la pandémie de covid, Luxair a toujours prôné l’allégement des lourdes mesures et restrictions appliquées au transport aérien.
Dans les avions

Luxair réclame la fin du port du masque obligatoire

Depuis le début de la pandémie de covid, Luxair a toujours prôné l’allégement des lourdes mesures et restrictions appliquées au transport aérien.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 19.04.2022 Cet article est archivé
Dans les avions

Luxair réclame la fin du port du masque obligatoire

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Arguments à l'appui, Luxair espère emboîter le pas à d'autres compagnies ayant fait passer le port du masque obligatoire dans les avions aux oubliettes.

Il va falloir apprendre à vivre avec le virus du covid-19, c'est un fait indéniable. Ces derniers mois, un retour à une certaine normalité s'est enclenché dans bon nombre de pays européens, y compris au Luxembourg. Pourtant, parmi les quelques restrictions sanitaires toujours d'actualité, on notera le port du masque obligatoire dans les transports, y compris dans les avions. Une mesure contraignante pour les passagers, surtout pour ceux opérant des vols long-courriers.


Urlaubsreisen werden wieder gebucht und das Frachtgeschäft läuft gut, während der normale Passagierverkehr noch zaghaft läuft.
Un avion Luxair a dû atterrir suite à une crevaison
Lors d'un vol à destination de Paris, un problème technique s'est produit au décollage d'un avion de la compagnie luxembourgeoise. L'avion a pu heureusement se poser en toute sécurité au Findel.

Jusqu'à quand les passagers devront supporter le port du masque dans les airs? Sur cette question, les avis divergent. En février dernier, le très réputé Times annonçait que, selon des experts, cette obligation devrait être l'une des dernières mesures à être levées, et qu'il allait encore falloir s'en accommoder pour plusieurs années. D'un autre côté, plusieurs compagnies britanniques n'imposent plus, depuis quelques jours, de se couvrir le nez et la bouche.

«Un frein au désir d'évasion»

Peut-on s'attendre à une décision similaire côté grand-ducal? C'est en tout cas le souhait de Luxair, la compagnie aérienne luxembourgeoise. «Depuis le début de la situation covid, Luxair a toujours prôné l’allégement des lourdes mesures et restrictions appliquées au transport aérien, qu'elle juge comme un frein au désir d'évasion des voyageurs et créant une certaine ''frustration'' auprès de la clientèle», explique la compagnie, contactée par nos soins.


La mise en conformité de l'aéroport du Findel avec le règlement européen s'avère aujourd'hui «conforme et opérationnelle», alors que pourtant, la pandémie du coronavirus avait entraîné le report à 2021 de l'échéance initialement prévue pour septembre 2020.
Deux millions de passagers en 2021 au Findel
L'aéroport de Luxembourg a subi une baisse du nombre de passagers de plus de 50% en 2021 en comparaison avec 2019. Toutefois, le trafic lié au fret a connu une grosse augmentation.

Et Luxair d'argumenter sa position. «Désireuse de garantir la sécurité de ses passagers et de son personnel, la compagnie procède à la filtration de l'air à bord de tous ses avions. En outre, l'air à l’intérieur de tous les avions Luxair est plus propre qu'à l'extérieur, car celui-ci est continuellement mélangé à une grande quantité d'air frais extérieur, représentant plus de 60% de l'air dans la cabine. La filtration de l'air dans la cabine étant efficace à 99,99% et renouvelée en moyenne toutes les 3 minutes, la plupart des polluants tels que la poussière, les allergènes, les organismes bactériens ou viraux, comme le covid-19, sont par conséquents éliminés. En plus du respect strict de toutes les mesures mises en place par les autorités compétentes au Luxembourg, cette mesure spécifique permet à Luxair de limiter considérablement les risques de contamination.» ​

Des passagers déjà soumis au CovidCheck

​Partant de ce constat, Luxair souhaite donc mettre fin au port du masque obligatoire dans ses appareils. «Pour toutes ces raisons et dans l'espoir d’un retour progressif à la normalité, Luxair souhaite la levée du port du masque obligatoire à bord de ses avions pour ses passagers, qui sont déjà soumis au régime CovidCheck», rappelle la compagnie. ​

Selon cette dernière, les gens ont plus que jamais envie de voyager après avoir été freinés pendant plus de deux longues années et ce, malgré un climat géopolitique incertain. «Malgré une situation tendue du côté de la compagnie aérienne et des vols affaires et de correspondance, LuxairTours, le tour-opérateur de Luxair recense de nombreux départs en avril et pour la saison estivale. Une année 2022 qui s'annonce encourageante pour la compagnie aérienne et qui démontre l'envie profonde des clients de s'évader et de parcourir le monde», note-t-elle.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que la fin du port du masque dans les avions a été annoncée à l'échelle du Vieux continent par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), Luxair annonce ce vendredi abandonner aussi cette restriction sanitaire sur presque tous ses vols.
Depuis le début de la pandémie de covid, Luxair a toujours prôné l’allégement des lourdes mesures et restrictions appliquées au transport aérien.
Le groupe aérien luxembourgeois se réjouit d'une augmentation des réservations, tandis que trois nouvelles destinations sont ajoutées au programme des vols cette année, portant son nombre de destinations directes à 88.
Luxair - Bombardier Q400 - Photo : Pierre Matgé
Face à la pression de plus en plus forte des clients de réduire leur impact sur l'environnement, la compagnie aérienne luxembourgeoise annonce «soutenir la promesse» émise par l'association représentative du secteur. Et assure qu'elle réduira «progressivement» ses émissions de CO2.
Luxair, Boing
Depuis lundi soir, le trafic des passagers de l'aéroport national est quasi à l’arrêt. Une mauvaise nouvelle alors que ce secteur ne cessait de progresser depuis dix ans. Par contre, les vols de fret restent maintenus pour assurer les approvisionnements des secteurs d’activité essentiels.
Erstflufg SAS Stockholm-Luxemburg Findel / Foto: Serge Braun