Changer d'édition

Lutter contre les inégalités de genre passe par l'école
Luxembourg 2 min. 26.04.2021

Lutter contre les inégalités de genre passe par l'école

Les parents et enseignants pourront notamment trouver des conseils et ateliers sur le nouveau site www.rockmega.lu.

Lutter contre les inégalités de genre passe par l'école

Les parents et enseignants pourront notamment trouver des conseils et ateliers sur le nouveau site www.rockmega.lu.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 26.04.2021

Lutter contre les inégalités de genre passe par l'école

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Estimant que l'égalité entre les femmes et les hommes s'inculque dès le plus jeune âge, le ministère de l'Egalité organise cette semaine des ateliers pour combattre les stéréotypes. Une boîte à outils à destination des parents et enseignants est également disponible.

Comme il l'avait fait en 2020, le ministère de l'Egalité entre les femmes et les hommes lance ce lundi une nouvelle campagne de sensibilisation aux stéréotypes de genre. Au cours de cette deuxième édition de l'opération «We are equal», trois ateliers seront organisés pour inculquer aux enfants et aux lycéens les principes de l'égalité entre hommes et femmes.


Ces combats qui restent à mener pour les femmes
A l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, retour sur les avancées réalisées au Luxembourg et les progrès qu'il lui reste à faire face à ses voisins de la Grande Région.

Après la découverte de livres éducatifs à la maison relais de Schifflange ce mercredi, et un atelier «Rose-bleu» à l'école fondamentale Lenkeschléi de Dudelange le jeudi, les élèves du lycée pour garçons d'Esch-sur-Alzette débattront autour des discriminations dans le milieu professionnel vendredi. 

Ce dernier atelier conçu en partenariat avec la Chambre des salariés et le centre d'information et de documentation Fraen & Gender, répond à une problématique encore très présente au Luxembourg. 

Ainsi si l'écart de salaire entre les hommes et les femmes au Grand-Duché se situe parmi les plus bas de l'Union européenne, une femme sur trois y occupe un emploi partiel en 2018, selon le Statec. 

Autres exemples : un quart des résidentes seulement occupent des postes de cadre supérieur, et elles ne représentent que 31% des salariés actifs sur la Place. «Limiter les filles et les garçons à des rôles traditionnels se répercute ensuite sur leurs choix scolaires et professionnels», défend la ministre de l'Egalité femmes hommes, Taina Bofferding (LSAP). Alors autant déconstruire les préjugés dès le plus jeune âge.

Pour cela, des jeux de plateau, des vidéos explicatives, ou des propositions de débats autour des clichés de genre au quotidien seront regroupés dans une boîte à outils virtuelle. Nommée «Mega Catalogue» et disponible sur le site rockmega.lu, celle-ci doit permettre aux enseignants, éducateurs et aux parents de sensibiliser les jeunes à ce sujet. Pour Tania Bofferding, l'éducation «pose les bases» pour que chacun quels que soient son sexe ou son genre puisse «s'épanouir personnellement et professionnellement au quotidien».  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Lancé au début du mois, l'observatoire de l'Egalité entre les femmes et les hommes doit aider à lever le voile sur les origines des disparités de genre. Que ce soit au niveau de la santé, de l'emploi ou de l'éducation. Des phénomènes encore mal connus.
Young woman is reesting her head on a kitchen table, her abusive partner hovering in the background
A l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, retour sur les avancées réalisées au Luxembourg et les progrès qu'il lui reste à faire face à ses voisins de la Grande Région.
A l'école comme dans le cadre professionnel, le ministère de l'Égalité entre les femmes et les hommes met en place une campagne de sensibilisation aux clichés liés au genre. Un thème particulièrement sensible dans un secteur comme celui du numérique.
Le gouvernement s'attaque aux clichés professionnels liés aux filles et aux garçons