Changer d'édition

Les ventes publiques sans effet sur les prix de l'immobilier
Luxembourg 17.09.2019

Les ventes publiques sans effet sur les prix de l'immobilier

Pour Taina Bofferding, les transactions illégales de biens immobiliers communaux ne contribueraient pas à enrayer la flambée des prix de l'immobilier

Les ventes publiques sans effet sur les prix de l'immobilier

Pour Taina Bofferding, les transactions illégales de biens immobiliers communaux ne contribueraient pas à enrayer la flambée des prix de l'immobilier
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 17.09.2019

Les ventes publiques sans effet sur les prix de l'immobilier

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Pour la ministre de l'Intérieur, Taina Bofferding (LSAP), quand bien même des collectivités publiques se livreraient à des transactions immobilières commerciales contraires à la loi, celles-ci ne contribueraient pas à enrayer la flambée des prix.

La flambée des prix de l'immobilier au Luxembourg «n'est pas jugulée par les ventes légalement non-admises de biens immobiliers communaux», affirme Taina Bofferding dans une réponse à une question parlementaire posée par Diane Adehm (CSV).

La ministre de l'Intérieur révèle par ailleurs qu'«aucune étude ne recense ces ventes», un fait aisément compréhensible vu leur caractère non conforme à la loi.  

 La recherche du profit ne peut pas être le but de l'action publique communale.  

La ministre LSAP se dit «opposée aux transactions immobilières par lesquelles les communes réalisent des bénéfices.» Selon elle, «la seule dérogation à ce principe doit correspondre à un besoin d'intérêt général, en cas de carence de l'initiative privée.»

Agissant dans l'intérêt général, il est, aux dires de la Ministre, «inconcevable que les communes réalisent des bénéfices par ce biais, car la recherche du profit ne peut pas être le but de l'action publique communale.» Elle conseille donc aux communes de «vendre au prix de revient les terrains dans le but de réaliser des logements.»


Lokales, maisons témois auf der Baustelle Elmen in Olm, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Des idées pour construire plus de logements
La SNHBM et le Fonds du logement construisent des logements abordables pour ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter sur le marché traditionnel. Leurs deux responsables savent comment l'État pourrait acquérir des terrains à bâtir et construire davantage.

Dans sa réponse parlementaire, Taina Bofferding distingue «les transactions immobilières dans le but de créer des terrains à construire», et celles «effectuées dans le cadre de la gestion du patrimoine immobilier communal.»

Dans ce dernier cas, elle précise que «les communes réalisent leurs ventes immobilières à la valeur réelle du bien» et ajoute que «la cession à un prix inférieur n'est admise que lorsqu'elle se justifie par des motifs d'intérêt général.»


Sur le même sujet

Le locatif social se bâtira sur une nouvelle loi
L'État soutient les promoteurs dans la construction de logements sociaux. Toutefois, la loi est discriminatoire à l'égard des bâtisseurs publics. Pour la ministre Sam Tanson (Déi Gréng), il est temps de réformer le système.
1.06.2015 Luxembourg, Luxembourg, Wohnungssuche, Mietwohnung, Mieter, Vermieten, Immo, à louer photo Anouk Antony
Les prix de l'immobilier accentuent les inégalités
Pour les résidents, l'habitat constitue le poste de dépense le plus lourd. Pour les revenus les plus faibles, se loger peut même devenir un poids si lourd qu'il pousse dans la misère les ménages les plus fragiles, selon le Statec.
«L'égalité est un droit fondamental»
Pour Taina Bofferding, il reste encore beaucoup de travail en matière d'égalité au Luxembourg, une tâche qu'elle compte parfaitement «assumer». La ministre de l'Intérieur (LSAP) évoque également les pistes à suivre en matière de logement.
Sommerinterview Taina Bofferding, Ministerin Inneres, Gleichstellung von Frauen und Männern, Galgenberg, Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Des idées pour construire plus de logements
La SNHBM et le Fonds du logement construisent des logements abordables pour ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter sur le marché traditionnel. Leurs deux responsables savent comment l'État pourrait acquérir des terrains à bâtir et construire davantage.
Lokales, maisons témois auf der Baustelle Elmen in Olm, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort