Changer d'édition

Lex Delles élu président du DP
Luxembourg 8 min. 12.06.2022 Cet article est archivé
Congrès du parti libéral

Lex Delles élu président du DP

La nouvelle direction du PD : le président Lex Delles (au pupitre), la secrétaire générale Carole Hartmann (2e à partir de la droite), les trois vice-présidents Marc Hansen (1er à partir de la droite), Max Hahn (3e à partir de la gauche) et Claude Lamberty (2e à partir de la gauche) et la trésorière Myriam Feyder (1ère à partir de la gauche).
Congrès du parti libéral

Lex Delles élu président du DP

La nouvelle direction du PD : le président Lex Delles (au pupitre), la secrétaire générale Carole Hartmann (2e à partir de la droite), les trois vice-présidents Marc Hansen (1er à partir de la droite), Max Hahn (3e à partir de la gauche) et Claude Lamberty (2e à partir de la gauche) et la trésorière Myriam Feyder (1ère à partir de la gauche).
Photo: Laurent Blum
Luxembourg 8 min. 12.06.2022 Cet article est archivé
Congrès du parti libéral

Lex Delles élu président du DP

Michèle GANTENBEIN
Michèle GANTENBEIN
Le ministre des Classes moyennes et du Tourisme Lex Delles succède à la ministre de la Famille Corinne Cahen à la tête du DP.

La joie de pouvoir enfin se serrer la main après deux ans de pandémie, de s'asseoir ensemble sans souci, de se regarder dans les yeux et d'échanger était grande lorsque les libéraux se sont réunis en congrès dimanche au Centre Atert à Bertrange. Le point principal du congrès était l'élection d'une nouvelle direction du parti, avec laquelle le DP entamera la super année électorale 2023.


Lex Delles candidat à la présidence du DP
L'actuel ministre des Classes moyennes et du Tourisme a annoncé sa candidature ce mercredi sur les réseaux sociaux.

Les événements en présentiel sont particulièrement importants pour les élus politiques, car ils leur permettent de sentir la foule, de véhiculer des émotions, de se sentir exaltés et d'être applaudis. 

Mais le DP mise aussi sur les médias numériques. Beaucoup d'énergie a été investie dans la numérisation «pour que notre travail et notre politique parviennent plus rapidement à nos membres», explique le secrétaire général Claude Lamberty. Le parti mise sur la participation et a mis en place la plateforme de participation Future Lab. Deux ateliers ont déjà été mis en place : les médias sociaux et le logement. 

Dimanche, le DP s'est avant tout mis en avant. Les orateurs ont donné beaucoup d'espace au parti, ont mis en exergue ses réalisations, les valeurs libérales et la grandeur du DP. Surtout, le congrès était aussi l'occasion d'élire un nouveau président, qui succède à Corinne Cahen, qui ne souhaitait pas se porter candidate pour un nouveau mandat. C'est Lex Delles, actuel ministre des Classes moyennes et du Tourisme, qui a été élu à une très large majorité pour reprendre la direction du parti (voir ci-dessous).

Reconnaître le problème du logement comme une crise

Seul le président des Jeunes Démocrates, Michael Agostini, a surtout insisté sur le problème de la crise du logement et a demandé au gouvernement de réformer l'impôt foncier avant la fin de la législature, d'introduire une taxe spéculative sur les terrains à bâtir en friche ainsi qu'une taxe nationale sur les logements vacants. «Le temps presse. Il ne doit plus y avoir d'excuses», a-t-il déclaré, réclamant pour l'avenir un super-ministère (Logement, Intérieur et Environnement). 

L'idée du JDL n'est pas nouvelle. Un tel super-ministère avait déjà été envisagé avant les élections de 2018 par le ministre libéral du Logement de l'époque, Marc Hansen, mais n'avait pas été mis en œuvre après les élections. 

Nous avons besoin d'un système de santé moderne et performant, qui s'engage pour le bien-être des patients. L'idéologie seule ne nous fera certainement pas avancer dans cette affaire.

Gilles Baum, chef de groupe

Coup de gueule contre le LSAP et le CSV 

Ceux qui ont assisté au congrès ce dimanche ont pu constater que les libéraux ont une grande confiance en eux et - du moins pour le moment - un faible besoin de faire de l'ombre aux autres partis. Seul le chef de groupe Gilles Baum semblait avoir envie de faire campagne et s'est lancé dans une légère pique contre son partenaire de coalition, le LSAP, en déclarant : «Nous avons besoin d'un système de santé moderne et performant, qui s'engage à servir le bien-être des patients. L'idéologie seule ne nous fera certainement pas avancer dans cette affaire». 

Et même le principal parti d'opposition semble pour l'instant laisser le DP de marbre. «Nous n'avons pas besoin d'un nouveau logo», a déclaré malicieusement le ministre des Classes moyennes et du Tourisme Lex Delles en direction du CSV, qui a tenu son congrès la veille et s'est donné une nouvelle identité pour lancer sa campagne électorale. 

