Changer d'édition

Lundi 11 mai, le jour d'après...

  • En avant, masques !
  • Entrez, c'est (r)ouvert...
  • Eh bien, courez maintenant...
  • La culture au compte-goutte
  • Comme un parfum de rentrée
  • En avant, masques ! 1/5
  • Entrez, c'est (r)ouvert... 2/5
  • Eh bien, courez maintenant... 3/5
  • La culture au compte-goutte 4/5
  • Comme un parfum de rentrée 5/5

Lundi 11 mai, le jour d'après...

Lundi 11 mai, le jour d'après...

Lundi 11 mai, le jour d'après...


par Patrick JACQUEMOT/ 09.05.2020

AFP

Le Luxembourg s'apprête à sortir du confinement. Un drôle de réveil après deux mois d'un quasi-sommeil agité par le cauchemar du covid-19 et sa centaine de morts dans le pays. Lundi, place à un saut dans l'inconnu, vers «une nouvelle normalité» où tout a été bousculé.

Le 17 mars dernier, à la tribune de la Chambre, le Premier ministre Xavier Bettel plaçait le pays en état d'urgence. Economie à l'arrêt, enseignement stoppé net, boutiques fermées : un mauvais rêve qui aura duré. Si ce 11 mai, la vie va reprendre un peu de son cours, ce lundi reste extraordinaire. Certes, un nouveau (et large) pan du confinement va se relever, mais pour laisser entrevoir quel Luxembourg? Petit tour d'horizon. 

1

En avant, masques !
Copier le lien

Une nouvelle vie... sans visage. Voilà à quoi va ressembler ce nouveau départ. Masques pour tout le monde à l'heure où l'épidémie a déjà fait plus de 100 morts au Grand-Duché. Pas question de badiner avec ce qui n'était qu'un accessoire bien peu utile il y a peu encore. Le gouvernement n'a pas lésiné sur les distributions: aux habitants du pays (la deuxième vague est en cours), aux artisans et à leurs employés ensuite, aux écoliers bientôt

Même les frontaliers, justement à compter de ce 11 mai, auront droit à retrouver leur place avec 50 masques offerts par l'Etat luxembourgeois.

Plus de débat sur l'utilité du masque; il faut le porter. D'abord dans les transports en commun. Les passagers surpris dans un tram, un bus ou dans le train sans protection devant la bouche risquent une amende de 145€ (et une infection!). La police sera intraitable sur le sujet, a prévenu le ministre de la Sécurité intérieure François Bausch.


Ein Stück Alltag: Die Zeitungslektüre während der Zugfahrt. Jetzt mit Maske.
La nouvelle bonne conduite dans les transports en commun
Bus, trams et trains reprennent peu à peu leur vitesse de croisière au fur et à mesure du passage des étapes de déconfinement. Il reste désormais aux usagers à apprivoiser les nouveaux codes de bonne pratique.

Porter aussi le masque en entrant dans un commerce, autre obligation stricte. Sans oublier de l'avoir dans la rue, au bureau, sur les chantiers quand la distanciation de deux mètres ne peut être tenue avec un passant, un collègue, etc. Ouf, pour la beauté de l'objet (donc de nos visages) où l'importance d'un sourire visible, certains ont pensé à le customiser.

2

Entrez, c'est (r)ouvert...
Copier le lien

Photo : Anouk Antony

Après le secteur de la construction le 20 avril dernier, ce 11 mai marque la réouverture des commerces. Toutes les enseignes, boutiques et magasins qui n'avaient pas été déclarés comme essentiels à la bonne marche du pays au lancement du confinement peuvent donc relever le rideau. Même les showrooms automobiles peuvent accueillir maintenant des acheteurs potentiels.

Une grande exception toutefois : bars et restaurants resteront clos. Le secteur tire la langue, tremble pour ses emplois, et gronde. Mais l'Etat reste ferme, rien à attendre d'ici juin. Alors, entre à emporter, livraison, bons de soutien, l'Horesca se réorganise pour sauver quelques miettes.

Pour les autres (coiffeurs, marchands de vêtements ou de meubles, spécialistes en électroménager, opérateurs téléphoniques, salons de beauté, etc), la réouverture s'accompagnera d'un ouf de soulagement. Même si la crise sanitaire impose aux commerces et à leurs personnels de nouvelles règles de conduite et de comportement à l'égard des clients. Gel hydroalcoolique, masques, marquage au sol, prise de rendez-vous de rigueur avant se faire couper les cheveux, interdiction de toucher aux produits ou de s'appuyer aux vitrines : il faudra s'y faire...

3

Eh bien, courez maintenant...
Copier le lien

Pas étonnant que vous ayez des fourmis dans les jambes après six semaines de confinement. Mais pour la séance de fitness, le match de rugby ou de foot avec les copains ou les longueurs dans le grand bassin, il faudra encore patienter. Ainsi, clubs de remise en forme, piscines et autres vestiaires restent bouclés à triple tour. Et pour l'heure, il est dit que ces équipements seront possiblement au repos forcé jusqu'au 1er juillet...

Par contre, le ministre des Sports, Dan Kersch, a listé 32 disciplines de plein air accessibles à tous et toutes. Grosso modo, les nouvelles consignes sportives sont : éviter les regroupements, rester à bonne distance, ne pas partager les agrès, pas de contact entre pratiquants et tout ira bien. 

