Changer d'édition

Lundi, la cloche sonnera le retour en classe
Luxembourg 2 min. 05.01.2021 Cet article est archivé

Lundi, la cloche sonnera le retour en classe

En plus des cours, il est important que les jeunes ne perdent pas le contact physique avec leurs camarades et leurs professeurs.

Lundi, la cloche sonnera le retour en classe

En plus des cours, il est important que les jeunes ne perdent pas le contact physique avec leurs camarades et leurs professeurs.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 05.01.2021 Cet article est archivé

Lundi, la cloche sonnera le retour en classe

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le 11 janvier, élèves et professeurs reprendront le chemin de l'école ou du lycée. Alors que l'appel au dépistage a été lancé à l'ensemble de la communauté scolaire, le gouvernement estime que la rentrée en présentiel est envisageable.

Qui va être le plus soulagé : les parents ou les enfants? Toujours est-il qu'après une première semaine de reprise des cours passée à la maison, la scolarité 'normale' des jeunes Luxembourgeois reprendra dès lundi prochain. Une rentrée bis qu'a annoncée Xavier Bettel, mardi après-midi, en évoquant ce qui attendait le pays pour ce mois de janvier 2021. «Comme les crèches, les écoles, les lycées et les maisons relais rouvrent donc», affirmait le Premier ministre.


Du streaming pour structurer l'école à domicile
Pour cette rentrée, le ministère de l'Education nationale a décidé de tout miser sur l'école à la maison. Si écoles et structures d’accueil parascolaires restent ainsi fermées ce lundi, le gouvernement mise sur des activités ludiques en ligne.

Un choix dicté notamment par les bienfaits de l'école en présentiel. Le retour en chair et en os en classe était bien plus profitable que l'enseignement à distance du dispositif Schoul doheem non seulement dans la transmission des connaissances mais aussi psychologiquement.

En effet, de plus en plus de jeunes montrent très clairement des signes dépressifs à force de ne plus fréquenter les cours, s'amuser avec leurs camarades ou faute de bénéficier du suivi pédagogique nécessaire à leur bon apprentissage.

Dépistage pour tous

Mais avant ce retour, un devoir a été proposé à l'ensemble des élèves: un dépistage covid. Le ministère de l'Education nationale veut en effet s'assurer que les fêtes (et les éventuelles réunions familiales ou loisirs entre copains) n'ont pas aidé le virus à progresser. Et ce qui est vrai pour les 4-19 ans, l'est aussi pour la totalité des enseignants, membres des équipes de soutien aux élèves à besoins spécifiques, personnel spécialisé des centres de compétences, personnel éducatif ou personnel éducatif des structures d’éducation et d’accueil.

Jusqu'à la fin de cette semaine, enfants comme adultes peuvent ainsi prendre rendez-vous pour un contrôle de leur positivité (ou non) au coronavirus, sur base du volontariat bien entendu. «Les conséquences des résultats seront celles prévues dans le dispositif sanitaire de l’Éducation nationale», indiquent les services du ministre Claude Meisch (DP). A savoir la mise à l'isolement ou en quarantaine des sujets infectés ou considérés comme cas contact. Mesure préventive avant que ne se mêlent à nouveau les jeunes et leurs enseignants.

Au dernier relevé fourni par l'Education nationale, tous niveaux confondus, le système scolaire comptait près de 640 jeunes et enseignants infectés ou concernés de près ou de loin par l'épidémie. Le rythme des infections ralentissant ces derniers jours au sein de la population, le gouvernement espère qu'il en sera effectivement de même pour les classes d'âge les plus basses avant de retrouver les salles de cours ce 11 janvier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Depuis 2016, le programme "one2one" propose de doter d'une tablette chaque élève de lycée. Plus qu'utile cette semaine notamment, alors que tous les scolaires sont à nouveau invités à suivre les cours depuis la maison.
E-Learning from home. Teenage boy studying from home
Si l'espoir de voir la fin de la pandémie approcher avec le début de la vaccination, ses effets devraient se faire sentir sur le long terme, notamment auprès des jeunes générations. Explications avec Louis Chauvel, professeur de sociologie à l'Uni.
asdf
Alors que les écoles resteront fermées à la rentrée de janvier, le virus continuait de se propager sur les bancs de l'école quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Entre le 14 décembre et le 20 décembre, pas moins de 640 cas ont été recensés, dont 64 enseignants.
Bildungsminister Claude Meisch (DP) hat am Donnerstag seinen Covid-Bericht zur Infektionslage seit der Rentrée aus den Schulen vorgestellt und sieht momentan keine Notwendigkeit für die Einführung eines A/B-Modells in den höheren Klassen. Aber das Stufenmodell wird angepasst.
Avec plus de 370 contaminations entre le 17 et le 23 octobre, les cas en milieu scolaire sont en forte augmentation. Par contre, aucune nouvelle chaîne d'infections n'a été constatée selon le ministère de l'Education.
26.10.2020, Nordrhein-Westfalen, Gütersloh: Ein Schulranzen steht auf dem Boden in einem Klassenraum in der Freiherr-vom-Stein-Realschule in Gütersloh. Ein wichtiges Element in den Hygienekonzepten der Schulen zum Schutz vor Corona ist das intensive Lüften der Klassenräume. Viele Schüler und Eltern fürchten, dass es in den kommenden Wochen und Monaten in den Klassenräumen kalt werden könnte. Alle 20 Minuten Stoßlüften lautet die Vorgabe vom Schulministerium. Eine Maßnahme, die dafür sorgen soll, dass die Aerosol-Konzentration und damit das Corona-Risiko nicht zu stark ansteigen. Foto: Guido Kirchner/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La reprise des cours, le 15 septembre, ne sera pas seulement exceptionnelle du fait des aménagements liés au covid, elle le sera aussi par le nombre record d'élèves accueillis: 91.048 jeunes attendus. Mais ce n'est pas tout...
(FILES) In this file photo taken on September 4, 2017 Pupils arrive at a primary school on the first day of the new school year, in La Rochelle, western France. - French President Emmanuel Macron said during a televised speech on June 14, 2020 that all French schools, except high schools, would fully reopen from June 22, a move that will allow more parents to return to work and give students at least a few days with their teachers before the summer break. (Photo by XAVIER LEOTY / AFP)