Standing ovation pour Corinne Cahen 

L'un des moments forts du congrès a été le discours de la présidente sortante du parti, Corinne Cahen, qui a été saluée par une standing ovation. Elle a fait une rétrospective de sept années de politique au sein du DP. «Nous avons renforcé les familles et la classe moyenne. Nous avons assaini les finances publiques, rendu les transports publics plus attractifs. Nous avons posé les jalons d'un Luxembourg durable et climatiquement neutre. La liste de ce que nous avons réalisé ensemble est longue», a-t-elle déclaré lors de son dernier discours en tant que présidente du parti.

Ce fut un immense honneur d'être votre présidente.

Corinne Cahen, ex-présidente du DP

«Ces sept années ont été très belles, intenses et instructives. Ce fut un immense honneur pour moi d'être votre présidente»

Corinne Cahen a reçu des éloges de toutes parts pour son travail, et les mots du Premier ministre Xavier Bettel lui ont sans doute particulièrement plu. Il l'a qualifiée de «tigresse», toujours prête à se battre, pas toujours diplomate, mais dotée d'une nature empathique et de la volonté de tout donner «pour que les gens et le pays aillent mieux». 

Xavier Bettel a rappelé la «période difficile» où Corinne Cahen avait dû affronter des critiques pour sa gestion de la crise du Covid dans les maisons de retraite et de soins «et s'était retrouvée toute seule». «Ce n'était pas facile», a déclaré Bettel, «mais tu savais que tu pouvais toujours compter sur nous. Et tu vois qu'aujourd'hui encore, les citoyens sont derrière toi». 

Quant à son successeur, Lex Delles, Corinne Cahen l'a qualifié d'engagé et de performant, «un excellent leader et joueur d'équipe, qui sait écouter et connaît les préoccupations et les attentes des gens». Les délégués ont dû penser la même chose. 98,95% lui ont donné leur voix, dans l'espoir d'une super année électorale victorieuse en 2023. 

La voie vers une société climatiquement neutre est tracée. Nous sommes prêts à poursuivre résolument sur cette voie, à identifier les opportunités et à les saisir.

Lex Delles, nouveau président du DP

Protection du climat, justice sociale, croissance

Les thèmes centraux de la campagne électorale seront la protection du climat, la justice sociale et la croissance économique, associés à la question de savoir comment les concilier. «Je suis convaincu que nous sommes le parti qui peut fournir les meilleures réponses», a déclaré Lex Delles. Selon lui, la volonté de passer à des alternatives respectueuses du climat est très forte dans l'économie. «La voie vers une société climatiquement neutre est tracée. Nous sommes prêts à poursuivre résolument sur cette voie, à reconnaître les opportunités et à les saisir».

Le Premier ministre Xavier Bettel s'est quant à lui focalisé sur la pandémie et a défendu la gestion politique de la crise sanitaire de son gouvernement. «Quand je vois comment la crise a été gérée à l'étranger, nous n'avons de leçons à recevoir de personne». Il a aussi défendu l'accord tripartite et les mesures d'allègement des charges des ménages et des entreprises. «Le dialogue social n'est pas toujours facile, mais ensemble, nous avons réussi à prendre nos responsabilités dans une période difficile». 

Solidarité avec l'Ukraine

Nous avons également pris nos responsabilités dans le cadre de la guerre en Ukraine, a déclaré le Premier ministre, faisant référence à la solidarité du Luxembourg avec l'Ukraine et les réfugiés ukrainiens. En ce qui concerne les armes lourdes livrées, Xavier Bettel a réaffirmé sa position selon laquelle «tous les moyens doivent être mis à la disposition de l'Ukraine pour que le pays puisse se défendre» et que le Luxembourg fait également tout ce qu'il peut pour soutenir l'Ukraine dans la procédure d'adhésion à l'UE. 

Xavier Bettel a annoncé qu'il répondrait à l'invitation du président ukrainien Volodymyr Zelensky et qu'il se rendrait à Kiev en juin. 

 L'eurodéputé Charles Goerens a profité de son temps de parole pour exprimer sa colère à l'égard des pays de l'UE comme la Hongrie et la Pologne, qui font vaciller la solidarité au sein de l'UE. «Il faut en finir avec cette fichue unanimité et avec le fait de faire plaisir au tout dernier maître-chanteur», a-t-il déclaré. «Il faut que cela cesse». 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Mercredi, le DP a été le premier parti à mettre fin au « dry january » et à inviter au pot du Nouvel An. C'est sous le slogan "no bei dir" que les libéraux entament cette année de super élections.
IPO,Neujahrsreception DP,Neujahrsempfang DP De Patt2023.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
En marge d'un déjeuner presse ce mercredi, Xavier Bettel dit ne pas écarter la possibilité de se représenter lors des prochaines élections législatives. C'est ce que souhaiterait Lex Delles, candidat à la présidence du DP.
18.05.2022 Regierung " blo Rout Gréng " lädt zu Tradition ein :  Essen mit Mitgliedern ( Journalisten ) der Presse auf dem Märtchen (  Mäertchen ) Luxemburg , Gericht : Fisch Fësch oder Sonstiges , hier : Xavier Bettel , Foto: Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Si les libéraux ont condamné les fautes de l'eurodéputée, sanctionnée pour harcèlement moral, la gestion de cette crise porte un coup à la crédibilité du parti. D'autant que d'autres membres se sont retrouvés sous le feu des critiques ces derniers mois.
EP plenary session - EU measures to mitigate social and economic impact of Covid-19 Council and Commission statements