Changer d'édition

Les visites limitées dans tous les hôpitaux
Luxembourg 2 min. 29.10.2020

Les visites limitées dans tous les hôpitaux

Le Centre hospitalier du Nord d'Ettelbrück a lui aussi restreint les autorisations de visite.

Les visites limitées dans tous les hôpitaux

Le Centre hospitalier du Nord d'Ettelbrück a lui aussi restreint les autorisations de visite.
Photo : Nico Muller
Luxembourg 2 min. 29.10.2020

Les visites limitées dans tous les hôpitaux

Plus aucun centre hospitalier luxembourgeois n'autorise les visites libres. Cela afin de limiter les risques d'infection au covid-19 des patients comme des personnels soignants.

Décision immédiate : le Centre Hospitalier de Luxembourg a décidé de suspendre toute visite aux patients hospitalisés, à partir de ce jeudi. Une décision que la direction du CHL qualifie de «difficile» mais nécessaire pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

La restriction souffrira cependant quelques restrictions. Ainsi, à titre exceptionnel, restent autorisées les visites notamment pour la maternité, la Kannerklinik et certains patients gravement malades. Dans la maternité, après l'accouchement, seule la présence du père sera tolérée, tandis qu'à la Kannerklinik, un seul des deux parents peut accompagner l'enfant hospitalisé. 


A researcher from the University of Liege analyses virological saliva samples for Covid-19 detection at the University of Liege, on October 14, 2020. - These tests, developed by the students of Liege university, have been used sucessfully by the University hospital. The purpose of this test, for which the patient collects their own sample, aims at decongesting testing centres. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Le covid à l'origine de 74 cas de maladies professionnelles
Et logiquement, ce sont les personnels de santé qui payent le plus lourd tribut à l'infection virale au covid-19 dans l'exercice de leur activité.

A l'hôpital Robert Schuman (où un foyer d'infection avait été détecté voici quelques jours), on a aussi pris les mesures d'interdiction de visites à compter de ce 29 octobre. Et cela pour les trois établissements du groupe hospitalier: l'hôpital du Kirchberg, la Fondation Hôpitaux rue d'Anvers et la clinique Sainte-Marie.

De son côté, le Centre hospitalier Emile-Mayrisch a annoncé, ce jeudi, suspendre les visites sur ses trois sites d'Esch-sur-Alzette, Niederkorn et Dudelange à partir du vendredi 30 octobre. Là aussi, des exceptions ont été établies. Elles concernent notamment les visites de patients en zone verte (non-covid).

Ainsi, les parents pourront aller au chevet de leur enfant. Idem pour les partenaires soutenant une future maman pendant l'accouchement. En maternité, les conjoints auront un droit de passage d'une heure par jour. Et, sur accord du médecin, il sera possible pour les proches d'approcher un patient en phase critique ou en fin de vie.

En milieu d'après-midi, le Centre hospitalier du Nord a fait savoir qu'à son tour il entendait limiter les passages dans ses services. A compter du 30 octobre, les accompagnements seront aussi interdits. Les exceptions individuelles pourront concerner des parents ou proches souhaitant accéder à la maternité, aux soins palliatifs ou saluer les personnes en fin de vie.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Si vous avez une solution miracle...»
Lassée des critiques, la ministre de la Santé a refait un point sur les dispositifs devant atténuer la flambée des contaminations. «Des mesures très restrictives», admet Paulette Lenert.
Politik, Paulette Lenert pressekonferenz, Neue Covid-Massnahmen in der Gesundheitskommission, Covid-19, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le covid remet la pression sur l'hôpital
Avec des chiffres en progression préoccupante, l'épidémie de covid-19 vient à nouveau bouleverser les prises en charge hospitalières. Jusqu'à présent les services font face.
A patient infected with COVID-19 is transferred back to intensive care from an especially created Post Resuscitation Unit (Unité Post Réanimation Respiratoire) after his condition went worse on April 17, 2020 at the Emile Muller hospital in Mulhouse, eastern France, as France is on the 32nd day of a strict lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)