Changer d'édition

Les Verts: «Le tram est une de nos priorités absolues»
Luxembourg 2 min. 14.03.2012

Les Verts: «Le tram est une de nos priorités absolues»

Sam Tanson: «On ne peut pas dire sérieusement que l'accord de coalition manque de vision pour la Ville»

Les Verts: «Le tram est une de nos priorités absolues»

Sam Tanson: «On ne peut pas dire sérieusement que l'accord de coalition manque de vision pour la Ville»
Photo: Maurice Fick
Luxembourg 2 min. 14.03.2012

Les Verts: «Le tram est une de nos priorités absolues»

«Nous voulons le tram pour la Ville, c'est clair et net !», lance Sam Tanson. En réaction aux «fausses affirmations» de l'opposition, Déi Gréng a détaillé lundi à l'hôtel de ville ses ambitions fixées dans l'accord de coalition: avec le DP, ils taxeront les logements vides, créeront «autant de logements que possible» et proposeront rapidement un service de car-sharing.

«Nous voulons le tram pour la Ville, c'est clair et net!», lance Sam Tanson. En réaction aux «fausses affirmations » de l'opposition, Déi Gréng a détaillé lundi à l'hôtel de ville ses ambitions fixées dans l'accord de coalition: avec le DP, ils taxeront les logements vides, créeront «autant de logements que possible» et proposeront rapidement un service de car-sharing.

«On ne peut pas dire sérieusement que l'accord de coalition manque de vision pour la Ville», rétorque posément Sam Tanson. La future leader des Verts dans la capitale (elle ne sera assermentée que la semaine prochaine) est montée au créneau lundi pour défendre un accord qui «met sans ambiguïté aucune» l'accent sur un développement durable de la Ville, la promotion de la mobilité douce, le logement à prix abordable et un encadrement qualitatif des enfants.

Partenaires de coalition du DP au sein du conseil communal de Luxembourg, les Verts «ont toujours été pour le tram», souligne Sam Tanson qui «rit» du reproche du socialiste Marc Angel, de ne pas voir apparaître dans l'accord d'affirmation claire à ce sujet. Elle souhaite, en revanche, qu'il «formule sa demande avec la même énergie en direction du gouvernement» où siège une coalition CSV-LSAP. Car sans l'Etat, qui doit financer 75% du projet, la Ville ne pourra pas faire rouler de tram.

Taxes sur les logements vides ou utilisés comme bureaux

Quant au logement, «nous devons voir comment créer autant de mesures parallèles que possible pour faire diminuer la pression foncière», explique Françoise Folmer. Les Verts se sont mis d'accord avec le DP pour «instaurer, vu les faiblesses laissées par les textes législatifs, des taxes sur les logements vides ou utilisés comme bureaux», assure Sam Tanson.

Elle tient aussi à mettre les points sur les «i» quant au Ban de Gasperich régulièrement décrit comme un énorme projet de centre commercial. «Ce ne sera rien d'autre qu'un nouveau quartier sur le territoire de la Ville: pas moins de 1.000 logements de 107 m2 en moyenne y seront construits» et «ce sera le premier projet au niveau national à respecter les 10% de logements sociaux, c'est-à-dire 20% moins chers», explique Sam Tanson. Avant de rappeler que les Verts n'étaient pas aux affaires en 2004 lorsque le projet de centre commercial avait été voté.

Les cyclistes représenteraient 10% de la circulation à l'horizon 2017

Côté mobilité, thématique la plus porteuse pour les Verts depuis qu'ils sont dans la majorité, la «percée de la mobilité douce se poursuivra» entre 2012 et 2017: «Notre but c'est qu'en fin de mandat la quote-part des cyclistes dans la circulation passe à 10%», résume Françoise Folmer. Avant d'expliquer qu'un «concept général pour piétons » verra le jour qui prévoit, entre autres, d'harmoniser les feux verts pour donner la priorité aux marcheurs.

Le projet de car-sharing doit «entrer le plus vite possible dans sa phase de réalisation», écrivent les Verts. Ce système devrait permettre «à nombre de ménages de se passer d'une 2e ou 3e voiture, voire de ne pas en acquérir du tout» est persuadée Françoise Folmer.


Sur le même sujet

Les Verts préparent l'avenir du vélo à Luxembourg
La section locale des Verts à Luxembourg Ville profite de l'arrivée du tram dans les rues pour rappeler l'importance du vélo au sein de la ville. Ils proposent plusieurs initiatives visant à améliorer la mobilité à bicyclette, et fustigent la stagnation des projets en cours.
Selon Déi Gréng, la ville de Luxembourg comptait seulement 1% de cyclistes en 2005, contre 6% aujourd'hui.