Changer d'édition

Les vendanges débutent dans une dizaine de jours
Luxembourg 2 min. 16.09.2021
Vignoble luxembourgeois

Les vendanges débutent dans une dizaine de jours

Les quelques raisins impactés par des maladies fongiques ou les grappes frappées par le mildiou ne sont pas si nombreux pour le moment.
Vignoble luxembourgeois

Les vendanges débutent dans une dizaine de jours

Les quelques raisins impactés par des maladies fongiques ou les grappes frappées par le mildiou ne sont pas si nombreux pour le moment.
Photo Volker BINGENHEIMER
Luxembourg 2 min. 16.09.2021
Vignoble luxembourgeois

Les vendanges débutent dans une dizaine de jours

Les raisins en finissent de gonfler, les vignerons veillent au recrutement et surtout sur la météo qui, en dernière minute, pourrait venir jouer un sale tour sur des grappes déjà mises à mal ces derniers mois.

(pj avec Irina FIGUT) Après les gelées du printemps et la météo pire que maussade de l'été, les vendanges 2021 ne devraient pas battre de record. Mais fort heureusement pour la profession, et les amateurs de vins, les bonnes conditions de ces dernières semaines ont sauvé une année bien délicate. Le beau temps enfin retrouvé a eu un effet particulièrement bénéfique sur les raisins, assure Marc Weyer, président de la Fédération des associations viticoles du pays.


Wiese unter Wasser 
/ Lokales, Norden, Lokalteil, Unwetter, Regen, Überschwemmung, Inondations, Meteo / 
10.02.2019 /
Überschwemmungen Grosbous in Richtung Vichten / 
Centre Sportif Hartmann - salle Grimmler, Grosbous /
Foto: Ben Majerus
Un été pluvieux amoindrit les récoltes céréalières
Alors que l'année s'annonçait productive, l'absence de soleil puis les inondations ont mis à mal les rendements des productions de blé, colza et autre avoine. Cette restriction de l'offre conjuguée à une forte demande ont déjà engendré une hausse des prix du marché.

«Lorsqu'il fait sec, ensoleillé et chaud, les conditions pour les prochaines vendanges sont idéales», peut sourire le spécialiste. Même si tout n'est pas gagné avant l'arrivée des cueilleurs désormais programmée autour du 27 septembre sur les coteaux les mieux exposés de la Moselle.Et même si ici ou là le mildiou a causé quelques dégâts, il semble que le parasite se soit concentré sur de petites zones, sans s'étendre à l'ensemble des 1.235 hectares du vignoble national. Ouf.

Et si d'autres maladies fongiques ont pu faire leur apparition, «cela n'affectera pas le déroulement des vendanges», assure M. Weyer qui exploite lui-même un vignoble à Wormeldange. Enfin, le plus gros des dégâts remonte déjà à quelques mois. De fait, les raisins impactés par tel champignon ou tel dégât sont depuis longtemps desséchés. Même ton rassurant d'ailleurs à l'Institut Viti-Vinicole de Remich. «La plupart des vignobles vont bien. Les taches individuelles que vous voyez n'affectent pas la qualité du raisin» commente ainsi Serge Fischer, chef du département de viticulture.

Si la quantité risque de faire défaut pour ce cru 2021, la qualité pourrait être au rendez-vous tout de même. Selon Serge Fischer, «Tout est dans le vert. Printemps et été n'ont pas été exaltants, mais nous nous en sommes tirés à bon compte sur la Moselle.» Sur ces parcelles, contrairement aux pieds plantés dans la région de la Sûre, les inondations de la mi-juillet n'ont par exemple guère eu d'impact. Les raisins ont également été épargnés par les gelées tardives cette année, et il n'y a pas eu de dégâts importants dus à des épisodes de grêle.

Reste qu'un soleil ardent et des températures élevées pourraient améliorer la sucrosité des grappes. Surtout, parmi les vignerons, on croise les doigts pour que l'humidité ambiante ne soit pas trop persistante, notamment en matinée. En effet, ce serait là des conditions ''idéales'' pour un redémarrage de maladies fongiques de dernière minute. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si les températures ont tendance à monter, ce n'est pas forcément pour déplaire aux 310 domaines viticoles luxembourgeois. N'empêche que le réchauffement climatique impose de nouvelles espèces, de nouvelles pratiques et d'autres investissements.
Télécran, Lifestyle, Weinmarketing, Traubenlese, Wein, Mosel, Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Une vingtaine de viticulteurs ont prêté main-forte mardi à leurs homologues de la région d'Ahrweiler, en Allemagne, durement touchés par les intempéries. Alors que certaines bouteilles ne peuvent plus être vendues, les vendanges sont compromises.
Les vins luxembourgeois sont invités à plus de transparence sur leur composition. Des informations qu'il sera désormais possible de consulter en flashant l'étiquetage recommandé sur chaque bouteille.
Weinlese an der Mosel - Erntehelfer - Foto: Serge Waldbillig