Changer d'édition

Luxair fait le plein d'initiatives vertes
Luxembourg 5 min. 21.02.2020 Cet article est archivé

Luxair fait le plein d'initiatives vertes

Qui sait si le miel des ruches de Luxair ne sera pas, un jour, offert à ses clients?

Luxair fait le plein d'initiatives vertes

Qui sait si le miel des ruches de Luxair ne sera pas, un jour, offert à ses clients?
Photo : Patrick Jacquemot
Luxembourg 5 min. 21.02.2020 Cet article est archivé

Luxair fait le plein d'initiatives vertes

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Certes, l'avion n'est pas le moyen de déplacement le plus écologique mais la compagnie nationale multiplie les petits gestes et grandes actions pour réduire son impact environnemental.

Pour l'avion électrique ou à énergie 100% verte, il faudra encore patienter. En attendant, Luxair essaye d'adopter de plus en plus de réflexes durables dans la manière dont non seulement elle renouvelle sa flotte mais aussi dans la façon dont elle accueille ses quelque 2,2 millions de passagers. Du plateau repas à l'innovation technologique, la feuille de vol de la compagnie comprend de nombreuses escales.

«Dans le domaine, chaque geste compte», insiste d'ailleurs Joe Schroeder en charge de la communication de la compagnie. A l'heure où l'industrie aérienne est pointée du doigt pour son impact environnemental, lui préfère logiquement souligner les efforts entrepris. «Prenez, nos avions. Leur moyenne d'âge est de 6,5 ans. Cette jeunesse, alors que les appareils peuvent être exploités sur plusieurs décennies, nous permet de disposer d'une vingtaine d'engins proches ou dernière génération.» Donc moins gourmands en carburant, moins bruyants, moins polluants.


Reportage Luxair - Begleitung eines Flugs, Foto Lex Kleren
Les touristes assurent les finances du groupe Luxair
Sur les 4,8 millions de passagers attendus au Findel en 2020, les lignes Luxair apporteront une part conséquente de clients. Mais si l'activité voyages se porte bien, le côté fret connait un trou d'air pour la compagnie nationale.

Un détail que la firme prend maintenant en compte quand il s'agit de renouveler les moteurs. «En prenant les nouveaux modèles, on peut gagner jusqu'à 4% de consommation de kérosène. C'est donc toujours ça de moins dans l'emploi d'énergies fossiles.» Rien que l'an dernier, la compagnie a ainsi fait l'achat de trois nouvelles motorisations.

Si le premier critère retenu dans le choix de ses avions reste le confort des clients, Luxair veille aussi à ne retenir que des modèles adaptés à ses liaisons. «En axant nos achats sur onze Q-400 De Havilland, nous avons retenu l'appareil classé en 2007 "avion le plus ecology friendly" pour des vols moyen-courriers. Il possède aussi d'excellentes performances sonores; un plus pour les résidents vivant aux abords du Findel», précise le porte-parole.

En choisissant les appareils "sur mesure" pour ses destinations et le flux de passagers, la compagnie peut améliorer son efficacité environnementale.
En choisissant les appareils "sur mesure" pour ses destinations et le flux de passagers, la compagnie peut améliorer son efficacité environnementale.
Photo : DR

Et quand ce n'est pas via ses appareils que la compagnie nationale gagne en performance environnementale, c'est parfois grâce à des astuces techniques qu'elle réussit à diminuer consommation et rejets. A l'exemple de ces winglets, petits ailerons verticaux installés au bout des ailes de ses 8 Boeing 737. «Cet ajout évite la formation de turbulences et fluidifie la pénétration dans l'air de l'avion. Donc là encore le rendement du vol est amélioré.» Au même titre que le lavage des avions réduit les frictions et résistance en l'air, et donc la consommation d'énergie fossile. CQFD.

Mais un des autres facteurs essentiels pour Luxair dans sa quête vers des liaisons plus "vertes" est la traque aux (kilo)grammes superflus. Cela passe aussi bien par la juste quantité d'eau potable embarquée que le poids des sièges ou encore le volume de kérosène chargé dans les réservoirs. «Il y a les litres nécessaires au vol, la marge de sécurité légale et nous incitons nos pilotes à ne pas prendre trop de superflu. Là encore, ça joue sur notre bilan écologique.»

Les kilos superflus

C'est d'ailleurs pour alléger les appareils que les avions Luxair ne possèdent plus d'échelle de sortie incrustée dans leurs portes ou que les capitaines disposent désormais d'une tablette électronique intégrant tous leurs documents de vol. Un Electronic flight bag bien moins lourd que la traditionnelle mallette chargée de cartes, checklist et procédures. Cette numérisation pourrait même, bientôt, concerner la presse distribuée à bord aux passagers. «Nous avons calculé que sur une année, nous pourrions nous alléger de 130 tonnes de journaux à transporter en passant au e-paper», note  Joe Schroeder. Sachant que la chasse au papier a déjà débuté en passant à l'ère de l'e-ticket

La compagnie luxembourgeoise, toujours autant par souci économique qu'environnemental, n'hésite pas non plus à revoir certaines procédures. Comme réduire les parcours sur le tarmac avant le décollage ou après l'atterrissage, mais aussi rouler avec un seul moteur allumé plutôt que deux. Il est aussi question d'adopter un timing plus juste pour la sortie et la rentrée du train d'atterrissage. Des "détails" qui payent au bout de plus de 6.000 vols effectués chaque année.

Choix de la vaisselle comme des ingrédients, chaque détail compte à l'heure du bilan environnemental.
Choix de la vaisselle comme des ingrédients, chaque détail compte à l'heure du bilan environnemental.
Photo : Luxair

Côté passagers, les efforts environnementaux de Luxair ne se mesurent pas qu'au choix de «touillettes» en bois issu de forêts sainement gérées plutôt qu'en plastique. Le choix de couverts en inox (lavables et remis en service), de couvercles en R-pet (plastique 100% recyclable et fabriqué à partir de plastiques recyclés), de papier kraft pour les serviettes ou de barquettes alimentaires réutilisables participent aussi aux efforts.

«Même servir de la Viva ou de la Rosport à bord, plutôt que d'autres eaux minérales étrangères participe finalement à minimiser notre impact», sourit le chargé de communication. Autant que l'impression sur papier recyclé des catalogues LuxairTours. Reste qu'un pas supplémentaire sera franchi, dans les mois à venir, Luxair devant présenter son nouveau plateau repas «100% eco-friendly».


Sur le même sujet

Sur les 4,8 millions de passagers attendus au Findel en 2020, les lignes Luxair apporteront une part conséquente de clients. Mais si l'activité voyages se porte bien, le côté fret connait un trou d'air pour la compagnie nationale.
Reportage Luxair - Begleitung eines Flugs, Foto Lex Kleren
Sur proposition de l'État, actionnaire majoritaire de la compagnie aérienne luxembourgeoise, Giovanni Giallombardo a été nommé, lundi, nouveau président du conseil d'administration. Il succède à Paul Helminger, en poste depuis 2012.
Luxair - Bombardier Q400 - Photo : Pierre Matgé