4

La culture au compte-goutte
Copier le lien

Photo : Guy Jallay

Pas encore question d'assister à un concert, applaudir une pièce ou visionner un film dans une salle obscure. Salles de spectacle, théâtres, cinémas et plus largement les espaces culturels clos restent fermés tant que le risque de contagion menace. Tout juste pourra-t-on s'offrir une séance au Festival de drive-in à Echternach pour une projection (confinée dans sa voiture!).


Schueberfouer - leschte Fouerweekend, Foto Lex Kleren
La Schueberfouer entame une autre page de son histoire
Une fois n'est pas coutume depuis près de sept siècles, ce n'est pas une guerre qui stoppe la grande foire luxembourgeoise, mais un virus. Steve Kayser, historien et spécialiste des arts forains, raconte les crises passées et l'impact de celle-ci sur les forains.

Si de nombreuses animations du printemps et de l'été sont d'ores et déjà déprogrammées, la Schueberfouer a, elle aussi, fait les frais du covid-19. Pas de manèges cet été au Glacis. 

Des musées, des livres, des librairies

Pour retrouver le goût à la culture, à compter de ce 11 mai, il sera possible d'aller au musée. Ils ont la liberté de reprendre leurs expositions. Le Musée national d'histoire et d'art ou le Dräi Eechelen ont, par exemple, choisi d'accueillir le public dès le mardi 12 mai. Toujours sous réserve d'accueillir le public dans des conditions assurant sa sécurité, les bibliothèques, la nouvelle Bibliothèque nationale, le Centre national de littérature et de l’audiovisuel ou les Archives nationales rouvrent aussi leurs rayonnages au public ce 11 mai.

Et pour ceux qui auraient pris goût au virtuel, la BnL propose l’accès, via sa plateforme, à 776 audiobooks et 144.000 ebooks. Mais l'on ne saurait trop vous conseiller d'aller maintenant piocher vos lectures en librairies; elles ont retrouvé le droit de fonctionner.

5

Comme un parfum de rentrée
Copier le lien

Photo : Guy Wolff

Après les terminales le 4 mai dernier, les élèves de l'enseignement secondaire, en formation professionnelle ou du brevet de technicien supérieur (BTS) sont attendus en cours lundi 11 mai. Mais le prochain temps fort de cette année scolaire bouleversée est attendu le 25 mai. Date annoncée pour la "rentrée" des enfants du fondamental.

Ce retour à l'école n'a pas manqué de soulever de nombreuses interrogations et débats. En témoigne le succès de plusieurs pétitions réclamant un report des cours jusqu'en septembre. Mais ni le ministre de l'Education Claude Meisch, ni le gouvernement, ni les députés n'ont reculé. Estimant que l'enseignement à distance avait fait ses preuves, mais qu'il était temps de retrouver les leçons face à l'enseignant ou de réviser une dernière fois avant les examens. 


Primärschule Cycle 4 in Lallingen Esch Alzette. Foto: Guy Wolff
Tout cela pour 16 jours de classe...
Claude Meisch a présenté la nouvelle organisation de l'enseignement fondamental, valable à compter du 25 mai. Les 6.000 écoliers seront séparés en groupes, avec cours obligatoire de 8h à 13h et un encadrement facultatif l'après-midi.

Bonne nouvelle : pas question de reculer la date des congés d'été. Vivement le 16 juillet donc. Même s'il est loin d'être certain que, d'ici là, on puisse trouver une destination en dehors du Luxembourg pour passer de bonnes vacances...


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

2% de la population a été en contact avec le virus
C'est là un des premiers résultats de l'étude CON-VINCE lancée à l'échelle nationale. Sur les 1.800 personnes participant à ces mesures, seules 5 ont été détectées positives au covid-19. Soit «un faible taux d'infection», selon les scientifiques.
A man jogs past a giant mask and eye display stuck to a tree in Melbourne on May 8, 2020, as Australia's government unveiled a three-stage plan to get the economy back to a new "COVID-safe" normal by the end of July. - The first stage of the plan will allow groups of up to 10 people to gather in cafes and restaurants, for weddings and to take part in outdoor sports. (Photo by William WEST / AFP)
«Il faut la jouer David avec Goliath»
Tout juste nommé à la présidence du Conseil supérieur pour un développement durable, Romain Poulles propose déjà d'apporter une touche de durabilité dans les mesures de sortie de crise.
ITV Romain Poulles Windhof / Solarwind / Progroup, Foto Lex Kleren
118 TER quotidiens pour les frontaliers lorrains
Avec la reprise des activités, la SNCF va commencer à remettre plus de liaisons en circulation entre France et Grand-Duché à compter du 11 mai. Il faudra juste s'habituer aux nouvelles conditions de voyage.
Desk, Zug, Bahnhof, CFL, Öffentlicher Transport, TER, Streik, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Tout cela pour 16 jours de classe...
Claude Meisch a présenté la nouvelle organisation de l'enseignement fondamental, valable à compter du 25 mai. Les 6.000 écoliers seront séparés en groupes, avec cours obligatoire de 8h à 13h et un encadrement facultatif l'après-midi.
Primärschule Cycle 4 in Lallingen Esch Alzette. Foto: Guy Wolff
La voix des jeunes artisans au milieu du déconfinement
Alexa Ballmann sera une des trois femmes à participer au comité chargé par le gouvernement de veiller à ce que le déconfinement se déroule au mieux pour les professionnels. Et la présidente de Jonk Handwierk n'entend pas rester muette.
Wirtschaft, Itv Alexa Ballmann, Prasidentin der Jonk Handwierker, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort