Changer d'édition

Les ventes se stabilisent malgré les délais de livraison
Luxembourg 2 min. 08.07.2022
Nouvelles immatriculations

Les ventes se stabilisent malgré les délais de livraison

Les délais de livraison peuvent être radicalement différents d'une marque à l'autre.
Nouvelles immatriculations

Les ventes se stabilisent malgré les délais de livraison

Les délais de livraison peuvent être radicalement différents d'une marque à l'autre.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 08.07.2022
Nouvelles immatriculations

Les ventes se stabilisent malgré les délais de livraison

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Si les ventes de véhicules restent stables au premier semestre 2022, les immatriculations sont en baisse. Les véhicules essence et diesel continuent d'être préférés à l'électrique.

L'horizon ne semble toujours pas s'éclaircir pour le secteur de l'automobile. Dévoilé ce jeudi par la House of Automobile, le bilan semestriel de la branche ne dénote pas comparé aux précédents: le nombre d'immatriculations enregistrées au Grand-Duché connait une nouvelle baisse.


13.04.2022 Interview Tom Oberweis , Präsident Chambre des métiers , Luxemburger Handwerk  , Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
«Nous n'avons jamais connu une telle situation»
Malgré la crise permanente, le nombre d'entreprises artisanales augmente, mais Tom Oberweis estime que le véritable défi est encore à venir.

Par rapport aux chiffres de l'année précédente, les immatriculations sont en chute de 13,7%. Si l'on se penche sur les statistiques de l'année 2019, la baisse se chiffre même à 30%. Pourtant, rien à voir avec le nombre de ventes de véhicules, qui reste stable. «Le portefeuille des commandes des concessionnaires atteint un niveau largement supérieur à celui de l'année 2021», note même le regroupement des trois associations et fédérations représentantes du secteur.

S'il ne se situe pas au niveau de la demande, le recul des nouvelles immatriculations est bel et bien causé par les défauts de livraison. Une difficulté désormais bien connue du marché de l'automobile européen, qui doit composer quotidiennement avec cette nouvelle réalité depuis la crise sanitaire. Un problème plus ou moins amplifié selon les marques, note la House of Automobile, qui se réjouit tout de même que «les clients ne se laissent de toute évidence pas décourager par cette situation».

L'électrique reste timide

Dans le détail, le mix des motorisations n'a, pour sa part, pas radicalement évolué. Ainsi, les véhicules essence et diesel, s'ils ont continué leur baisse, restent tout de même loin devant leurs homologues électriques, puisqu'ils représentent 58,8% des immatriculations enregistrées lors des six premiers mois de l'année.


«L'évolution ira-t-elle assez vite?»
Au lendemain de l'adoption par le Parlement européen de l'interdiction de vente de voitures thermiques à partir de 2035, Gerry Wagner, porte-parole de House of Automobile, s'interroge sur la faisabilité de la mesure.

«Les voitures purement électriques continuent leur ascension pour arriver à 14,7% de toutes les immatriculations», souligne tout de même la House of Automobile. En deux ans, la part des véhicules électriques dans les nouvelles immatriculations enregistrées dans le pays est ainsi passée de 5,5% à 14,7%.

Au premier semestre 2022, cette augmentation est majoritairement due aux entreprises. En effet, deux tiers des immatriculations électriques sont des voitures de société, tandis qu'il y a quelques jours, l'Etat luxembourgeois a annoncé de nouvelles aides visant à pousser les entreprises du pays vers l'électromobilité.


Les véhicules électriques moins plébiscités qu'ailleurs
Les Luxembourgeois plébiscitent moins les véhicules électriques et hybrides que dans les pays voisins.

De leur côté, les immatriculations de véhicules hybrides ont chuté. Une première depuis l'introduction de cette technologie sur le marché luxembourgeois, indique le regroupement, qui ne chiffre pas cette baisse. Elle l'explique cependant par «l'abolition des subventions étatiques pour ces motorisations».

Par ailleurs, la House of Automobile a mis en avant une dernière tendance, celle de la baisse des immatriculations des voitures privées. Lors des six premiers mois 2022, elles ont baissé de près de 5.000 unités.

Alors que les problématiques d'approvisionnement sont loin d'être réglées, il reste «prématuré de vouloir interpréter des tendances futures basées sur ces chiffres», conclut House of Automobile.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour la « House of Automobile », les mesures de prolongation des primes électriques et hybrides ne vont pas assez loin. La confédération appelle à une revalorisation des aides.
13.01.2022, Niedersachsen, Hannover: Ein Tesla lädt an einer Ladesäule für Elektroautos an der Uni Hannover. (zu dpa «Mehr E-Ladepunkte in Niedersachsen - Große Lücken auf dem Land») Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Elles sont en chute libre dans toute l'Europe et le Luxembourg n'échappe pas à la tendance. Les immatriculations de véhicules neufs ont baissé de 25% en octobre par rapport aux chiffres 2020 qui n'étaient déjà pas bien hauts.
Leasing, Car
En lançant mercredi l'initiative «Stroum beweegt», les ministères de l'Energie, de l'Environnement et de la Mobilité entendent accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à l'électromobibilité. Que celle-ci concerne les véhicules particuliers, mais aussi les transports en commun.
Illustration, Mobilität, E-Auto, elektro Auto, aufladen, Aufladestationen auf dem Glaçis Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony